Edition du 18-09-2020

Ipsen: le chiffre d’affaires en hausse de 1,4% au 1er trimestre 2012

Publié le jeudi 3 mai 2012

Le groupe pharmaceutique Ipsen publie ses performances sur le premier trimestre 2012. Les ventes consolidées du groupe ont atteint 292,8 millions d’euros au premier trimestre 2012, en hausse de 1,4% d’une année sur l’autre, hors effets de change. Les ventes de médicaments ont atteint 284,4 millions d’euros, en hausse de 1,5% d’une année sur l’autre hors effets de change, tirées par une croissance solide des ventes de médecine de spécialité en hausse d’une année sur l’autre de 9,7% hors effets de change.
Commentant la performance du premier trimestre 2012, Marc de Garidel, Président du Groupe Ipsen a déclaré : « Au cours du premier trimestre 2012, Somatuline® et Dysport®ont affiché de solides performances, respectivement en hausse de 17,5%1 et de 13,8%1, tirant la croissance de près de 10%1 de la médecine de spécialité. Cette performance est l’illustration de la pertinence de la nouvelle stratégie du Groupe qui consiste à se focaliser sur ses atouts différenciés, les peptides et les toxines.» Marc de Garidel a ajouté : « Tout en faisant croître ses ventes, le groupe franchit progressivement ses jalons d’étapes. En parallèle de la réorganisation de notre plateforme nord-américaine qui avance diligemment, nous mettons tout en oeuvre pour surmonter nos défis industriels et établir une solution durable pour l’activité de médecine générale en France.»

Les ventes en endocrinologie, neurologie et uro-oncologie ont progressé respectivement de 11,0%, 10,2% et 7,9% d’une année sur l’autre, hors effets de change. Cette solide performance a été partiellement compensée par des ventes de médecine générale en baisse de 14,2% d’une année sur l’autre, hors effets de change, pénalisées par la situation difficile du marché en France et par un effet de stockage en Russie d’environ 4,4 millions d’euros à fin mars 2011. Retraitées de l’effet stockage non récurrent en Russie, les ventes de médecine générale sont en baisse de 10,1% d’une année sur l’autre hors effets de change.

Les ventes dans les principaux pays d’Europe de l’Ouest se sont élevées à 135,6 millions d’euros, en hausse de 2,5% d’une année sur l’autre hors effets de change. La croissance dynamique des ventes en volume des produits de médecine de spécialité a été en partie compensée par les conséquences du durcissement de l’environnement concurrentiel en France en médecine générale et par les mesures administratives impactant négativement la croissance en Espagne. Les ventes dans les principaux pays d’Europe de l’Ouest ont représenté 46,3% des ventes totales du Groupe à la fin du premier trimestre 2012, ratio stable d’une année sur l’autre.

Les ventes dans les Autres pays d’Europe ont atteint 77,0 millions d’euros, en baisse de 0,6% d’une année sur l’autre hors effets de change, pénalisées par un effet de stockage en Russie pour les produits de médecine générale à fin mars 2011 d’environ 4,4 millions d’euros. Retraitées de cet effet non récurrent, les ventes dans la région sont en hausse de 5,4% hors effets de change. La performance a été alimentée par la croissance en volume, notamment en Pologne, Russie (pour les produits de spécialité), Ukraine et aux Pays-Bas. Au premier trimestre 2012, les ventes dans la région ont représenté 26,3% des ventes totales consolidées du Groupe contre 27,0% un an plus tôt.

Les ventes en Amérique du Nord ont atteint 16,4 millions d’euros, en baisse de 5,0% d’une année sur l’autre hors effets de change. En novembre 2011, Ipsen a cédé les droits de développement et de commercialisation d’Apokyn® en Amérique du Nord à Britannia Pharmaceuticals. En conséquence, Ipsen n’enregistre plus les ventes d’Apokyn® dans ses comptes depuis le 30 novembre 2011. Retraitées des ventes d’Apokyn®, les ventes en Amérique du Nord sont en hausse de 4,9% hors effets de change, portées par la forte croissance des ventes de Dysport® à Medicis dans l’indication esthétique et par la pénétration continue de Somatuline®, en partie compensées par la baisse des ventes d’Increlex®pénalisées par la réorganisation du programme Medicaid de l’état de New York et par la déprioritisation du produit. Les ventes en Amérique du Nord ont représenté 5,6% des ventes totales consolidées du Groupe contre 5,8% un an plus tôt.

Les ventes générées dans le Reste du Monde ont atteint 63,8 millions d’euros, en hausse de 3,1% d’une année sur l’autre hors effets de change. Cette performance a été principalement portée par la forte croissance en volume au Brésil, au Venezuela, au Vietnam et au Mexique. Au cours du premier trimestre 2012, la région a été pénalisée par le cadencement des ventes locales en Algérie et par un effet de stockage défavorable en Chine pour un produit de médecine générale en gastro-entérologie. Au premier trimestre 2012, les ventes dans le reste du Monde ont augmenté pour atteindre 21,8% des ventes totales consolidées du Groupe contre 21,0% un an plus tôt.

Source : Ipsen

1 Croissance d’une année sur l’autre hors effet de change
2 Les activités liées aux médicaments correspondent aux ventes de principes actifs et de matières premières








MyPharma Editions

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

L’Institut Mérieux renforce son équipe de direction

Publié le 17 septembre 2020
L’Institut Mérieux renforce son équipe de direction

L’Institut Mérieux, holding familiale dédiée à la santé publique mondiale, a annoncé le renforcement de son équipe de direction. Objectif : « relever les défis d’un environnement mondial de la santé particulièrement complexe, où émergent des besoins grandissants et une accélération des ruptures scientifiques et technologiques ».

Knopp Biosciences : fin du recrutement dans l’essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale dans l’asthme éosinophilique

Publié le 17 septembre 2020
Knopp Biosciences : fin du recrutement dans l'essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale dans l'asthme éosinophilique

Knopp Biosciences vient d’annoncer la fin du recrutement dans un essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale à petites molécules chez des patients atteints d’asthme éosinophilique modéré à sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents