Edition du 17-08-2022

Invectys lève 15 millions d’euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1

Publié le vendredi 26 octobre 2018

Invectys lève 15 millions d’Euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1 Invectys, la biotech française spécialisée en immuno-oncologie, a annoncé avoir bouclé un tour de financement à hauteur de 15 millions d’Euros conduit par une family office américaine très active dans le domaine des Sciences de la Vie et par les investisseurs historiques qui accompagnent Invectys dans son développement depuis sa création. Cette levée de fonds permet de financer l’essai clinique de Phase II au MD Anderson Cancer Center (Houston, USA) auprès de patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

INVAC-1 est un vaccin thérapeutique innovant contre le cancer. Sa spécificité est de cibler l’enzyme télomérase, qui est surexprimée dans la grande majorité des cellules cancéreuses et qui joue un rôle essentiel dans leur prolifération incontrôlée. Son objectif est de restaurer les capacités anti-tumorales du système immunitaire. INVAC-1 éduque les cellules du système immunitaire à détruire les cellules tumorales.

La Phase I a démontré, en plus de la non toxicité du vaccin, une stabilisation de 60 % des patients traités, tous atteints de cancers à des stades très avancés et un taux de survie total qui a été très significativement amélioré. La Phase II est déjà en cours au MD Anderson Cancer Center de Houston, avec pour indication oncologique la leucémie lymphoïde chronique.

La leucémie lymphoïde chronique, classée maladie orpheline, est une des leucémies les plus fréquentes chez les adultes avec une prévalence de près de 150.000 cas aux USA. Les traitements actuels présentent des effets secondaires et une guérison n’est pas possible car la production des cellules leucémiques est située dans la moëlle osseuse qui est inaccessible aux traitements existants.

Cet essai de Phase II au MD Anderson Cancer Center concerne deux cohortes d’une quarantaine de patients chacune. Pour l’une de ces cohortes, INVAC-1 est combiné à l’ibrutinib, traitement actuel de référence de la LLC.  L’autre bras concerne des patients au stade chronique de la leucémie. Ces patients qui ne présentent pas de symptômes majeurs, ne sont pas encore traités et restent sous surveillance en mode « watch and wait » dans l’attente de l’aggravation potentielle de la maladie. Pour ces patients, qui représentent l’essentiel des cas de LLC, INVAC-1 pourrait représenter une avancée majeure dans le traitement de leur maladie.

Invectys a obtenu l’accord officiel de la FDA (Food and Drug Administration) pour la conduite de cet essai clinique de Phase II aux Etats-Unis, dans le délai record d’un mois. Ce délai est dû au profil d’innocuité d’INVAC-1, aux vraies perspectives de traitement ouvertes à des patients qui ne pouvaient être soignés et à la référence que constitue le MD Anderson Cancer Center pour la LLC, et en particulier le Dr Michael Keating, l’un des leaders mondiaux dans ce domaine.

« Nous sommes heureux de pouvoir ainsi accélérer notre essai clinique de Phase II, et particulièrement avec ce partenariat avec le MD Anderson Cancer Center, l’un des tout premiers hôpitaux mondiaux pour la lutte contre le cancer, » explique Pierre Langlade-Demoyen, CEO et co-fondateur d’Invectys qui poursuit, « L’arrivée de nouveaux investisseurs venant de la région de Houston qui rejoignent nos investisseurs historiques est une excellente nouvelle et devrait permettre à INVAC-1 de devenir l’une des briques essentielles des thérapies en onco-immunologie et permettre à Invectys de renforcer sa présence aux USA. »

Cet essai intervient alors que le Dr. James Allison, du MD Anderson Cancer Institute, a reçu en 2018 le Prix Nobel de médecine pour ses découvertes ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer par ses travaux sur les molécules immune-checkpoint, visant à débloquer les défenses immunitaires et permettre au système immunitaire du patient de détruire les cellules cancéreuses.

Source : Invectys








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents