Edition du 23-04-2021

Invectys lève 15 millions d’euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1

Publié le vendredi 26 octobre 2018

Invectys lève 15 millions d’Euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1 Invectys, la biotech française spécialisée en immuno-oncologie, a annoncé avoir bouclé un tour de financement à hauteur de 15 millions d’Euros conduit par une family office américaine très active dans le domaine des Sciences de la Vie et par les investisseurs historiques qui accompagnent Invectys dans son développement depuis sa création. Cette levée de fonds permet de financer l’essai clinique de Phase II au MD Anderson Cancer Center (Houston, USA) auprès de patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

INVAC-1 est un vaccin thérapeutique innovant contre le cancer. Sa spécificité est de cibler l’enzyme télomérase, qui est surexprimée dans la grande majorité des cellules cancéreuses et qui joue un rôle essentiel dans leur prolifération incontrôlée. Son objectif est de restaurer les capacités anti-tumorales du système immunitaire. INVAC-1 éduque les cellules du système immunitaire à détruire les cellules tumorales.

La Phase I a démontré, en plus de la non toxicité du vaccin, une stabilisation de 60 % des patients traités, tous atteints de cancers à des stades très avancés et un taux de survie total qui a été très significativement amélioré. La Phase II est déjà en cours au MD Anderson Cancer Center de Houston, avec pour indication oncologique la leucémie lymphoïde chronique.

La leucémie lymphoïde chronique, classée maladie orpheline, est une des leucémies les plus fréquentes chez les adultes avec une prévalence de près de 150.000 cas aux USA. Les traitements actuels présentent des effets secondaires et une guérison n’est pas possible car la production des cellules leucémiques est située dans la moëlle osseuse qui est inaccessible aux traitements existants.

Cet essai de Phase II au MD Anderson Cancer Center concerne deux cohortes d’une quarantaine de patients chacune. Pour l’une de ces cohortes, INVAC-1 est combiné à l’ibrutinib, traitement actuel de référence de la LLC.  L’autre bras concerne des patients au stade chronique de la leucémie. Ces patients qui ne présentent pas de symptômes majeurs, ne sont pas encore traités et restent sous surveillance en mode « watch and wait » dans l’attente de l’aggravation potentielle de la maladie. Pour ces patients, qui représentent l’essentiel des cas de LLC, INVAC-1 pourrait représenter une avancée majeure dans le traitement de leur maladie.

Invectys a obtenu l’accord officiel de la FDA (Food and Drug Administration) pour la conduite de cet essai clinique de Phase II aux Etats-Unis, dans le délai record d’un mois. Ce délai est dû au profil d’innocuité d’INVAC-1, aux vraies perspectives de traitement ouvertes à des patients qui ne pouvaient être soignés et à la référence que constitue le MD Anderson Cancer Center pour la LLC, et en particulier le Dr Michael Keating, l’un des leaders mondiaux dans ce domaine.

« Nous sommes heureux de pouvoir ainsi accélérer notre essai clinique de Phase II, et particulièrement avec ce partenariat avec le MD Anderson Cancer Center, l’un des tout premiers hôpitaux mondiaux pour la lutte contre le cancer, » explique Pierre Langlade-Demoyen, CEO et co-fondateur d’Invectys qui poursuit, « L’arrivée de nouveaux investisseurs venant de la région de Houston qui rejoignent nos investisseurs historiques est une excellente nouvelle et devrait permettre à INVAC-1 de devenir l’une des briques essentielles des thérapies en onco-immunologie et permettre à Invectys de renforcer sa présence aux USA. »

Cet essai intervient alors que le Dr. James Allison, du MD Anderson Cancer Institute, a reçu en 2018 le Prix Nobel de médecine pour ses découvertes ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer par ses travaux sur les molécules immune-checkpoint, visant à débloquer les défenses immunitaires et permettre au système immunitaire du patient de détruire les cellules cancéreuses.

Source : Invectys








MyPharma Editions

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents