Edition du 26-01-2020

Innate Pharma : démarrage d’un essai de Phase II avec IPH2201

Publié le vendredi 19 décembre 2014

Innate Pharma, la société biopharmaceutique marseillaise qui développe des anticorps thérapeutiques innovants contre le cancer et les maladies inflammatoires, a annoncé aujourd’hui qu’un premier essai clinique de Phase II de IPH2201, un anticorps immunomodulateur anti-NKG2A « first-in-class », a été ouvert au centre de cancérologie « Charité Comprehensive Cancer Center » (CCCC), à Berlin.

L’étude IPH2201-201 est un essai clinique de Phase II ouvert testant IPH2201 en monothérapie chez des patients présentant un cancer épidermoïde de la cavité buccale avant toute intervention chirurgicale (« traitement préopératoire »). Les cancers épidermoïdes de la cavité buccale sont représentatifs des cancers épidermoïdes de la tête et du cou en général.

« Le rationnel de cet essai est basé sur l’expression fréquente du récepteur NKG2A et de son ligand, HLA-E, chez les patients présentant un cancer de la cavité buccale », déclare le Dr Jan D Raguse, directeur médical adjoint de la Clinique de chirurgie orale et maxillo-faciale du centre de chirurgie reconstructive de Berlin (CCCC), et investigateur principal de l’étude. Il ajoute : « Le contexte préopératoire est très intéressant car, en l’absence de thérapie préalable, il n’y a pas d’autre agent ou facteur que IPH2201 qui intervienne dans les résultats. Nous serons ainsi dans des conditions optimales pour évaluer l’activité anti-tumorale de IPH2201. En outre, dans cette indication, on accède facilement à la tumeur, ce qui permettra une évaluation détaillée de l’action pharmacologique de IPH2201 »

« Nous sommes particulièrement enthousiasmés de voir démarrer le premier essai de Phase II avec IPH2201, un nouvel inhibiteur de point de contrôle immunitaire dans le domaine de l’immuno-oncologie. IPH2201 a le potentiel de stimuler à la fois le bras inné et le bras adaptatif du système immunitaire, une caractéristique prometteuse », déclare Hervé Brailly, Président du directoire et co-fondateur d’Innate Pharma. « Le CCCC est un centre de traitement de référence, qui bénéficie d’une expérience très importante dans le traitement des cancers de la tête et du cou. IPH2201, dans le cadre de son plan de développement clinique, sera également testé dans différents autres cancers exprimant fortement HLA-E, qu’il s’agisse de tumeurs solides ou hématologiques », ajoute-t-il.

Le rationnel de cette étude est basé sur l’expression de NKG2A par les cellules NK et les lymphocytes T CD8 qui infiltrent les cancers de la cavité buccale (Katou, Ohtani et al. 2007) sachant que ce récepteur se lie à HLA-E, fréquemment présent sur les cellules tumorales dans cette indication, et bloque l’action des cellules immunitaires NKG2A+ contre le cancer. IPH2201 se lie à NKG2A pour bloquer cette inhibition. HLA-E est exprimé chez environ 80% des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou (Silva 2011; Nasman, Andersson et al. 2013). La stimulation des deux bras – inné et adaptatif – du système immunitaire pourrait permettre d’obtenir une activité antitumorale clinique et pharmacologique. Dans un essai de Phase I d’escalade de dose conduit par le CCCC, IPH2201 a démontré un bon profil de tolérance.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents