Edition du 23-01-2021

InnaVirVax : résultats cliniques encourageants pour son immunothérapie VAC-3S contre le VIH

Publié le lundi 20 juillet 2015

InnaVirVax, biotech basée au Genopole® d’Evry et spécialisée dans le développement de solutions thérapeutiques pour les pathologies infectieuses et chroniques majeures, a annoncé lundi l’ensemble des résultats de l’étude clinique de Phase I/IIa (IVVAC-3S/P1) relative à son immunothérapie VAC-3S en développement.

Ces résultats ont été présentés le week-end dernier lors du  congrès «2015 Towards an HIV Cure symposium » organisé par l’International AIDS Society, à Vancouver.

« L’objectif principal de l’étude clinique IVVAC-3S/P1 a été atteint. L’immunothérapie VAC-3S est très bien tolérée et la réponse immunitaire est celle attendue. Enfin, l’intensité de cette réponse est bien liée à la dose administrée. », indique la société dans un communiqué.

« Surtout, l’administration de VAC-3S a montré des effets immuno-virologique sur 4 marqueurs principaux : Il a été observé une diminution de l’ADN proviral (le marqueur le plus étudié du réservoir viral), diminution significativement corrélée à la réponse immunitaire à VAC-3S. Les patients répondeurs au vaccin VAC-3S, montrent de façon significative 24 semaines après la 1ère administration les effets immunologiques suivants :

. Une augmentation significative du pourcentage de lymphocytes T CD4+, un marqueur clé dans la reconstitution du pool de lymphocytes T CD4+ qui sont détruits par le VIH,
. Une diminution significative du pourcentage de lymphocytes T CD8+, un marqueur de l’activation immunitaire, reflétant une dérégulation du système immunitaire liée à l’infection.
Enfin, une augmentation significative du ratio CD4/CD8 est observée, un marqueur de la reconstitution immunitaire chez les patients vivants avec le VIH. »

Selon InnaVirVax, « l’évolution positive de l’ensemble de ces marqueurs immunologiques permet d’envisager qu’une restauration immunitaire pourrait être obtenue par l’administration de VAC-3S. » « De plus, ces résultats, notamment concernant la diminution d’un marqueur du réservoir viral, sont très prometteurs » et « devront être confirmés dans des études ultérieures sur un plus grand nombre de patients », poursuit-elle.

InnaVirVax estime ainsi que « les modulations de marqueurs virologiques et immunologiques de l’infection VIH positionnent clairement le développement de VAC-3S dans le « functional cure » ou rémission fonctionnelle dans le but de permettre aux personnes vivant avec le VIH d’interrompre leur traitement antirétroviral tout en contrôlant leur charge virale. »

Cet essai clinique (IVVAC-3S/P1) s’est effectué en escalade de doses de VAC-3S, randomisée, en double aveugle, contre placebo. L’étude a été réalisée chez 33 personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral avec des charges virales indétectables et ayant un taux de lymphocytes T CD4+ supérieur à 200/mm3.

Cette étude a été conduite dans deux centres de référence à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Pr. Christine Katlama, investigateur coordinateur) et l’hôpital Cochin (Pr. Odile Launay) à Paris. VAC-3S a été administré 3 fois avec un intervalle de 4 semaines entre chaque administration. Certains patients ont reçu une 4ième administration 6 mois après la troisième.

« Les résultats de cette étude sont très encourageants. Les effets significatifs de VAC-3S sur 4 marqueurs immuno-virologiques sont une étape primordiale dans le développement clinique de cette immunothérapie. Il nous tarde de confirmer ces résultats sur un plus large nombre de patients. », a déclaré le professeur Christine Katlama, Investigateur coordinateur de l’hôpital Pitié Salpêtrière.

Raphaël Ho Tsong Fang, Directeur en charge du développement clinique d’InnaVirVax a ajouté : « Ces résultats, générés à partir d’une étude clinique de tolérance sur un relativement faible nombre de patients, sont très positifs. InnaVirVax tient tout particulièrement à remercier l’ensemble des partenaires ainsi que les personnes vivant avec le VIH qui se sont investis dans l’étude sans oublier leur entourage.»

Joël Crouzet, Directeur Général d’InnaVirVax a conclu : « Ces résultats prometteurs nous encouragent à poursuivre le développement clinique de VAC-3S, et ce dans une perspective de « functional cure », la nouvelle frontière dans ce domaine thérapeutique. Nous attendons avec impatience les résultats de l’étude de phase 2a, nommée IPROTECT1, initiée en décembre 2013. Outre les patients qui ont participé à cette étude, l’ensemble des investigateurs et leurs équipes, je tiens également à remercier l’Inserm, l’ANRS, l’AP-HP et l’UMPC qui ont soutenu ce projet durant les diverses étapes de la recherche et du développement. »

Source : InnaVirVax








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents