Edition du 30-09-2020

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l’innovation sur le campus toulousain de l’Oncopole

Publié le mercredi 4 décembre 2019

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l'innovation sur le campus toulousain de l'OncopoleUn accord cadre pluriannuel vient d’être conclu entre 3 acteurs majeurs présents sur le campus toulousain de l’Oncopole : l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), le Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (UT3-Inserm) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT). Cet accord scelle une alliance stratégique public-privé axée sur l’exigence du résultat thérapeutique. Au total, ce sont plus de 2000 personnes qui unissent leur force pour faire bénéficier les patients atteints par un cancer de nouvelles alternatives thérapeutiques personnalisées.

L’IRPF est le principal centre de recherche et de développement du groupe Pierre Fabre. Il est spécialisé en oncologie et en dermatologie. Le CRCT-Inserm est une unité mixte de recherche Inserm/Université de Toulouse III-Paul Sabatier, hébergée dans un bâtiment de l’Inserm à l’Oncopole ; il regroupe 21 équipes de recherche dont une Chaire de bio-informatique créé en septembre 2018 avec le soutien du département de médecine translationnelle de l’IRPF. L’IUCT est composé de l’Institut Claudius Regaud (centre de lutte contre le cancer, Toulouse) et de plusieurs équipes d’oncologie du CHU de Toulouse. 1 400 médecins, soignants et personnels y accueillent chaque année 10 000 nouveaux patients suivis pour plusieurs types de cancers hématologiques ou solides (notamment des cancers de la peau).

L’accord-cadre signé entre les 4 partenaires (IRPF, Inserm Transfert pour l’Inserm CRCT-Inserm, CHU Toulouse, Institut Claudius Regaud) est structuré autour de 4 axes et s’appuiera sur une gouvernance collégiale :

· Le premier axe est centré sur l’analyse des données cliniques et moléculaires des patients. A l’ère de la médecine personnalisée, l’enjeu est de réaliser une cartographie moléculaire des tumeurs du patient afin de lui proposer le traitement le mieux adapté à sa situation. A cette fin, l’accès aux données moléculaires de l’IUCT est primordial pour mieux comprendre la réalité de la complexité de la maladie, les mécanismes de résistance, et identifier les patients pouvant bénéficier des traitements mis au point. Les données ainsi collectées par les médecins, dans le respect de la règlementation en vigueur (RGPD), seront analysées par les équipes de recherche du CRCT, et en premier lieu par la Chaire de bio-informatique dont les travaux visent à mieux comprendre les interactions entre le système immunitaire et la tumeur à partir de fouilles, d’analyses et de modélisations de données massives.

· Le second axe a pour objectif d’apporter un support à certains projets de l’IRPF grâce aux expertises des cliniciens de l’IUCT et des scientifiques du CRCT.

· Le troisième axe a pour but de combiner les différentes expertises de recherche du CRCT et le savoir-faire industriel de Pierre Fabre pour optimiser la transformation de la découverte d’une nouvelle cible thérapeutique en un candidat médicament.

· Le quatrième axe concerne la mise en place de journées scientifiques annuelles réunissant des experts internationaux et les experts des équipes de l’IRPF, de l’IUCT et du CRCT pour débattre des avancées les plus récentes dans le domaine du cancer.

·  La gouvernance de l’Alliance reposera principalement sur un Comité Scientifique chargé de sélectionner et de suivre l’avancée des programmes qui seront mis en œuvre chaque année pour chacun des 4 axes. Ce comité sera composé de deux représentants scientifiques de chacun des partenaires. Les directeurs de l’IRPF et du CRCT en seront membres de droit. La coordination des différents programmes sera assurée par un représentant de l’IRPF. Enfin, un Comité de Suivi, composé des directeurs des établissements concernés, sera créé avec pour mission de prendre les décisions relatives à la direction globale de l’Alliance.

Plusieurs programmes ont d’ores et déjà été lancés par la nouvelle Alliance :

·  Sur le 1er axe de l’accord-cadre, le programme « Lung Predict » a pour objectif d’établir une cartographie moléculaire des cancers du poumon. La phase pilote du projet est en cours (depuis février 2019) ; elle vise la mise en place des procédés et des méthodologies pour  réaliser l’analyse multiparamétrique des tumeurs des patients. Une seconde phase est prévue en 2020 pour appliquer et élargir cette caractérisation moléculaire des tumeurs à un plus grand nombre de patients suivis à l’IUCT. A l’avenir, des cartographies similaires pourront être établies pour d’autres types de tumeurs comme le mélanome, le cancer colorectal ou le cancer du sein.

·  Sur le 2nd axe, les efforts vont porter sur deux projets du portefeuille R&D de l’IRPF : un anticorps conjugué à un cytotoxique (ADC) actuellement en phase I d’essai clinique, et une nouvelle immunothérapie en phase pré-clinique. Pour chaque projet, l’enjeu est identique : identifier les indications thérapeutiques les plus pertinentes et les profils de patients pouvant en bénéficier avec un maximum de probabilité de réponse au traitement.

· Sur le 3ème axe, l’objectif de l’Alliance sera de mettre en place des collaborations de recherche conjuguant les expertises spécifiques de chacun. Un premier projet est à l’étude pour développer un anticorps capable de neutraliser certaines cellules immunosuppressives (macrophages) contribuant à la croissance des cancers.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents