Edition du 27-06-2017

Hybrigenics : résultats préliminaires encourageants de Phase II de l’inécalcitol dans la LMC

Publié le vendredi 10 février 2017

Hybrigenics : résultats préliminaires encourageants de Phase II de l’inécalcitol dans la LMCHybrigenics, groupe biopharmaceutique focalisé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives, a fait un point d’étape sur l’étude clinique de Phase II de l’inécalcitol dans la leucémie myéloïde chronique (LMC), en association avec l’imatinib, l’inhibiteur de la kinase BCR-ABL de référence utilisé comme traitement de base de la LMC.

Dans la LMC, le paramètre quantitatif prédictif de l’efficacité des inhibiteurs de la kinase BCR-ABL est la diminution de l’expression du gène de fusion BCR-ABL qui est la cause de la maladie : une réduction de 3 logs (1000 fois) est appelée réponse moléculaire majeure (RMM) et une réduction de 4,5 logs (31623 fois) réponse moléculaire profonde (RMP). Entre les niveaux de RMM et de RMP, la maladie est considérée comme sous contrôle, mais nécessite une administration quotidienne en continu. Quand le niveau de BCR-ABL se situe en RMP depuis longtemps, la LMC résiduelle est suffisamment minime pour que l’arrêt du traitement puisse être envisagé et la guérison fonctionnelle atteinte chez certains patients.

L’étude ouverte de Phase II en cours évalue l’efficacité de l’inécalcitol par voie orale ajouté à l’imatinib chez des patients souffrant de LMC qui, après au moins deux ans de traitement par imatinib, ont atteint le stade de RMM mais pas encore de RMP. L’objectif est de leur faire atteindre le stade de RMP en un an maximum de traitement associant l’inécalcitol et l’imatinib. Vingt-et-un patients ont été recrutés à ce jour : douze sont encore en cours de traitement et neuf ont achevé leur année de traitement. A cette étape intermédiaire de l’étude, 43% des patients (6 sur 14) ont montré une réduction de BCR-ABL supérieure à la RMM après 3 mois de traitement et, au bout d’un an, 33% (3 sur 9) ont montré une réduction supérieure à la RMP, c’est-à-dire des traces indétectables du biomarqueur BCR-ABL.

Ces résultats sont à mettre en perspective avec deux études indépendantes publiées récemment qui établissent à seulement 7,5% par an le pourcentage de patients qui atteignent le stade de RMP sous imatinib seul1,2.
Sur la base de ces résultats préliminaires et d’un taux très faible de sortie des patients recrutés dans l’étude, le nombre de patients à recruter a été réduit à 42 avec un objectif de fin d’étude fixé au second semestre 2018. Les membres du Conseil Clinique d’Hybrigenics ont par ailleurs examiné ces résultats et émis des suggestions en vue d’élargir le champ potentiel de l’utilisation thérapeutique de l’inécalcitol dans la LMC.

« En association avec les inhibiteurs de kinase BCR-ABL de deuxième génération, l’inécalcitol devrait montrer des effets similaires à ceux observés en association avec l’imatinib. En effet, nous avons observé la même synergie entre l’inécalcitol et tous les inhibiteurs de kinase BCR-ABL sur les cellules souches de Leucémie Myéloïde Chronique isolées chez les patients, » remarque le Professeur A. Turhan, Directeur de l’Unité Inserm U935 et Chef du Service Hématologie des Hôpitaux Paul Brousse et du Kremlin-Bicêtre, de l’Université Paris-Sud.

« Dans la Leucémie Myéloïde Chronique, certains patients en réponse moléculaire profonde (RMP) rechutent après avoir arrêté leur traitement par inhibiteurs de kinase BCR-ABL. Ils doivent alors reprendre leur traitement pour une durée indéfinie, et souvent l’efficacité de ces inhibiteurs de BCR-ABL utilisés seuls ne permet plus d’obtenir d’autres rémissions ultérieures, et donc d’interrompre à nouveau tout traitement. L’association avec l’inécalcitol dans ce contexte clinique pourrait restaurer une efficacité complète et accroître les chances d’une guérison durable, » ajoute le Professeur M. Mauro, Responsable du programme sur les maladies prolifératives de la moelle osseuse au sein du Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New-York.

« Ces résultats préliminaires sont encourageants mais doivent encore être confirmés sur le nombre total de patients. Ils donnent aussi des idées sur les moyens d’exploiter tout le potentiel de l’inécalcitol dans la Leucémie Myéloïde Chronique, » conclut le Docteur Jean-François Dufour-Lamartinie, Directeur R&D cliniques d’Hybrigenics.

1 Hochhaus et al., Leukemia, Mars 2016
2 Cortes et al., Journal of Clinical Oncology, Juillet 2016

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

E-santé : Servier partenaire de Plug and Play, un incubateur de start-ups de la Silicon Valley

Publié le 27 juin 2017
E-santé : Servier partenaire de Plug and Play, un incubateur de start-ups de la Silicon Valley

Servier et la plate-forme Plug and Play Health & Wellness ont annoncé mardi avoir signé un accord de partenariat d’une durée de trois ans. Le laboratoire pharmaceutique français, qui a lancé sa marque d’e-santé « WeHealth by Servier » il y a un an, va ainsi bénéficier d’une relation privilégiée avec les start-up de l’e-santé de la Silicon Valley.

Genomic Vision lance son site d’E-commerce

Publié le 27 juin 2017
Genomic Vision lance son site d'E-commerce

Genomic Vision, société spécialisée dans le développement de solutions de diagnostic pour le dépistage précoce des cancers et des maladies héréditaires graves et d’applications pour les laboratoires de recherche, a annoncé mardi le lancement de son nouveau site web, le GV Store, permettant à sa clientèle internationale de commander les produits et services de recherche (activités LSR) directement en ligne.

Sanofi et Regeneron : feu vert de l’UE pour Kevzara® pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Publié le 27 juin 2017
Sanofi et Regeneron : feu vert de l'UE pour Kevzara® pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé mardi que la Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché à Kevzara® (sarilumab), en association avec du méthotrexate (MTX), dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde active, modérée à sévère, de l’adulte ayant présenté une réponse inadéquate ou une intolérance à un ou plusieurs traitements antirhumatismaux de fond, comme le méthotrexate (MTX).

Theraclion : la FDA autorise une étude sur l’association immunothérapie et échothérapie dans le cancer du sein

Publié le 27 juin 2017
Theraclion : la FDA autorise une étude sur l'association immunothérapie et échothérapie dans le cancer du sein

Theraclion, société française spécialisée dans l’équipement médical innovant dédié à l’échothérapie, a annoncé que son partenaire de longue date, l’Université de Virginie (UVA) a reçu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) de lancer une nouvelle étude clinique qui vise à évaluer le potentiel de traitement combinant l’échothérapie (appelée également High Intensity Focused Ultrasound, HIFU) avec le pembrolizumab, une molécule récente d’immunothérapie ciblant les récepteurs PD-1.

Innate Pharma : des évolutions au sein de sa gouvernance et de son management

Publié le 26 juin 2017
Innate Pharma : des évolutions au sein de sa gouvernance et de son management

A l’occasion de son Assemblée générale qui s’est tenue à Marseille le 23 juin, Innate Pharma a annoncé le renouvellement des mandats des membres du Conseil de surveillance pour une période de deux ans. Le Professeur Jean-Charles Soria et Bpifrance Participations, représenté par Maïlys Ferrere, ont été nommés en tant que nouveaux membres du Conseil de surveillance pour une période de deux ans.

Jérôme Martinez nommé Président de BMI System

Publié le 26 juin 2017
Jérôme Martinez nommé Président de BMI System

BMI System, éditeur de logiciel français spécialisé dans la gestion de la compliance et la transparence pour l’industrie pharmaceutique et les fabricants de dispositifs médicaux, a annoncé la nomination de Jérôme Martinez en tant que Président.

ACS Biotech lance une opération de crowdfunding

Publié le 26 juin 2017
ACS Biotech lance une opération de crowdfunding

ACS Biotech, société lyonnaise spécialisée dans la réparation du cartilage, a annoncé le lancement d’une opération de crowdfunding sur la plateforme Happy Capital avec l’objectif de lever 900.000 euros auprès du grand public. Les fonds permettront de poursuivre les développements précliniques et cliniques de sa solution innovante dans le traitement de l’arthrose.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions