Edition du 25-01-2021

ImCheck lève 48 millions d’euros pour faire progresser son pipeline clinique d’anticorps

Publié le mercredi 4 décembre 2019

ImCheck lève 48 millions d'euros pour faire progresser son pipeline clinique d'anticorpsImCheck Therapeutics, société de biotechnologie qui développe un anticorps first-in-class activant les lymphocytes T gamma delta dans diverses indications en oncologie et un portefeuille d’immunothérapies innovantes pour le traitement des cancers et des maladies auto-immunes, a annoncé une levée de fonds de série B de 48 millions d’euros ($53 millions).

Cette levée de fonds a été menée conjointement par Bpifrance, au travers de ses fonds InnoBio 2 [*] et Large Venture, et Pfizer Ventures, la société de capital-risque de Pfizer Inc. (NYSE : PFE) qui sont rejoints par de nouveaux investisseurs : Wellington Partners, Agent Capital et Alexandria Venture Investments. Life Sciences Partners (LSP), Gimv, Idinvest Partners, Kurma Partners et Boehringer Ingelheim Venture Fund, investisseurs de la série A de 20 millions d’euros réalisée en 2017, ont également largement participé à ce nouveau tour de financement. Les fonds apportés dans la série B permettront à ImCheck de financer, d’une part, l’essai clinique de l’anticorps first-in-class ICT01 et, d’autre part, d’étendre son large portefeuille d’immunomodulateurs ciblant la super-famille des butyrophilines et de conduire de nouveaux programmes d’anticorps d’immuno-oncologie jusqu’à l’entrée en phase clinique chez l’Homme.

« Le premier essai clinique d’ICT01 débutera l’an prochain et s’appuie sur une recherche translationnelle solide ayant démontré son potentiel d’activation des cellules T pour tuer les cellules tumorales. Financements non dilutifs inclus, cette seconde levée de fonds porte à près de 72 millions d’euros le total des capitaux levés en un peu plus de 2 ans et nous permet d’accélérer le développement de notre pipeline unique en immuno-oncologie, d’étudier plus avant le potentiel de nos anticorps dans les maladies auto-immunes, de mettre en place nos opérations cliniques et enfin de développer notre présence aux États-Unis, »  a déclaré Pierre d’Epenoux, président d’ImCheck Therapeutics.

Le conseil d’administration d’ImCheck évolue et accueille désormais, Thibaut Roulon de Bpifrance, Michael Baran de Pfizer Ventures, Regina Hodits de Wellington, Rémi Droller de Kurma, Vincent Brichard de LSP, Bram Vanparys de Gimv, Debasish Roychowdhury, président indépendant et Pierre d’Epenoux, CEO d’ImCheck.

« ImCheck est dirigée par une équipe très expérimentée et a construit un pipeline d’anticorps immunomodulateurs first-in-class ciblant les lymphocytes T gamma delta, qui pourraient étendre significativement la panoplie des immunomodulateurs disponibles pour le traitement du cancer, »
a ajouté Thibaut Roulon, PhD, Directeur d’investissements chez Bpifrance.

« Nous avons la conviction qu’une meilleure compréhension de l’activation des lymphocytes T gamma delta pourrait constituer les fondements d’un domaine de recherche doté d’un immense potentiel pour le traitement de patients atteints de certains cancers et de maladies auto-immunes.Nous sommes heureux d’avoir codirigé ce tour de financement, » a commenté Michael Baran, PhD, MBA, Directeur Pfizer Ventures et Directeur exécutif External Science & Innovation chez Pfizer.

« Nous sommes très heureux d’accueillir ces investisseurs institutionnels et stratégiques de premier plan aux États-Unis et en Europe dans le cadre de ce tour de financement, » a déclaré Debasish Roychowdhury, MD, président du conseil d’administration d’ImCheck. « Nous pensons que cette Série B vient clairement valider notre pipeline et son potentiel dans le cancer et les maladies auto-immunes. »

Dentons Europe et Dechert LLP sont intervenus en tant que conseillers juridiques dans le cadre de l’opération. Trophic Communications est intervenu en soutien des relations investisseurs et ATCG Partners en support de la communication et des relations média en France.

_______________________

[*] InnoBio 2 est un fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie, géré par Bpifrance qui en est également souscripteur aux côtés de Sanofi, Boehringer Ingelheim, Takeda, Ipsen, Servier et Pasteur Mutualité.

Source : ImCheck

 








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents