Edition du 26-01-2021

Accueil » Industrie » Produits

Ipsen : résultats positifs pour Dysport® dans l’hyperactivité du détrusor d’origine neurologique

Publié le mardi 18 mars 2014

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé mardi les résultats positifs de l’étude clinique de phase IIa avec Dysport® dans le traitement de l’hyperactivité du détrusor d’origine neurologique (HDN) chez des patients dont l’incontinence urinaire est mal contrôlée par les traitements anticholinergiques.

Les résultats montrent que le traitement par Dysport® est associé à une réduction moyenne, par rapport à l’évaluation initiale, des épisodes d’incontinence urinaire supérieure à 75%, 12 semaines après l’injection, quel que soit le mode d’administration. Ces résultats ont été obtenus avec une dose unique de Dysport® 750 unités injectée dans 15 ou 30 sites dans le muscle détrusor. L’efficacité a été confirmée par l’amélioration des paramètres urodynamiques et de la qualité de vie des patients. Le profil de tolérance observé dans l’étude est en ligne avec celui attendu dans cette indication.

« Ces résultats sont très encourageants pour la franchise Dysport®, qui a l’opportunité de potentiellement se développer en urologie, une aire thérapeutique clé du Groupe ». Claude Bertrand a ajouté : « Nous nous réjouissons des avantages potentiels que Dysport® pourrait apporter aux patients atteints de HDN », a déclaré Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif R&D et Chief Scientific Officer d’Ipsen.

Dysport® est une forme injectable de toxine botulique de type A (BTX-A), qui est isolée et purifiée à partir de la bactérie Clostridium BTX-A. Elle est formulée en tant que complexe de BTX-A avec de l’hémagglutinine, une large protéine thérapeutiquement inerte utilisée pour stabiliser la toxine. Dysport® est élaboré avec du lactose (Ph Eur/NF) et de l’albumine humaine sérique (Ph Eur/USP) et est fourni sous la forme de poudre lyophilisée.

Dysport® a initialement été enregistré pour le traitement du blépharospasme et le spasme hémifacial en 1990 au Royaume-Uni, et dispose d’autorisations de mise sur le marché en vigueur dans 75 pays dans des indications variées incluant : le blépharospasme, la spasticité des membres supérieurs et inférieurs chez l’adulte, le spasme hémifacial, le torticolis spasmodique (autrefois appelé dystonie cervicale), la spasticité chez l’enfant liée à la paralysie cérébrale, l’hyperhidrose axillaire, et les rides de la glabelle. Dysport® n’est actuellement approuvé dans aucun pays pour le traitement de l’HDN.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents