Edition du 27-02-2021

Hépatite C : résultats de l’étude de phase 3 du Sofosbuvir de Gilead au Japon

Publié le vendredi 4 avril 2014

Le laboratoire Gilead a annoncé aujourd’hui les résultats positifs d’un essai clinique de phase 3 (étude GS-US-334-0118) au Japon, évaluant le sofosbuvir, un inhibiteur de la polymérase analogue de nucléotide, administré en prise unique quotidienne en combinaison avec la ribavirine (RBV) pour le traitement de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) chronique de génotype 2.

Cette étude a répondu au principal critère d’efficacité de supériorité comparé à un taux de contrôle de réponse virologique soutenue (RVS) historique prédéfini. Dans cet essai, 97 % (n=148/153) des patients infectés par le VHC de génotype 2 ayant subi un traitement de 12 semaines au sofosbuvir plus RBV, uniquement par voie orale, ont atteint une réponse virologique soutenue 12 semaines après la fin du traitement (RVS12). Les taux de RVS12 chez les patients naïfs et non-naïfs de traitement ont été respectivement de 98 (n=88/90) et 95 pour cent (n=60/63). Parmi les 153 patients traités, 11 pour cent (n=17) étaient atteints d’une cirrhose documentée.

Parmi l’ensemble des pays industrialisés, le Japon a l’un des taux de cancer du foie les plus élevés, l’infection chronique par le VHC étant à l’origine de la majorité des cas. Au Japon, on estime à deux millions les personnes vivant avec l’infection par le VHC, 20 à 30 pour cent d’entre elles possédant la souche du génotype 2 du virus. Les options actuelles de traitement pour l’infection par le VHC de génotype 2 au Japon impliquent jusqu’à 48 semaines de thérapie avec des injections de PEG-interféron, susceptibles de ne pas convenir à certains patients.

Dans l’étude GS-US-334-0118, le VHC est devenu indétectable chez 153 patients (100 %) dès la semaine 4 de traitement et l’est resté durant le reste de la période de traitement de 12 semaines. La rechute en post-traitement a représenté cinq échecs virologiques. Aucune interruption de traitement n’a été occasionnée par des événements indésirables et tous les patients ont passé la visite de suivi 12 semaines après le traitement. Les effets secondaires les plus couramment observés lors de l’étude, en accord avec la population et avec le profil d’innocuité de la RBV, ont été : nasopharyngite, anémie, maux de tête, malaise et prurit. Les résultats complets de l’étude seront présentés lors d’un prochain congrès scientifique.

« Cette étude confirme la grande efficacité de la thérapie au sofosbuvir par voir orale uniquement chez des patients de génotype 2 atteints d’hépatite C au Japon, indépendamment du fait qu’ils soient naïfs ou non-naïfs de traitement », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président directeur de la recherche et du développement et directeur scientifique, Gilead Sciences. « Sur la base des résultats de ces essais, Gilead prévoit de déposer une demande de nouveau médicament pour le sofosbuvir auprès de l’Agence japonaise des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux (PMDA) d’ici la mi-2014 ».

Gilead s’est implanté au Japon avec la formation de Gilead K.K. à Tokyo en septembre 2013. S’il était approuvé par la PMDA, le sofosbuvir serait le premier produit a être lancé et commercialisé par Gilead au Japon.

Gilead est également en train de mener une étude de phase 3 au Japon, afin d’évaluer l’efficacité et l’innocuité d’une combinaison à dose fixe et à prise unique quotidienne de 90 mg de ledipasvir, l’inhibiteur de la NS5A, et de 400 mg de Sofosbuvir avec et sans ribavirine pour le traitement de patients de génotype 1 atteints de l’infection chronique par le VHC, souche la plus courante du VHC au Japon. Les résultats de RVS12 sont attendus pour la deuxième moitié de 2014.

Source : Gilead Sciences








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents