Edition du 20-01-2021

Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet 2012

Publié le vendredi 27 juillet 2012

La deuxième Journée mondiale contre l’hépatite organisée par l’OMS se tiendra samedi 28 juillet 2012. La Direction générale de la santé souhaite rappeler l’importance de la lutte contre les hépatites virales B et C et témoigner de l’engagement de la France au côté de l’OMS. Les hépatites représentent une priorité de santé publique mondiale, au même titre que le VIH, la tuberculose et le paludisme.

L’hépatite B est l’une des maladies les plus répandues dans le monde. Environ 2 milliards de personnes sont infectées par le virus, dont au moins 350 millions sont des porteurs chroniques. L’hépatite C touche près de 170 millions de personnes dans le monde dont 60 à 70 % évoluent vers une infection chronique.

En France, zone de faible endémie, l’infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB) touche 280 000 personnes et celle par le virus de l’hépatite C (VHC) 232 000 personnes. Seulement la moitié d’entre elles savent qu’elles sont infectées [1]. Certains groupes de population ont des risques plus élevés d’exposition à ces maladies : personnes en situation de précarité, migrants originaires de pays de moyenne ou forte endémie, personnes détenues, usagers de drogues, personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples, personnes avec des tatouages ou perçages corporels.

Les hépatites virales sont souvent asymptomatiques et sont responsables de pathologies chroniques pouvant aboutir à des complications mortelles, telles que les cirrhoses et les cancers du foie.

Un plan national de lutte contre les hépatites B et C a été déployé de 2009 à 2012 afin de réduire la transmission des virus B et C, de renforcer le dépistage pour orienter les personnes infectées vers une prise en charge médicale aussi précoce que possible, d’adapter les mesures nécessaires au milieu carcéral et de développer la surveillance épidémiologique et la recherche dans ce domaine.

Des avancées notables ont été obtenues. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B chez les nourrissons augmente depuis 2008, date de remboursement d’un vaccin combiné hexavalent ; 81% des nourrissons ont reçu une dose de vaccin à l’âge de 6 mois en 2010 contre seulement 31% en 2007. En revanche, la couverture vaccinale des adolescents demande à être améliorée (42% seulement des adolescents de 15 ans étaient vaccinés en 2004).

Par ailleurs, on observe que le nombre de tests de dépistage de ces hépatites s’accroit régulièrement : de 2000 à 2010 le nombre de tests est passé de 1,19 millions à 1,96 millions pour le VHB et de 960 000 à 1,86 millions pour le VHC (Source CNAMTS). Cependant, le dépistage reste insuffisant dans les groupes à risque : moins de la moitié des personnes nées dans des zones d’endémie importante ou des usagers de drogues injectables déclarent avoir été dépistés. Des tests rapides d’orientation diagnostique sont disponibles ; leurs performances sont en cours d’évaluation.

Enfin, la prise en charge des personnes atteintes d’hépatites chroniques se trouve transformée par l’arrivée de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques : ainsi, pour l’hépatite C, l’évaluation de la fibrose du foie se fait par des tests non invasifs remplaçant la biopsie du foie ; de nouveaux traitements permettent maintenant de contrôler plus de 80% des hépatites chroniques B et de guérir 70% à 80% des hépatites chroniques C.

La Direction générale de la santé tient à rappeler que :

– les modes de transmission prédominant en France actuellement sont la transmission sexuelle pour l’hépatite B et l’usage de drogues par voie veineuse ou intra-nasale pour l’hépatite C ;
– la prévention de ces maladies repose principalement sur la vaccination pour l’hépatite B et la politique de réduction des risques pour l’hépatite C ;
– les progrès thérapeutiques récents doivent inciter toutes les personnes à risque d’infection à se faire dépister le plus tôt possible.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents