Edition du 13-07-2020

Innate Pharma : démarrage d’un essai de Phase II avec IPH2201

Publié le vendredi 19 décembre 2014

Innate Pharma, la société biopharmaceutique marseillaise qui développe des anticorps thérapeutiques innovants contre le cancer et les maladies inflammatoires, a annoncé aujourd’hui qu’un premier essai clinique de Phase II de IPH2201, un anticorps immunomodulateur anti-NKG2A « first-in-class », a été ouvert au centre de cancérologie « Charité Comprehensive Cancer Center » (CCCC), à Berlin.

L’étude IPH2201-201 est un essai clinique de Phase II ouvert testant IPH2201 en monothérapie chez des patients présentant un cancer épidermoïde de la cavité buccale avant toute intervention chirurgicale (« traitement préopératoire »). Les cancers épidermoïdes de la cavité buccale sont représentatifs des cancers épidermoïdes de la tête et du cou en général.

« Le rationnel de cet essai est basé sur l’expression fréquente du récepteur NKG2A et de son ligand, HLA-E, chez les patients présentant un cancer de la cavité buccale », déclare le Dr Jan D Raguse, directeur médical adjoint de la Clinique de chirurgie orale et maxillo-faciale du centre de chirurgie reconstructive de Berlin (CCCC), et investigateur principal de l’étude. Il ajoute : « Le contexte préopératoire est très intéressant car, en l’absence de thérapie préalable, il n’y a pas d’autre agent ou facteur que IPH2201 qui intervienne dans les résultats. Nous serons ainsi dans des conditions optimales pour évaluer l’activité anti-tumorale de IPH2201. En outre, dans cette indication, on accède facilement à la tumeur, ce qui permettra une évaluation détaillée de l’action pharmacologique de IPH2201 »

« Nous sommes particulièrement enthousiasmés de voir démarrer le premier essai de Phase II avec IPH2201, un nouvel inhibiteur de point de contrôle immunitaire dans le domaine de l’immuno-oncologie. IPH2201 a le potentiel de stimuler à la fois le bras inné et le bras adaptatif du système immunitaire, une caractéristique prometteuse », déclare Hervé Brailly, Président du directoire et co-fondateur d’Innate Pharma. « Le CCCC est un centre de traitement de référence, qui bénéficie d’une expérience très importante dans le traitement des cancers de la tête et du cou. IPH2201, dans le cadre de son plan de développement clinique, sera également testé dans différents autres cancers exprimant fortement HLA-E, qu’il s’agisse de tumeurs solides ou hématologiques », ajoute-t-il.

Le rationnel de cette étude est basé sur l’expression de NKG2A par les cellules NK et les lymphocytes T CD8 qui infiltrent les cancers de la cavité buccale (Katou, Ohtani et al. 2007) sachant que ce récepteur se lie à HLA-E, fréquemment présent sur les cellules tumorales dans cette indication, et bloque l’action des cellules immunitaires NKG2A+ contre le cancer. IPH2201 se lie à NKG2A pour bloquer cette inhibition. HLA-E est exprimé chez environ 80% des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou (Silva 2011; Nasman, Andersson et al. 2013). La stimulation des deux bras – inné et adaptatif – du système immunitaire pourrait permettre d’obtenir une activité antitumorale clinique et pharmacologique. Dans un essai de Phase I d’escalade de dose conduit par le CCCC, IPH2201 a démontré un bon profil de tolérance.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le 10 juillet 2020
Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVac

La Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents