Edition du 11-05-2021

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l’innovation sur le campus toulousain de l’Oncopole

Publié le mercredi 4 décembre 2019

Cancérologie : une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l'innovation sur le campus toulousain de l'OncopoleUn accord cadre pluriannuel vient d’être conclu entre 3 acteurs majeurs présents sur le campus toulousain de l’Oncopole : l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), le Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (UT3-Inserm) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT). Cet accord scelle une alliance stratégique public-privé axée sur l’exigence du résultat thérapeutique. Au total, ce sont plus de 2000 personnes qui unissent leur force pour faire bénéficier les patients atteints par un cancer de nouvelles alternatives thérapeutiques personnalisées.

L’IRPF est le principal centre de recherche et de développement du groupe Pierre Fabre. Il est spécialisé en oncologie et en dermatologie. Le CRCT-Inserm est une unité mixte de recherche Inserm/Université de Toulouse III-Paul Sabatier, hébergée dans un bâtiment de l’Inserm à l’Oncopole ; il regroupe 21 équipes de recherche dont une Chaire de bio-informatique créé en septembre 2018 avec le soutien du département de médecine translationnelle de l’IRPF. L’IUCT est composé de l’Institut Claudius Regaud (centre de lutte contre le cancer, Toulouse) et de plusieurs équipes d’oncologie du CHU de Toulouse. 1 400 médecins, soignants et personnels y accueillent chaque année 10 000 nouveaux patients suivis pour plusieurs types de cancers hématologiques ou solides (notamment des cancers de la peau).

L’accord-cadre signé entre les 4 partenaires (IRPF, Inserm Transfert pour l’Inserm CRCT-Inserm, CHU Toulouse, Institut Claudius Regaud) est structuré autour de 4 axes et s’appuiera sur une gouvernance collégiale :

· Le premier axe est centré sur l’analyse des données cliniques et moléculaires des patients. A l’ère de la médecine personnalisée, l’enjeu est de réaliser une cartographie moléculaire des tumeurs du patient afin de lui proposer le traitement le mieux adapté à sa situation. A cette fin, l’accès aux données moléculaires de l’IUCT est primordial pour mieux comprendre la réalité de la complexité de la maladie, les mécanismes de résistance, et identifier les patients pouvant bénéficier des traitements mis au point. Les données ainsi collectées par les médecins, dans le respect de la règlementation en vigueur (RGPD), seront analysées par les équipes de recherche du CRCT, et en premier lieu par la Chaire de bio-informatique dont les travaux visent à mieux comprendre les interactions entre le système immunitaire et la tumeur à partir de fouilles, d’analyses et de modélisations de données massives.

· Le second axe a pour objectif d’apporter un support à certains projets de l’IRPF grâce aux expertises des cliniciens de l’IUCT et des scientifiques du CRCT.

· Le troisième axe a pour but de combiner les différentes expertises de recherche du CRCT et le savoir-faire industriel de Pierre Fabre pour optimiser la transformation de la découverte d’une nouvelle cible thérapeutique en un candidat médicament.

· Le quatrième axe concerne la mise en place de journées scientifiques annuelles réunissant des experts internationaux et les experts des équipes de l’IRPF, de l’IUCT et du CRCT pour débattre des avancées les plus récentes dans le domaine du cancer.

·  La gouvernance de l’Alliance reposera principalement sur un Comité Scientifique chargé de sélectionner et de suivre l’avancée des programmes qui seront mis en œuvre chaque année pour chacun des 4 axes. Ce comité sera composé de deux représentants scientifiques de chacun des partenaires. Les directeurs de l’IRPF et du CRCT en seront membres de droit. La coordination des différents programmes sera assurée par un représentant de l’IRPF. Enfin, un Comité de Suivi, composé des directeurs des établissements concernés, sera créé avec pour mission de prendre les décisions relatives à la direction globale de l’Alliance.

Plusieurs programmes ont d’ores et déjà été lancés par la nouvelle Alliance :

·  Sur le 1er axe de l’accord-cadre, le programme « Lung Predict » a pour objectif d’établir une cartographie moléculaire des cancers du poumon. La phase pilote du projet est en cours (depuis février 2019) ; elle vise la mise en place des procédés et des méthodologies pour  réaliser l’analyse multiparamétrique des tumeurs des patients. Une seconde phase est prévue en 2020 pour appliquer et élargir cette caractérisation moléculaire des tumeurs à un plus grand nombre de patients suivis à l’IUCT. A l’avenir, des cartographies similaires pourront être établies pour d’autres types de tumeurs comme le mélanome, le cancer colorectal ou le cancer du sein.

·  Sur le 2nd axe, les efforts vont porter sur deux projets du portefeuille R&D de l’IRPF : un anticorps conjugué à un cytotoxique (ADC) actuellement en phase I d’essai clinique, et une nouvelle immunothérapie en phase pré-clinique. Pour chaque projet, l’enjeu est identique : identifier les indications thérapeutiques les plus pertinentes et les profils de patients pouvant en bénéficier avec un maximum de probabilité de réponse au traitement.

· Sur le 3ème axe, l’objectif de l’Alliance sera de mettre en place des collaborations de recherche conjuguant les expertises spécifiques de chacun. Un premier projet est à l’étude pour développer un anticorps capable de neutraliser certaines cellules immunosuppressives (macrophages) contribuant à la croissance des cancers.

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents