Edition du 08-08-2022

Innate Pharma : résultats de Phase I dans la leucémie aigüe myéloïde avec IPH2101

Publié le jeudi 18 octobre 2012

Innate Pharma, société biopharmaceutique développant des médicaments d’immunothérapie innovants pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires, a annoncé aujourd’hui que les résultats de l’essai clinique de Phase I de IPH2101[1] chez des patients âgés atteints de leucémie aigüe myéloïde (« LAM ») en première rémission complète ont été publié dans l’édition en ligne du journal Blood.

Cette étude de phase I était destinée à évaluer la tolérance, la sécurité d’emploi et le profil pharmacologique de IPH2101 chez des patients âgés atteints d’une leucémie aiguë myéloïde en rémission complète après induction et consolidation par traitement standard. Elle était conduite en escalade de dose avec sept niveaux de doses (de 0,0003 à 3 mg/kg, trois patients par niveau de dose), et une administration unique pour chaque patient. Son objectif était d’identifier une posologie bien tolérée et active sur le plan pharmacologique. Vingt-trois patients ont été inclus dans l’étude. Les données ont montré une bonne tolérance à IPH2101 à toutes les doses testées avec des effets indésirables transitoires et d’intensité modérée. La dose maximale tolérée n’a pas été atteinte.

Une bonne corrélation dose / concentrations sériques / occupation du récepteur KIR a été observée, conformément aux modèles prédictifs, avec une faible variabilité entre les patients.

Il n’a pas été observé de toxicité hématologique ni de changement significatif dans la numération et la distribution des sous-groupes de lymphocytes, l’expression des récepteurs NK ou la cytotoxicité in vitro. Aux plus hauts niveaux de doses, une augmentation transitoire des concentrations sériques de TNF-α et MIP-1β et de l’expression de CD69 sur les cellules NK a été observée.

La survie sans progression médiane, la survie sans rechute et la survie globale étaient respectivement de : 7,7 mois, 10,8 mois et 12,7 mois. La survie globale a été significativement supérieure chez les six patients traités aux doses 1 et 3 mg/kg par rapport à celle des 16 patients traités aux niveaux de doses inférieurs (<0,3 mg/kg): 29,7 mois par rapport à 11,8 mois (p=0,034). Une tendance à une amélioration des survies sans progression et sans rechute (non significative) a également été observée chez ces patients traités aux plus fortes doses.

Le Pr. Norbert Vey (Institut Paoli Calmettes, Marseille), investigateur principal de l’étude, déclare : « Avec cet essai, nous avons montré que nous atteignons et maintenons une occupation complète des récepteurs pendant des durées qui vont d’un jour à plusieurs semaines, dépendant de la dose administrée et sans atteindre la dose maximale tolérée. Ces résultats nous encouragent à poursuivre l’évaluation des anticorps anti-KIR dans la LAM ».

Marcel Rozencweig, Directeur Médical d’Innate Pharma, déclare: « Ces données renforcent le rationnel qui soutient le développement de l’approche anti-KIR chez des patients atteints de leucémie aigüe myéloïde. Comme nous l’avons récemment annoncé, Innate Pharma initie un essai de Phase II randomisé, contre placebo, avec IPH2102 chez des patients âgés atteints de LAM et en rémission complète, une situation dans laquelle il n’existe que peu d’options thérapeutiques ».

Les résultats sont disponibles en ligne et seront publiés bientôt dans une édition imprimée de Blood[2]. Jérôme Tiollier, Directeur du Développement d’Innate Pharma, présentera ces résultats au prochain Congrès Européen de l’Anticorps (European Antibody Congress) le 28 novembre à Genève.

[1] Anticorps anti-KIR produit par des cellules hybridomes, voir le paragraphe « A propos de IPH2102/BMS-986015 et IPH2101

[2]A phase I trial of the anti-inhibitory KIR monoclonal antibody IPH2101 for acute myeloid leukemia (AML) in complete remission, Vey et al., Blood First Edition Paper, prepublished online 21 September 2012, DOI10.1182/blood-2012-06-437558

Source : Innate Pharma








MyPharma Editions

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Celyad Oncology : la FDA lève la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002

Publié le 2 août 2022
Celyad Oncology : la FDA lève la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002

Celyad Oncology, une société de biotechnologie en phase clinique axée sur la découverte et le développement de traitements par lymphocytes T porteurs de récepteurs antigéniques chimériques (CAR-T) contre le cancer, vient d’annoncer que la U.S. Food and Drug Administration (FDA) a levé la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002 (KEYNOTE-B79) après que la Société ait apporté des modifications aux critères d’admissibilité pour l’essai.

Cellectis : accord de la FDA pour démarrer un essai clinique sur UCART20x22 pour le traitement des tumeurs malignes à cellules B

Publié le 2 août 2022
Cellectis : accord de la FDA pour démarrer un essai clinique sur UCART20x22 pour le traitement des tumeurs malignes à cellules B

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a annoncé avoir obtenu l’accord de la Food and Drug Administration (FDA) américaine de démarrer un essai clinique de Phase 1/2a pour son produit candidat UCART20x22 dans le lymphome non-hodgkinien (LNH) en rechute ou réfractaire.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents