Edition du 25-07-2021

Innate Pharma renforce sa collaboration en oncologie avec AstraZeneca

Publié le mardi 23 octobre 2018

Innate Pharma renforce sa collaboration en oncologie avec AstraZenecaInnate Pharma a annoncé mardi la signature d’un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras R&D de molécules biologiques. Cette collaboration étendue va permettre à Innate de se développer sur le plan commercial, renforcer sa capacité d’investissement pour développer son portefeuille en immuno-oncologie (IO) et sa plateforme R&D. De son côté, AstraZeneca va enrichir son portefeuille IO avec de nouveaux programmes cliniques et précliniques.

Dans le cadre de cet accord, Innate prend en licence les droits commerciaux aux États-Unis et en Europe de Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk), un traitement contre la leucémie à tricholeucocytes développé par AstraZeneca et récemment approuvé par la FDA. Lumoxiti, marquant ainsi le premier pas dans la stratégie d’Innate Pharma de devenir une société intégrant les fonctions de R&D et de commercialisation. En outre, Innate tirera partie de la structure commerciale de Lumoxiti pour commercialiser les futurs traitements issus de son propre pipeline en hémato-oncologie, tel qu’IPH4102. Avec le soutien d’AstraZeneca, Innate assurera le développement et la commercialisation de Lumoxiti en Europe, sous réserve de son approbation.

Lumoxiti est une cytotoxine ciblant CD22 et un traitement « first-in-class » aux États-Unis chez les adultes présentant une LT en rechute ou réfractaire ayant reçu au moins deux lignes de traitements systémiques, dont des analogues de nucléosides puriques. Chaque année, environ 1 000 nouveaux cas de LT sont diagnostiqués aux États-Unis, dont une partie sera éligible à Lumoxiti. Lumoxiti a été approuvé par la FDA le 13 septembre 2018.

Innate comptabilisera les ventes et co-commercialisera Lumoxiti avec AstraZeneca aux États-Unis et en assumera l’entière responsabilité d’ici mi-2020. Innate versera à AstraZeneca un paiement initial de 50 millions de dollars pour Lumoxiti ainsi que des paiements futurs s’élevant jusqu’à 25m$ liés à l’atteinte d’étapes commerciales et réglementaires, en contrepartie de la propriété intellectuelle et du développement clinique et industriel du médicament.

AstraZeneca obtiendra l’intégralité des droits en oncologie de l’anticorps humanisé « first-in-class » anti-NKG2A, monalizumab, étendant le partenariat initialement annoncé en 2015. NKG2A est un récepteur inhibiteur exprimé sur les lymphocytes cytotoxiques NK et T CD8 infiltrés dans la tumeur qui inhibe leurs fonctions antitumorales. Innate Pharma et AstraZeneca/MedImmune partagent actuellement le développement de monalizumab en Phase II dans des études en combinaison, à la fois dans les cancers de la tête et du cou et dans le cancer colorectal, ainsi que dans d’autres études en cours dans des tumeurs solides.

Les résultats de l’étude de Phase II, sans bras contrôle, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou ont été présentés au congrès de l’ESMO 2018, montrant des réponses profondes et durables chez 40 patients, avec un taux de réponse global de 27,5%, une médiane de survie sans progression de 5,0 mois et une survie globale de 10,3 mois. Parmi les 40 patients recrutés dans l’expansion de cohorte, les données de tolérance concordent avec celles précédemment présentées à l’AACR 2017 et 2018 (Abstract #1049PD).

AstraZeneca paiera à Innate Pharma 100 millions de dollars pour l’extension de la collaboration sur monalizumab au premier trimestre 2019. AstraZeneca paiera 100 millions de dollars supplémentaires au démarrage potentiel du premier essai de Phase III.

AstraZeneca acquiert également une option sur IPH5201, un anticorps ciblant CD39, ainsi que sur quatre actifs précliniques du portefeuille d’Innate. AstraZeneca versera un paiement initial de 50 millions de dollars pour l’option de co-développement et de co-commercialisation d’IPH5201. Innate est également éligible à un paiement à l’exercice de l’option, des paiements d’étape et des redevances sur les ventes. Innate aura la possibilité d’une co-promotion et d’un partage des profits en Europe.

AstraZeneca versera également un paiement initial global de 20 millions de dollars à Innate pour l’option de licence exclusive sur les quatre produits au stade préclinique. AstraZeneca pourra exercer chacune de ces options, le stade de développement clinique déclenchant le paiement de l’exercice de l’option. Innate est également éligible à des paiements d’étape et des redevances sur les ventes. Innate aura un droit de co-promotion pour un partage des profits en Europe.

Investissement au capital d’Innate Pharma

Étant donnée la relation de long-terme établie entre les deux partenaires, AstraZeneca acquerra 9,8% du capital d’Innate par le biais de l’émission de 6 260 500 actions nouvelles, émises au prix de 10€/action. Les nouvelles actions seront émises en accord avec la résolution 26 votée à l’Assemblée Générale d’Innate Pharma le 29 mai 2018. L’émission des actions nouvelles devrait avoir lieu le ou autour du 25 octobre 2018.

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Publié le 21 juillet 2021
Crown Bioscience renforce sa direction commerciale

Crown Bioscience, société du groupe JSR Life Sciences, a annoncé la nomination d’Alex Slater au poste de vice-président du développement commercial, Amérique du Nord et Europe. M. Slater aura pour mission d’encadrer la croissance continue de la gamme de services existante de la société, ainsi que de jeter les bases de l’expansion de nouveaux services.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents