Edition du 11-08-2020

Accueil » Recherche

Institut Pasteur: « Chez certaines bactéries, la résistance s’organise même en l’absence d’antibiotique »

Publié le jeudi 30 septembre 2010

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, au sein de l’unité des Agents antibactériens dirigée par Patrice Courvalin, ont étudié la résistance à la vancomycine chez des bactéries appelées entérocoques et ont montré pourquoi le mécanisme de résistance à cet antibiotique avait si bien disséminé dans le monde entier.

Des chercheurs de l’unité des Agents antibactériens, dirigée par Patrice Courvalin, se sont intéressés au mécanisme de résistance à la vancomycine chez les entérocoques, l’une des principales causes d’infections nosocomiales. Dans un article publié dans PNAS, l’équipe de l’Institut Pasteur explique pourquoi les gènes responsables de la résistance à cet antibiotique ont disséminé très efficacement dans le monde. Au cours des dernières décennies, les entérocoques sont devenus multirésistants et la vancomycine est le traitement de dernier recours.
Les gènes de résistance à la vancomycine, au nombre de 7, sont portés par un élément génétique mobile, transférable à d’autres bactéries. Lorsqu’ils sont exprimés, ces gènes entraînent un profond remodelage de la paroi bactérienne. Cette modification, qui confère à la bactérie un haut niveau de résistance à la vancomycine, présente cependant un coût énergétique élevé, entraînant un ralentissement de sa croissance. D’où, des gènes de résistance qui s’expriment uniquement lorsque les bactéries sont en présence de l’antibiotique.
Dans le cas présent, il apparaît que, en l’absence d’antibiotique, ce mécanisme ne présente aucun coût énergétique et ne pénalise en rien les bactéries résistantes. Elles conservent, in vitro comme in vivo, les mêmes caractéristiques que les bactéries sensibles à la vancomycine, qu’il s’agisse de leur vitesse de croissance, de leur capacité à coloniser un milieu ou encore de leur aptitude à disséminer.
Ce résultat, démontré à partir d’isolats cliniques ainsi qu’à partir de mutants construits in vitro, pose un nouveau problème à la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Il est la première démonstration d’un mécanisme de résistance complexe et coûteux, capable de se maintenir dans une bactérie, sans la désavantager.
Un constat qui incite à pousser la compréhension des mécanismes de résistance et de leur « coût biologique » pour les bactéries qui les hébergent. Des propriétés que l’équipe de l’Institut Pasteur continue d’explorer, notamment chez les bactéries responsables d’infections nosocomiales.

Ce travail a reçu le soutien financier de la Commission Européenne

Source : Inducible expression eliminates the fitness cost of vancomycin resistance in enterococci, PNAS, vol 107, n° 39, p. 16964 – 16969, le 28 septembre 2010. Marie-Laure Foucault, Florence Depardieu, Patrice Courvalin, and Catherine Grillot-Courvalin Unité des Agents Antibactériens, Institut Pasteur, 75724 Paris Cedex 15, France








MyPharma Editions

Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Publié le 10 août 2020
Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Pharnext, société biopharmaceutique qui développe des combinaisons de médicaments innovantes basées sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la nomination du Dr Adrian Hepner au poste de Directeur Médical. Professionnel reconnu de l’industrie pharmaceutique, le Dr Hepner dirigera les activités de développement clinique de Pharnext, notamment la Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Publié le 7 août 2020
Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Juan Carlos Jaramillo, MD, comme Directeur Médical et membre du directoire de Valneva à compter du 1ème Octobre 2020. Juan Carlos succèdera à Wolfgang Bender, MD, PhD, qui prendra sa retraite fin octobre 2020, après une période de transition.

Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Publié le 7 août 2020
Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Crown Bioscience, l’entreprise mondiale de services de découverte et de développement de médicaments, a annoncé la nomination de John Gu au poste de COO (Chief Operations Officer). M. Gu sera chargé de promouvoir l’excellence dans les opérations mondiales de CrownBio, en mettant à profit sa grande expertise en matière de transformation numérique pour stimuler la productivité.

Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Publié le 7 août 2020
Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Une étude menée par des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l’AP-HP, de l’Inserm , de l’Université Paris-Saclay et d’Université de Paris, en collaboration avec plusieurs équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël), révèle que les patients atteints d’une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l’immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang.

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents