Edition du 23-03-2019

Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet 2012

Publié le vendredi 27 juillet 2012

La deuxième Journée mondiale contre l’hépatite organisée par l’OMS se tiendra samedi 28 juillet 2012. La Direction générale de la santé souhaite rappeler l’importance de la lutte contre les hépatites virales B et C et témoigner de l’engagement de la France au côté de l’OMS. Les hépatites représentent une priorité de santé publique mondiale, au même titre que le VIH, la tuberculose et le paludisme.

L’hépatite B est l’une des maladies les plus répandues dans le monde. Environ 2 milliards de personnes sont infectées par le virus, dont au moins 350 millions sont des porteurs chroniques. L’hépatite C touche près de 170 millions de personnes dans le monde dont 60 à 70 % évoluent vers une infection chronique.

En France, zone de faible endémie, l’infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB) touche 280 000 personnes et celle par le virus de l’hépatite C (VHC) 232 000 personnes. Seulement la moitié d’entre elles savent qu’elles sont infectées [1]. Certains groupes de population ont des risques plus élevés d’exposition à ces maladies : personnes en situation de précarité, migrants originaires de pays de moyenne ou forte endémie, personnes détenues, usagers de drogues, personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples, personnes avec des tatouages ou perçages corporels.

Les hépatites virales sont souvent asymptomatiques et sont responsables de pathologies chroniques pouvant aboutir à des complications mortelles, telles que les cirrhoses et les cancers du foie.

Un plan national de lutte contre les hépatites B et C a été déployé de 2009 à 2012 afin de réduire la transmission des virus B et C, de renforcer le dépistage pour orienter les personnes infectées vers une prise en charge médicale aussi précoce que possible, d’adapter les mesures nécessaires au milieu carcéral et de développer la surveillance épidémiologique et la recherche dans ce domaine.

Des avancées notables ont été obtenues. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B chez les nourrissons augmente depuis 2008, date de remboursement d’un vaccin combiné hexavalent ; 81% des nourrissons ont reçu une dose de vaccin à l’âge de 6 mois en 2010 contre seulement 31% en 2007. En revanche, la couverture vaccinale des adolescents demande à être améliorée (42% seulement des adolescents de 15 ans étaient vaccinés en 2004).

Par ailleurs, on observe que le nombre de tests de dépistage de ces hépatites s’accroit régulièrement : de 2000 à 2010 le nombre de tests est passé de 1,19 millions à 1,96 millions pour le VHB et de 960 000 à 1,86 millions pour le VHC (Source CNAMTS). Cependant, le dépistage reste insuffisant dans les groupes à risque : moins de la moitié des personnes nées dans des zones d’endémie importante ou des usagers de drogues injectables déclarent avoir été dépistés. Des tests rapides d’orientation diagnostique sont disponibles ; leurs performances sont en cours d’évaluation.

Enfin, la prise en charge des personnes atteintes d’hépatites chroniques se trouve transformée par l’arrivée de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques : ainsi, pour l’hépatite C, l’évaluation de la fibrose du foie se fait par des tests non invasifs remplaçant la biopsie du foie ; de nouveaux traitements permettent maintenant de contrôler plus de 80% des hépatites chroniques B et de guérir 70% à 80% des hépatites chroniques C.

La Direction générale de la santé tient à rappeler que :

– les modes de transmission prédominant en France actuellement sont la transmission sexuelle pour l’hépatite B et l’usage de drogues par voie veineuse ou intra-nasale pour l’hépatite C ;
– la prévention de ces maladies repose principalement sur la vaccination pour l’hépatite B et la politique de réduction des risques pour l’hépatite C ;
– les progrès thérapeutiques récents doivent inciter toutes les personnes à risque d’infection à se faire dépister le plus tôt possible.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions