Edition du 22-09-2020

Accueil » Industrie » Produits

Ipsen : des résultats positifs de phase 2 pour cabozantinib dans le carcinome avancé du rein

Publié le lundi 10 octobre 2016

Ipsen : des résultats positifs de phase 2 pour cabozantinib dans le carcinome avancé du reinIpsen et son partenaire Exelixis ont annoncé lundi, dans le cadre du congrès annuel de l’European Society for Medical Oncology (ESMO), les résultats détaillés de l’étude randomisée de phase 2 CABOSUN avec le cabozantinib chez des patients atteints de carcinome avancé du rein (RCC) non précédemment traité, à risque intermédiaire ou élevé selon l’IMDC (International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium).

L’étude CABOSUN a été menée par The Alliance for Clinical Trials in Oncology dans le cadre de la collaboration d’Exelixis avec le National Cancer Institute’s Cancer Therapy Evaluation Program (NCI-CTEP). Dans l’étude CABOSUN, qui comprenait un suivi médian de 20,8 mois, le cabozantinib a démontré une réduction statistiquement significative et cliniquement pertinente de 31 % du taux de progression de la maladie ou de décès [HR, 0,69, IC 95 % (0,48-0,99), test unilatéral p= 0,012]. La médiane de la survie sans progression (PFS) avec le cabozantinib a été de 8,2 mois versus 5,6 mois avec le sunitinib, ce qui correspond à une amélioration de 2,6 mois (46 %) en faveur du cabozantinib par rapport au sunitinib. Les bénéfices en termes de PFS ont été indépendants du groupe de risque IMDC (risque intermédiaire ou élevé) et de la présence ou non de métastases osseuses à l’inclusion. Les résultats pour le sunitinib ont été conformes à ceux issus d’une analyse rétrospective déjà publiée portant sur 1 174 patients atteints de RCC à risque intermédiaire ou élevé provenant de la base de données IMDC, qui faisaient état d’une médiane de la PFS de 5,6 mois avec un traitement ciblé en première ligne, principalement le sunitinib, dans cette population de patients.

Le taux de réponse objective (ORR) a également fait l’objet d’ une amélioration significative, de 46 % (IC 95 % 34 % – 57 %) pour le cabozantinib versus 18 % (IC 95 % de 10 % à 28 %) pour le sunitinib. Avec un suivi médian de 22,8 mois, la durée médiane de la survie globale a été de 30,3 mois pour le cabozantinib versus 21,8 mois pour le sunitinib [HR 0,80, IC 95 % (0,50 – 1,26)].

« Les résultats présentés aujourd’hui confirment le potentiel du cabozantinib à devenir une nouvelle option thérapeutique pour les patients n’ayant pas été traités depuis leur diagnostic de carcinome avancé du rein, » déclare Toni K. Choueiri, M.D., Directeur, Lank Center for Genitourinary Oncology, Dana-Farber Cancer Institute et investigateur principal de l’étude CABOSUN. « Le cabozantinib a non seulement été supérieur au sunitinib, le traitement de référence actuel, pour la survie sans progression et le taux de réponse objective, mais les effets du cabozantinib sur la survie sans progression ont également été positifs dans tous les sous-groupes
de stratification de patients, y compris les groupes à risque IMDC intermédiaire et élevé, et en présence ou en l’absence de métastases osseuses. »

« Depuis l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché en Europe du cabozantinib dans le traitement du carcinome avancé du rein en deuxième ligne, le cabozantinib continue de démontrer et d’étendre le bénéfice clinique potentiel chez les patients atteints d’un carcinome avancé du rein. Avec notre partenaire Exelixis, nous sommes heureux de présenter les résultats complets de l’étude CABOSUN montrant un bénéfice clinique supérieur au sunitinib dans la survie sans progression et le taux de réponse objective chez des patients présentant un carcinome avancé du rein n’ayant pas reçu de traitement et à risque élevé ou intermédiaire. De plus, le cabozantinib a démontré un profil de tolérance comparable à celui du groupe sunitinib dans l’étude CABOSUN ainsi que dans les autres études dans le traitement avancé du cancer du rein. Nous sommes impatients de partager ces données importantes avec les autorités réglementaires et de définir les prochaines étapes.», a déclaré David Meek, Directeur général d’Ipsen.

L’investigateur principal, Toni K. Choueiri, M.D., présentera aujourd’hui les données détaillées du « late-breaking » abstract sur CABOSUN [#LBA30_PR] lors de la 3ème session du Symposium Présidentiel, à partir de 16h30 CEST (heure locale de Copenhague) / 10h30 EDT / 7h30 PDT, dans le cadre du congrès annuel de l’European Society for Medical Oncology (ESMO), qui se déroule du 7 au 11 octobre 2016 à Copenhague.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Publié le 22 septembre 2020
Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, vient d’annoncer que le professeur Pierre Tambourin rejoint la société en tant que membre du conseil scientifique.

Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Publié le 22 septembre 2020
Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour mener des études cliniques de phase 3 sur ZERVIATE™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Publié le 22 septembre 2020
Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Le groupe Neuraxpharm, société pharmaceutique européenne de premier plan, spécialisée dans le système nerveux central (SNC), a annoncé l’acquisition du médicament de prescription, Buccolam® (midazolam, solution buccale) auprès du laboratoire japonais, Takeda. L’accord entre Neuraxpharm et Takeda comprend les droits mondiaux de Buccolam®. La transaction devrait se conclure d’ici fin 2020, conformément aux conditions légales et réglementaires habituelles.

Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Publié le 21 septembre 2020
Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Pour piloter sa nouvelle direction “Digital & Smart Solutions Accelerator”, Ceva Santé Animale, 5e laboratoire vétérinaire au monde et 1er français, vient de nommer Jean-Marcel Ciet, 33 ans, en qualité de Chief Digital Officer. Il rejoint à ce titre le Comité exécutif pour mener la transformation digitale interne et externe du Groupe.

LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

Publié le 21 septembre 2020
LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

LEO Pharma vient d’annoncer la vente d’un portefeuille de quatre produits non-stratégiques à la société Cheplapharm, une entreprise pharmaceutique familiale basée en Allemagne, pour un montant de 300 millions d’euros. Cet accord représente une étape importante dans le déploiement de la stratégie de LEO Pharma pour 2030, qui renforce l’orientation de la société vers de nouvelles solutions innovantes.

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents