Edition du 11-04-2021

Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet 2012

Publié le vendredi 27 juillet 2012

La deuxième Journée mondiale contre l’hépatite organisée par l’OMS se tiendra samedi 28 juillet 2012. La Direction générale de la santé souhaite rappeler l’importance de la lutte contre les hépatites virales B et C et témoigner de l’engagement de la France au côté de l’OMS. Les hépatites représentent une priorité de santé publique mondiale, au même titre que le VIH, la tuberculose et le paludisme.

L’hépatite B est l’une des maladies les plus répandues dans le monde. Environ 2 milliards de personnes sont infectées par le virus, dont au moins 350 millions sont des porteurs chroniques. L’hépatite C touche près de 170 millions de personnes dans le monde dont 60 à 70 % évoluent vers une infection chronique.

En France, zone de faible endémie, l’infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB) touche 280 000 personnes et celle par le virus de l’hépatite C (VHC) 232 000 personnes. Seulement la moitié d’entre elles savent qu’elles sont infectées [1]. Certains groupes de population ont des risques plus élevés d’exposition à ces maladies : personnes en situation de précarité, migrants originaires de pays de moyenne ou forte endémie, personnes détenues, usagers de drogues, personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples, personnes avec des tatouages ou perçages corporels.

Les hépatites virales sont souvent asymptomatiques et sont responsables de pathologies chroniques pouvant aboutir à des complications mortelles, telles que les cirrhoses et les cancers du foie.

Un plan national de lutte contre les hépatites B et C a été déployé de 2009 à 2012 afin de réduire la transmission des virus B et C, de renforcer le dépistage pour orienter les personnes infectées vers une prise en charge médicale aussi précoce que possible, d’adapter les mesures nécessaires au milieu carcéral et de développer la surveillance épidémiologique et la recherche dans ce domaine.

Des avancées notables ont été obtenues. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B chez les nourrissons augmente depuis 2008, date de remboursement d’un vaccin combiné hexavalent ; 81% des nourrissons ont reçu une dose de vaccin à l’âge de 6 mois en 2010 contre seulement 31% en 2007. En revanche, la couverture vaccinale des adolescents demande à être améliorée (42% seulement des adolescents de 15 ans étaient vaccinés en 2004).

Par ailleurs, on observe que le nombre de tests de dépistage de ces hépatites s’accroit régulièrement : de 2000 à 2010 le nombre de tests est passé de 1,19 millions à 1,96 millions pour le VHB et de 960 000 à 1,86 millions pour le VHC (Source CNAMTS). Cependant, le dépistage reste insuffisant dans les groupes à risque : moins de la moitié des personnes nées dans des zones d’endémie importante ou des usagers de drogues injectables déclarent avoir été dépistés. Des tests rapides d’orientation diagnostique sont disponibles ; leurs performances sont en cours d’évaluation.

Enfin, la prise en charge des personnes atteintes d’hépatites chroniques se trouve transformée par l’arrivée de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques : ainsi, pour l’hépatite C, l’évaluation de la fibrose du foie se fait par des tests non invasifs remplaçant la biopsie du foie ; de nouveaux traitements permettent maintenant de contrôler plus de 80% des hépatites chroniques B et de guérir 70% à 80% des hépatites chroniques C.

La Direction générale de la santé tient à rappeler que :

– les modes de transmission prédominant en France actuellement sont la transmission sexuelle pour l’hépatite B et l’usage de drogues par voie veineuse ou intra-nasale pour l’hépatite C ;
– la prévention de ces maladies repose principalement sur la vaccination pour l’hépatite B et la politique de réduction des risques pour l’hépatite C ;
– les progrès thérapeutiques récents doivent inciter toutes les personnes à risque d’infection à se faire dépister le plus tôt possible.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents