Edition du 19-06-2019

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le jeudi 17 janvier 2019

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical CenterKnopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Les éosinophiles sont des globules blancs qui jouent un rôle central dans plusieurs pathologies débilitantes, dont l’asthme, le syndrome hyperéosinophilique (SHE) et d’autres maladies inflammatoires. Le dexpramipexole a montré qu’il permettait de réduire de manière sélective les niveaux d’éosinophiles dans de nombreux essais cliniques, dont une étude de Phase 2 portant sur le SHE ainsi qu’un essai de Phase 2 sur la rhinosinusite chronique avec des polypes nasaux. Knopp fait progresser le dexpramipexole au stade de développement de Phase 2 pour le traitement de l’asthme aigu et de développement de Phase 3 pour celui du SHE.

Les recherches au Cincinnati Children’s Hospital Medical Center sont menées par Patricia C. Fulkerson, M.D., Ph.D., professeure associée en Pédiatrie à la Faculté de Médecine de l’Université de Cincinnati et au Cincinnati Children’s Hospital Medical Center, et autorité reconnue dans le domaine des maladies à médiation éosinophile. Le laboratoire du Dr. Fulkerson a développé plusieurs méthodes novatrices visant à étudier la différenciation et la maturation des éosinophiles. Au cours d’une précédente collaboration avec Knopp, le docteur et son équipe ont utilisé un système de culture de cellules souches pluripotentes induit pour étudier la capacité qu’a le dexpramipexole d’inhiber la maturation des cellules éosinophiles progénitrices. A l’avenir, le Dr. Fulkerson et son équipe vont étudier les mécanismes moléculaires impliqués dans le développement des éosinophiles et tenter d’élucider plus précisément l’effet du dexpramipexole sur ceux-ci.

« Nous sommes heureux d’élargir notre partenariat de recherche avec le Dr. Fulkerson afin de caractériser davantage le mécanisme d’action du dexpramipexole, qui permet de diminuer le nombre d’éosinophiles, » a déclaré Michael Bozik, M.D., directeur général de Knopp. « La connaissance approfondie qu’a le Dr. Fulkerson de la biologie éosinophile ainsi que sa vaste expérience du traitement des enfants atteints de maladies liées aux éosinophiles lui confèrent un avantage unique pour diriger cette collaboration qui documentera et appuiera le développement clinique du dexpramipexole pour le traitement de l’asthme et du SHE, » a-t-il ajouté.

Source : Knopp Biosciences








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents