Edition du 13-08-2022

Kurma Partners : closing final de son fonds Kurma Biofund III à 160M€

Publié le mercredi 29 avril 2020

Kurma Partners : closing final de son fonds Kurma Biofund III à 160M€Kurma Partners, acteur de référence du capital-risque européen dans le domaine des Sciences de la Vie basé à Paris et à Munich, a annoncé le closing final de son troisième fonds thérapeutique Kurma Biofund III, à hauteur de 160 M€, au-delà de l’objectif initial.

Le fonds a notamment bénéficié du soutien d’investisseurs européens de premier plan, dont Bpifrance[1], qui intervient pour son compte propre et dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, le Fonds Européen d’Investissement, Idinvest Partners, l’Institut Pasteur, la banque publique de développement allemande NRW.BANK, et le laboratoire Servier.

Avec un nouveau bureau à Munich, Kurma Biofund III s’inscrit dans la continuité des fonds thérapeutiques de Kurma Partners dédiés au financement et au développement de l’innovation thérapeutique et médicale européenne. Ce fonds a pour objectif le financement de 12 à 15 sociétés des Sciences de la Vie, pour un ticket moyen de 10 M€, et a d’ores et déjà participé à la création, ou cocréation, par Kurma Partners de 5 entreprises de biotechnologies en France, en Allemagne et en Belgique, adressant de forts besoins médicaux non satisfaits.

La capacité de Kurma Partners d’intervenir dès la création d’entreprises réaffirme la pertinence de son modèle unique de financement de l’innovation, alliant un réseau de partenaires issus de la recherche académique et de l’industrie pharmaceutique.

Kurma Partners a également réalisé 3 investissements en venture dans le secteur des biotechnologies[2], dont la participation à l’une des levées de fonds les plus emblématiques de 2019 avec la Série C de la société néerlandaise AM Pharma de plus de 160 M€.

Alain Godard, directeur général du FEI déclare : « Le FEI est heureux de renforcer son partenariat avec Kurma Partners au travers de son troisième fonds thérapeutique. Malgré un développement qui s’est accéléré au cours de la dernière décennie, le marché européen des fonds d’investissements en sciences de la vie reste encore trop peu desservi, notamment par des fonds qui adressent les projets d’amorçage et de transfert de technologie. Cet investissement du FEI dans le fonds Kurma Biofund III s’inscrit tout à fait dans sa stratégie de stimuler la valorisation de la recherche scientifique en propriété intellectuelle en Europe. »

Olivier Laureau, président de Servier, commente : « En tant qu’investisseur principal de ce fonds, nous sommes ravis du succès de ce closing final et du soutien d’investisseurs prestigieux. L’équipe Kurma Partners a fait preuve d’une exécution impressionnante au cours des 15 derniers mois avec 8 investissements déjà réalisés. Les 5 créations d’entreprises témoignent d’une science très prometteuse aujourd’hui développée au sein des principaux écosystèmes universitaires et d’innovation européens. Nous sommes fiers de ce partenariat stratégique avec l’équipe Kurma Partners, qui favorise et accompagne ces entreprises pour proposer des thérapies innovantes aux patients.»

Les partners du fonds Kurma Biofund III, Thierry Laugel, Rémi Droller, Vanessa Malier et Peter Neubeck, concluent : « Nous sommes aujourd’hui très heureux d’annoncer le closing de Kurma Biofund III, qui illustre la pertinence de notre modèle éprouvé de valorisation de l’innovation et présente des atouts forts dans un contexte où le développement de nouveaux traitements et de nouveaux outils diagnostics est essentiel. Créer et développer des sociétés ayant pour mission de répondre à des besoins médicaux non satisfaits, en soutenant l’émergence de jeunes talents scientifiques et la création d’emploi en France et en Europe demeurent nos priorités et le socle de notre développement. »

____________________________

[1] AM Pharma (Série C à hauteur de 115 M€), Alizé Pharma (Série A à hauteur de 67 M€) et Vico Therapeutics (Série A à hauteur de 20 M€)

[2] Le soutien de Bpifrance comprend une poche de co-investissement de 30 millions d’euros

Source : Kurma Partners








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents