Edition du 03-12-2021

Invectys lève 15 millions d’euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1

Publié le vendredi 26 octobre 2018

Invectys lève 15 millions d’Euros pour accélérer la Phase II de son vaccin anticancéreux INVAC-1 Invectys, la biotech française spécialisée en immuno-oncologie, a annoncé avoir bouclé un tour de financement à hauteur de 15 millions d’Euros conduit par une family office américaine très active dans le domaine des Sciences de la Vie et par les investisseurs historiques qui accompagnent Invectys dans son développement depuis sa création. Cette levée de fonds permet de financer l’essai clinique de Phase II au MD Anderson Cancer Center (Houston, USA) auprès de patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

INVAC-1 est un vaccin thérapeutique innovant contre le cancer. Sa spécificité est de cibler l’enzyme télomérase, qui est surexprimée dans la grande majorité des cellules cancéreuses et qui joue un rôle essentiel dans leur prolifération incontrôlée. Son objectif est de restaurer les capacités anti-tumorales du système immunitaire. INVAC-1 éduque les cellules du système immunitaire à détruire les cellules tumorales.

La Phase I a démontré, en plus de la non toxicité du vaccin, une stabilisation de 60 % des patients traités, tous atteints de cancers à des stades très avancés et un taux de survie total qui a été très significativement amélioré. La Phase II est déjà en cours au MD Anderson Cancer Center de Houston, avec pour indication oncologique la leucémie lymphoïde chronique.

La leucémie lymphoïde chronique, classée maladie orpheline, est une des leucémies les plus fréquentes chez les adultes avec une prévalence de près de 150.000 cas aux USA. Les traitements actuels présentent des effets secondaires et une guérison n’est pas possible car la production des cellules leucémiques est située dans la moëlle osseuse qui est inaccessible aux traitements existants.

Cet essai de Phase II au MD Anderson Cancer Center concerne deux cohortes d’une quarantaine de patients chacune. Pour l’une de ces cohortes, INVAC-1 est combiné à l’ibrutinib, traitement actuel de référence de la LLC.  L’autre bras concerne des patients au stade chronique de la leucémie. Ces patients qui ne présentent pas de symptômes majeurs, ne sont pas encore traités et restent sous surveillance en mode « watch and wait » dans l’attente de l’aggravation potentielle de la maladie. Pour ces patients, qui représentent l’essentiel des cas de LLC, INVAC-1 pourrait représenter une avancée majeure dans le traitement de leur maladie.

Invectys a obtenu l’accord officiel de la FDA (Food and Drug Administration) pour la conduite de cet essai clinique de Phase II aux Etats-Unis, dans le délai record d’un mois. Ce délai est dû au profil d’innocuité d’INVAC-1, aux vraies perspectives de traitement ouvertes à des patients qui ne pouvaient être soignés et à la référence que constitue le MD Anderson Cancer Center pour la LLC, et en particulier le Dr Michael Keating, l’un des leaders mondiaux dans ce domaine.

« Nous sommes heureux de pouvoir ainsi accélérer notre essai clinique de Phase II, et particulièrement avec ce partenariat avec le MD Anderson Cancer Center, l’un des tout premiers hôpitaux mondiaux pour la lutte contre le cancer, » explique Pierre Langlade-Demoyen, CEO et co-fondateur d’Invectys qui poursuit, « L’arrivée de nouveaux investisseurs venant de la région de Houston qui rejoignent nos investisseurs historiques est une excellente nouvelle et devrait permettre à INVAC-1 de devenir l’une des briques essentielles des thérapies en onco-immunologie et permettre à Invectys de renforcer sa présence aux USA. »

Cet essai intervient alors que le Dr. James Allison, du MD Anderson Cancer Institute, a reçu en 2018 le Prix Nobel de médecine pour ses découvertes ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer par ses travaux sur les molécules immune-checkpoint, visant à débloquer les défenses immunitaires et permettre au système immunitaire du patient de détruire les cellules cancéreuses.

Source : Invectys








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents