Edition du 16-05-2021

Accueil » Industrie » Médecine » Produits

Hépatite B chronique: Gilead annonce cinq ans de données positives sur Viread®

Publié le lundi 7 novembre 2011

Gilead Sciences vient d’annoncer de nouvelles données sur cinq ans de la phase ouverte de deux essais cliniques pivots de Phase 3 (Études 102 et 103) évaluant l’efficacité de Viread® (fumarate de ténofovir disoproxil) pour le traitement de l’infection au virus de l’hépatite B chronique (VHB) chez des patients principalement naïfs de traitement. Les résultats indiquent que Viread maintient une suppression virale à long terme du VHB et est lié à une réduction de la fibrose du foie et à une inversion de la cirrhose.

Parmi les patients des deux études, la majorité (88 %) présentaient une amélioration de l’histologie hépatique globale. Ensemble, ces deux études représentent un des plus grands ensembles de données évaluant l’impact d’un traitement antiviral oral sur les changements histologiques et affichant une réduction de la fibrose du foie. Ces conclusions seront présentées le lundi 7 novembre à la 62e réunion annuelle de l’American Association for the Study of Liver Diseases (The Liver Meeting 2011) à San Francisco.

 « Nous avons longtemps formulé l’hypothèse qu’un traitement antiviral à long terme peut non seulement aider les patients atteints d’hépatite B chronique à obtenir et maintenir une suppression virologique, mais aussi améliorer les résultats cliniques, y compris une réduction du risque de fibrose ou de cirrhose », a déclaré le Dr. Patrick Marcellin de l’hôpital Beaujon à Clichy, en France, d’INSERM CRB3 et de l’Université de Paris Denis Diderot, responsable de recherche de l’étude 102. « Ces résultats représentent une avance importante en matière de traitement contre le VHB car ils élucident le potentiel de Viread à réduire ou inverser les signes d’atteinte hépatique chez des patients atteints d’hépatite B chronique ».

Les études 102 et 103 étaient conçues pour comparer Viread à Hepsera®(adéfovir dipivoxil) en aveugle pendant 48 semaines, chez des patients HBeAg-négatifs (Étude 102) et HBeAg-positifs (Étude 103) atteints d’hépatopathie compensée. Les patients initialement assignés aléatoirement à Hepsera dans les deux études changèrent de médicament pour recevoir Viread en ouvert à 48 semaines et les patients assignés aléatoirement à Viread continuèrent de prendre Viread en ouvert.

Les données indiquent que la majorité des patients recevant continuellement Viread pendant 240 semaines présentèrent une suppression soutenue de niveaux VHB ADN (charge virale) sanguins inférieurs à 400 copies/mL (83 % et 64 % pour les Études 102 et 103, respectivement). Les patients assignés aléatoirement à Hepsera, passant à Viread à la semaine 48, et recevant Viread pendant 192 autres semaines maintinrent leur suppression virale (84 % et 66 % pour les Études 102 et 103, respectivement).

En particulier, parmi les 331 patients qui subirent une double biopsie à la visite initiale et à la semaine 240, 292 (88 %) présentèrent une amélioration de l’histologie globale du foie, tel que mesurée par une amélioration d’au moins deux points du score nécroinflammatoire Knodell sans aggravation du score de fibrose Knodell. Parmi les 94 patients atteints de cirrhose (score de fibrose Ishak ≥ 5) au commencement du traitement, 69 (73 %) présentaient une régression de leur cirrhose et 68 (72 %) présentaient une réduction de deux points de leur score de fibrose Ishak.

Parmi les patients HBeAg-positifs recevant Viread pendant 240 semaines (Étude 103), la probabilité cumulative (estimée par le modèle Two-State Markov) de perte d’antigène « s » et de séroconversion était de 9 % et 7 % respectivement. En outre, aucune résistance à Viread n’a été constatée au cours des 240 semaines de traitement.

« La résistance virale est un enjeu significatif pour les médecins qui traitent des patients atteints d’hépatite B chronique », a déclaré le Dr. Jenny Heathcote, de l’Université de Toronto, au Canada, responsable de recherche de l’Étude 103. « Ces résultats sur cinq ans sont importants car ils démontrent la barrière génétique élevée à la résistance de Viread, essentielle pour le succès à long terme du traitement VHB ».

Viread a été approuvé pour la VHB en 2008 par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et est devenu depuis le médicament le plus prescrit pour le VHB chronique aux États-Unis. Ces données de cinq ans ont été soumises à la FDA et à l’Agence européenne pour les médicaments pour leur examen et leur inclusion éventuelle dans l’étiquette Viread.

Source : Gilead








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents