Edition du 19-01-2021

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le vendredi 27 novembre 2020

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l'étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d'oxygène HEMO2life®. Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

OxyOp2 est une étude clinique multicentrique visant à l’inclusion de 460 patients dont la moitié recevra un rein conservé dans une solution standard à laquelle sera ajouté le produit HEMO2life® et l’autre moitié dans une solution standard seule, la méthode de conservation est tirée au sort.

L’étude a commencé en juillet de cette année et tous les centres français de transplantation rénale y participent. Parmi eux 11 centres ont été sélectionnés pour réaliser au moment du prélèvement le conditionnement des reins du donneur dans une des deux méthodes testées tirée au sort. Tous les autres centres en France métropolitaine et à la Réunion, selon la répartition des greffons réalisée par l’agence de biomédecine, peuvent donc recevoir un rein ayant été conditionné dans le cadre de l’étude. Cette semaine, un cap important de l’étude a été franchi avec la participation de 100 patients à cet essai clinique.

Cette étude clinique fait suite au succès de l’étude OxyOp1 qui avait démontré la sureté d’HEMO2life® et les premières données d’efficacité dans des applications de préservation du greffon en ischémie froide grâce à une solution d’oxygénation fournie par la molécule M101 d’Hemarina. Les résultats positifs de cette première étude ont fait l’objet d’une publication cette année dans l’American Journal of Transplantation (Le Meur et al., 2020, 40, 1729-1738).

« Le succès de cette étude clinique dans le domaine clef de la transplantation, la préservation des greffons, confirme tout le potentiel d’HEMO2life® qui contient M101, une molécule qui permet de transporter de l’oxygène physiologique et de le délivrer sans stress oxydant aux organes. Je souhaite également remercier toutes les équipes de la coordination de la greffe qui travaillent dans l’ombre au plus près des familles et des équipes chirurgicales, mais dont le travail est fondamental pour cette étude» souligne Franck Zal, fondateur et P-DG d’Hemarina, qui poursuit : « Cette molécule oxygénante M101 est une véritable plate-forme technologique puisque l’oxygène est au centre de tous les processus physiologiques, donc de la vie. Nous avons montré que cette molécule était capable d’oxygéner des cellules, des tissus, des organes et des organismes dans leur ensemble.   Nous avons présenté récemment nos travaux à l’équipe de Sir Peter J. Ratcliffe, Prix Nobel de Médecine 2019, qui a souligné leur cohérence avec ses travaux et l’intérêt d’une meilleure oxygénation des organes et des tissus par HEMO2life® qui diminuerait l’inflammation par rapport aux solutions classiques et prolongerait leur durée de vie. »

« Cet essai est porteur de beaucoup d’espoir pour la communauté de la transplantation qui est dans l’attente d’un produit qui permette d’améliorer de manière significative la performance et la durée de vie des greffons » affirme le Professeur Yannick Le Meur, chef de service Néphrologie-Transplantations Rénales au CHRU de Brest et investigateur coordonnateur. Il poursuit : « Pour la première fois, on peut imaginer avec HEMO2life® disposer d’un outil permettant la conservation du greffon dans des conditions nettement améliorées. En effet apporter de l’oxygène physiologique à cette période précise de conservation, dite de l’ischémie froide, est porteur de grands espoirs pour toutes les greffes. Nous nous félicitons que, malgré cette période difficile dans le milieu hospitalier, nous ayons pu trouver, au CHRU de Brest et dans d’autres centres de transplantation, des équipes motivées et qui ont confiance dans ce produit. »

« Nous travaillons à la Salpêtrière depuis 10 ans avec Hemarina, en préclinique puis en clinique, sur des produits aidant à la préservation du greffon. M101 est une molécule que nous connaissons bien, à laquelle nous croyons car nous la suivons depuis de longues années », explique le Professeur Benoît Barrou, Chef du service d’Urologie-Néphrologie-Transplantations rénales à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) et co-investigateur de l’étude, qui poursuit « La meilleure préservation des greffons est un des axes majeurs de développement de la transplantation. Un greffon mieux préservé grâce à une oxygénation physiologique est de meilleure qualité et prolonge donc la durée de vie de la greffe chez le patient transplanté. »

L’étude OxyOp2 est prévue pour durer un maximum de 30 mois mais l’engouement du monde médical pour HEMO2life® pourrait réduire ce délai.. Les résultats de l’évaluation de ce dispositif médical porteront sur la reprise de fonction du greffon ainsi que sur le calcul médico-économique des avantages procurés par cette nouvelle solution (facilité de transport, conservation plus longue, diminution du nombre de dialyse post-greffe, retour au domicile plus rapide, etc…).

Source  : Hemarina








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents