Edition du 21-08-2019

InBrain Pharma lève 1 million d’euros pour accélérer le développement de sa technologie de Brain Infusion

Publié le lundi 11 mars 2019

InBrain Pharma lève 1 million d'euros pour accélérer le développement de sa technologie de Brain InfusionInBrain Pharma a annoncé un financement de 1 million d’euros en amorçage, bouclé lors d’un tour de table auprès de Finovam, Nord France Amorçage et un réseau de Business Angels. Créée en 2018 à partir de travaux de recherche menés par le Pr. David DEVOS, la start-up, développe des solutions innovantes pour lutter contre les maladies neurodégénératives basées sur la Brain Infusion, consistant en l’administration contrôlée d’une substance au niveau du système nerveux central. 

Ce financement vise notamment à engager des essais cliniques chez l’Homme pour sa nouvelle solution thérapeutique à destination des patients atteints par la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson touche actuellement 200 000 personnes en France, dont 22 000 cas en région Hauts-de-France. Face aux manques de solutions à proposer aux patients et fort de résultats de recherche prometteurs, l’équipe d’InBrain Pharma s’engage pour offrir de nouveaux traitements basés sur la Brain Infusion, consistant en l’administration contrôlée d’une substance au niveau du système nerveux central.

« La maladie de Parkinson entraine un manque de dopamine dans le cerveau. Actuellement, le traitement de cette maladie s’effectue par la prise par voie orale de L-Dopa, un précurseur de la dopamine présentant l’avantage de passer la barrière digestive et la barrière hématoencéphalique (BHE) à l’inverse de la dopamine. Mais ce traitement entraine des complications motrices très invalidantes chez 50 % des patients après 5 ans et 80 % après 10 ans, » explique le Professeur David DEVOS, PU-PH au CHU de Lille, Université de Lille, laboratoire INSERM U1171, dont les travaux constituent le socle de la start-up InBrain Pharma.

À l’instar du concept d’administration en continue d’insuline chez les patients diabétiques, le Pr David DEVOS a l’idée de développer l’administration de la dopamine en condition anaérobie et en intracérébrale aux patients atteints de la maladie de Parkinson au stade de complications du traitement oral, soit après 5 à 7 ans d’évolution.

« La dopamine produite sans oxygène est stockée dans une pompe implantée en sous-cutané dans la région abdominale à laquelle est reliée un fin cathéter tunnelisé sous la peau, permettant de distribuer localement la dopamine dans les ventricules cérébraux évitant les effets indésirables périphériques. Nos essais précliniques réalisés jusqu’à présent sont très encourageants et rassurants. Nous sommes particulièrement confiants à l’idée de passer aux essais cliniques chez une petite cohorte de patients, dont les résultats conforteront notre stratégie thérapeutique. En tant que professionnel de santé, je suis heureuse de contribuer à l’émergence d’une nouvelle solution thérapeutique pour les malades que nous accompagnons, » témoigne le Docteur Caroline MOREAU, Directrice Clinique d’InBrain Pharma.

De nombreuses marques d’intérêts recensées auprès d’acteurs industriels pharmaceutiques viennent confirmer le potentiel de la technologie. En parallèle, les succès et distinctions se multiplient et renforcent la reconnaissance scientifique du projet. En 2017, InBrain Pharma est désignée lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt de la Fondation de l’Université de Lille qui lui permet d’obtenir un financement de 200 000 euros. En 2018, l’entreprise InBrain Pharma est créée pour exploiter la technologie grâce à une licence signée avec la SATT Nord. Cette même année la start-up figure également parmi les lauréats du concours de l’innovation i-Lab. Elle obtient par ailleurs un financement via le Plan d’Investissement d’Avenir opéré par Bpifrance et la région Hauts-de-France.

Fin 2018, InBrain Pharma réalise sa première levée de fonds pour un montant de plus d’1 million d’euros auprès de Finovam Gestion, de Nord France Amorçage et de Business Angels. La prochaine grande étape pour InBrain Pharma est le début d’un essai clinique au premier semestre 2020 sur 20 patients. L’objectif de cet essai est de démontrer la sécurité et l’efficacité du concept avec un gain de qualité de vie important pour le patient.

« InBrain Pharma a su développer une technologie à la fois attendue par les acteurs industriels pharmaceutiques, les professionnels de santé et les patients. Son potentiel sur le marché est prometteur et de nouveaux horizons s’ouvrent pour InBrain Pharma grâce à la qualité de la recherche sur laquelle repose son activité, » assure le Docteur Matthieu FISICHELLA, CEO & Co-fondateur d’InBrain Pharma.

Source : InBrain Pharma








MyPharma Editions

Inventiva : un nouveau brevet aux États-Unis renforce la protection de son candidat médicament phare lanifibranor

Publié le 21 août 2019
Inventiva : un nouveau brevet aux États-Unis renforce la protection de son candidat médicament phare lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de maladies dans les domaines de la fibrose, de la surcharge lysosomale et de l’oncologie, a annoncé que le bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO) a approuvé le 20 août 2019 un nouveau brevet qui protège jusqu’en juin 2035 l’utilisation de lanifibranor dans le traitement de maladies fibrotiques.

Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique

Publié le 20 août 2019
Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie innovante ciblant le système immunitaire pour développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé aujourd’hui l’inclusion du premier patient dans l’essai clinique de Phase 2b de l’ABX464 en une prise orale par jour visant le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère.

Janssen : feu vert de l’UE pour une utilisation élargie d’Imbruvica® dans deux indications

Publié le 19 août 2019
Janssen : feu vert de l'UE pour une utilisation élargie d'Imbruvica® dans deux indications

Janssen vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a approuvé des modifications visant à élargir l’utilisation d’Imbruvica® (ibrutinib) dans deux indications. Ces modifications incluent l’utilisation d’ibrutinib combiné à l’obinutuzumab chez les patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traitée et l’utilisation d’ibrutinib plus rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de la macroglobulinémie de Waldenström (MW).

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents