Edition du 27-01-2020

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l’innovation sur le campus toulousain de l’Oncopole

Publié le mercredi 4 décembre 2019

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l'innovation sur le campus toulousain de l'OncopoleUn accord cadre pluriannuel vient d’être conclu entre 3 acteurs majeurs présents sur le campus toulousain de l’Oncopole : l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), le Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (UT3-Inserm) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT). Cet accord scelle une alliance stratégique public-privé axée sur l’exigence du résultat thérapeutique. Au total, ce sont plus de 2000 personnes qui unissent leur force pour faire bénéficier les patients atteints par un cancer de nouvelles alternatives thérapeutiques personnalisées.

L’IRPF est le principal centre de recherche et de développement du groupe Pierre Fabre. Il est spécialisé en oncologie et en dermatologie. Le CRCT-Inserm est une unité mixte de recherche Inserm/Université de Toulouse III-Paul Sabatier, hébergée dans un bâtiment de l’Inserm à l’Oncopole ; il regroupe 21 équipes de recherche dont une Chaire de bio-informatique créé en septembre 2018 avec le soutien du département de médecine translationnelle de l’IRPF. L’IUCT est composé de l’Institut Claudius Regaud (centre de lutte contre le cancer, Toulouse) et de plusieurs équipes d’oncologie du CHU de Toulouse. 1 400 médecins, soignants et personnels y accueillent chaque année 10 000 nouveaux patients suivis pour plusieurs types de cancers hématologiques ou solides (notamment des cancers de la peau).

L’accord-cadre signé entre les 4 partenaires (IRPF, Inserm Transfert pour l’Inserm CRCT-Inserm, CHU Toulouse, Institut Claudius Regaud) est structuré autour de 4 axes et s’appuiera sur une gouvernance collégiale :

· Le premier axe est centré sur l’analyse des données cliniques et moléculaires des patients. A l’ère de la médecine personnalisée, l’enjeu est de réaliser une cartographie moléculaire des tumeurs du patient afin de lui proposer le traitement le mieux adapté à sa situation. A cette fin, l’accès aux données moléculaires de l’IUCT est primordial pour mieux comprendre la réalité de la complexité de la maladie, les mécanismes de résistance, et identifier les patients pouvant bénéficier des traitements mis au point. Les données ainsi collectées par les médecins, dans le respect de la règlementation en vigueur (RGPD), seront analysées par les équipes de recherche du CRCT, et en premier lieu par la Chaire de bio-informatique dont les travaux visent à mieux comprendre les interactions entre le système immunitaire et la tumeur à partir de fouilles, d’analyses et de modélisations de données massives.

· Le second axe a pour objectif d’apporter un support à certains projets de l’IRPF grâce aux expertises des cliniciens de l’IUCT et des scientifiques du CRCT.

· Le troisième axe a pour but de combiner les différentes expertises de recherche du CRCT et le savoir-faire industriel de Pierre Fabre pour optimiser la transformation de la découverte d’une nouvelle cible thérapeutique en un candidat médicament.

· Le quatrième axe concerne la mise en place de journées scientifiques annuelles réunissant des experts internationaux et les experts des équipes de l’IRPF, de l’IUCT et du CRCT pour débattre des avancées les plus récentes dans le domaine du cancer.

·  La gouvernance de l’Alliance reposera principalement sur un Comité Scientifique chargé de sélectionner et de suivre l’avancée des programmes qui seront mis en œuvre chaque année pour chacun des 4 axes. Ce comité sera composé de deux représentants scientifiques de chacun des partenaires. Les directeurs de l’IRPF et du CRCT en seront membres de droit. La coordination des différents programmes sera assurée par un représentant de l’IRPF. Enfin, un Comité de Suivi, composé des directeurs des établissements concernés, sera créé avec pour mission de prendre les décisions relatives à la direction globale de l’Alliance.

Plusieurs programmes ont d’ores et déjà été lancés par la nouvelle Alliance :

·  Sur le 1er axe de l’accord-cadre, le programme « Lung Predict » a pour objectif d’établir une cartographie moléculaire des cancers du poumon. La phase pilote du projet est en cours (depuis février 2019) ; elle vise la mise en place des procédés et des méthodologies pour  réaliser l’analyse multiparamétrique des tumeurs des patients. Une seconde phase est prévue en 2020 pour appliquer et élargir cette caractérisation moléculaire des tumeurs à un plus grand nombre de patients suivis à l’IUCT. A l’avenir, des cartographies similaires pourront être établies pour d’autres types de tumeurs comme le mélanome, le cancer colorectal ou le cancer du sein.

·  Sur le 2nd axe, les efforts vont porter sur deux projets du portefeuille R&D de l’IRPF : un anticorps conjugué à un cytotoxique (ADC) actuellement en phase I d’essai clinique, et une nouvelle immunothérapie en phase pré-clinique. Pour chaque projet, l’enjeu est identique : identifier les indications thérapeutiques les plus pertinentes et les profils de patients pouvant en bénéficier avec un maximum de probabilité de réponse au traitement.

· Sur le 3ème axe, l’objectif de l’Alliance sera de mettre en place des collaborations de recherche conjuguant les expertises spécifiques de chacun. Un premier projet est à l’étude pour développer un anticorps capable de neutraliser certaines cellules immunosuppressives (macrophages) contribuant à la croissance des cancers.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents