Edition du 22-06-2021

Industries de santé: le G5 interpelle les candidats à la Présidence de la République

Publié le mardi 13 mars 2012

Le G5, cercle de réflexion qui rassemble les dirigeants des principales entreprises françaises de santé et des sciences du vivant (bioMérieux, Ipsen, le LFB, Pierre Fabre, Sanofi), a publié lundi un Livre Blanc et a adressé, à l’intention des candidats à la Présidence de la République, 10 propositions pour répondre aux défis auxquels la France est confrontée dans le secteur des industries de la Santé. 

 » Dans un contexte de crise économique sans précédent, les industries de santé sont un atout majeur du pays pour l’emploi, la compétitivité, l’indépendance sanitaire et l’innovation », souligne le G5 dans un communiqué.

Pour le porte-voix des industries de santé françaises, l’objectif est double : « répondre mieux aux besoins de santé des Français et renforcer la place de la France en matière de santé dans la compétition internationale ». Pour y parvenir, le G5 estime qu’il est nécessaire de « développer une filière santé dynamique dans un monde médical en mutation accélérée » et de « refonder le dialogue avec les Pouvoirs publics au service de la santé des Français et de l’emploi ».

Les dix propositions du G5 :

Reconnaître l’utilité économique et sociétale de la filière de santé :

1. Restaurer une vision stratégique commune et un dialogue fructueux entre les pouvoirs publics et les industries de santé, pour rénover la gouvernance politique et administrative

2. Respecter l’innovation, tenir compte des logiques industrielles dans la conduite des politiques de régulation et de fixation des prix, et mesurer l’impact des réformes sur les industries de santé, en étendant l’obligation d’études d’impact des décisions publiques aux conséquences sur la filière des industries de santé

3. Structurer une filière de santé pérenne pour réindustrialiser la France, en soutenant le Comité Stratégique de Filières (CSF), notamment en adoptant la notion de Service Sociétal et Environnemental rendu (SSER), en appuyant l’émergence de nouvelles filières à fort potentiel d’industrialisation, et en associant les acteurs pour répondre aux grands enjeux de santé publique

4. Favoriser l’emploi et la formation aux métiers des industries de santé par la création d’un guichet unique pour la mise en adéquation offre/demande de compétences, la réalisation d’une cartographie des besoins d’emploi et de formation, la mutualisation de plateformes en recherche publique, et en promouvant un plan national pour les formations et carrières mixtes

Rénover la gouvernance de l’accès au marché des innovations :

5. Refonder l’accès au marché et encourager l’innovation, notamment en instaurant des critères objectifs et durables de fixation des prix, en élargissant la notion d’Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR), en évaluant le médicament tout au long de son cycle de vie, et en permettant un enregistrement plus rapide des innovations de rupture

6. Créer une instance interministérielle d’arbitrage, rattachée au plus haut niveau de l’état, chargée d’arbitrer les grands équilibres financiers, sanitaires, industriels, et de recherche, tout en pérennisant le Comité Stratégique des Industries de Santé (CSIS)

Développer une politique de recherche concertée :

7. Préserver le Crédit d’impôt recherche et développer les partenariats public/privé, notamment en faisant de l’Agence de Recherche et d’Innovation des Industries de Santé (ARIIS), de l’Agence Nationale de Recherche (ANR), et de l’Alliance pour les Sciences de la Vie et de la Santé (AVIESAN) de véritables pôles de pilotage des partenariats, tout en développant les pôles de compétitivité

8. Permettre aux industries de santé de maintenir une R&D de haut niveau, en développant des politiques fortes de soutien à la R&D publique et privée notamment par des programmes d’action nationaux (comme pour le cancer)

Promouvoir la place de la France à l’international :

9. Favoriser l’émergence de champions nationaux des dispositifs médicaux et des solutions multitechnologiques en améliorant le financement des nouveaux produits de rupture. La France devrait être pilote dans la définition des standards et des normes qui contribueront au lancement de nouveaux paradigmes

10. Soutenir le développement international des entreprises de santé au service d’une véritable diplomatie sanitaire, en créant un crédit export pour les PME de santé, en développant des partenariats stratégiques avec les universités internationales, et en déployant une véritable diplomatie sanitaire à destination des zones d’influence française

Source : G5








MyPharma Editions

COVID‑19 : 150 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna pour 2022 dans l’UE

Publié le 22 juin 2021
COVID‑19 : 150 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna pour 2022 dans l'UE

La Commission européenne a annoncé le 22 juin dans un communiqué avoir approuvé la modification apportée au deuxième contrat conclu avec l’entreprise pharmaceutique Moderna, ouvrant ainsi la voie à l’acquisition, au nom de tous les États membres de l’Union, de 150 millions de doses supplémentaires en 2022. Le contrat révisé offre la possibilité de commander des vaccins adaptés aux variants, des vaccins à usage pédiatrique et des vaccins de rappel.

Bristol Myers Squibb France : Grégory Delattre nommé Directeur de la Business Unit Oncologie

Publié le 22 juin 2021

Depuis le 31 mai, Grégory Delattre est nommé Directeur de la Business Unit Oncologie de Bristol Myers Squibb France. Il rejoint ainsi le Comité exécutif et reporte à Christophe Durand, General Manager de Bristol Myers Squibb France.

Gilead – Kite : nouvelles données de l’essai ZUMA-3 dans la leucémie aigüe lymphoblastique

Publié le 22 juin 2021
Gilead - Kite : nouvelles données de l’essai ZUMA-3 dans la leucémie aigüe lymphoblastique

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que les résultats de l’analyse principale de ZUMA-3, essai de phase 1/2 international, multicentrique, à bras unique, en ouvert, évaluant la thérapie par cellules autologues CD3+ transduites anti-CD19 (anciennement KTE-X19, Tecartus®) chez des adultes atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) B, réfractaire ou en rechute, ont été présentés lors du 26e Congrès Annuel virtuel de l’Association Européenne d’Hématologie (European Hematology Association, EHA2021)

GSK et Vir Biotechnology : résultats définitifs et confirmés de l’essai de phase 3 COMET-ICE pour l’anticorps monoclonal sotrovimab

Publié le 21 juin 2021
GSK et Vir Biotechnology : résultats définitifs et confirmés de l'essai de phase 3 COMET-ICE pour l'anticorps monoclonal sotrovimab

GlaxoSmithKline et Vir Biotechnology ont annoncé les résultats finaux et confirmés de l’essai de phase 3 COMET-ICE (COVID-19 Monoclonal antibody Efficacy Trial – Intent to Care Early) démontrant que le sotrovimab, un anticorps monoclonal expérimental contre le SARS-CoV-2, a réduit de manière significative le risque d’hospitalisation ou décès chez les patients adultes à haut risque souffrant de la COVID-19 légère à modérée.

Covid-19 : les équipes toulousaines de Siemens accompagnent BioNTech pour accélérer le lancement de la production du vaccin

Publié le 21 juin 2021
Covid-19 : les équipes toulousaines de Siemens accompagnent BioNTech pour accélérer le lancement de la production du vaccin

Siemens accompagne l’entreprise de biotechnologie BioNTech afin de convertir son site de Marbourg en usine de production de vaccins contre la Covid-19. La mobilisation des équipes sur place ainsi que celles du centre d’expertise mondiale Siemens pour l’industrie pharmaceutique, basées à Toulouse, ont permis une transformation du site de production en seulement cinq mois.

Sanofi : la Commission européenne approuve Aubagio® pour le traitement de la SEP-RR de l’enfant et de l’adolescent

Publié le 21 juin 2021
Sanofi : la Commission européenne approuve Aubagio® pour le traitement de la SEP-RR de l’enfant et de l’adolescent

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Aubagio® (tériflunomide) pour le traitement de la sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR) des patients pédiatriques âgés de 10 à 17 ans. L’approbation de la CE repose sur les données de l’étude TERIKIDS de phase III et fait d’Aubagio le premier médicament par voie orale indiqué dans le traitement de première ligne de la sclérose en plaques de l’enfant et de l’adolescent dans l’Union européenne.

Ethypharm annonce l’acquisition d’Altan Pharma

Publié le 18 juin 2021
Ethypharm annonce l'acquisition d'Altan Pharma

Ethypharm a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu un accord définitif pour acquérir Altan Pharma, une société pharmaceutique de spécialités qui développe, fabrique et commercialise des médicaments injectables à usage hospitalier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents