Edition du 07-07-2022

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le mardi 29 septembre 2020

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

En combinant leurs expertises, les deux entreprises pourront élargir leur portefeuille et offrir une sélection de services uniques pour le développement de petites et grandes molécules innovantes, de génériques, de biosimilaires, d’anticorps, de biomarqueurs, d’anticorps anti-médicaments (ADA – anti-drug antibodies), de conjugués anticorps-médicaments (ADC – antibody-drug conjugates), d’hormones, d’enzymes et d’acides nucléiques. Les entreprises intensifieront également leur activité sur le marché des thérapies innovantes. La demande pour les protéines recombinantes et les thérapies cellulaires et géniques de pointe est en plein essor en Europe et dans le monde à l’heure actuelle. Prolytic, à titre d’exemple, dispose d’une vaste expertise dans les technologies d’ARNm. Ces technologies sont utilisées dans certains des vaccins en cours de développement en Europe contre le Covid-19.

Les deux sociétés, avec la filiale italienne du groupe Kymos, Pharmaprogress, partagent des valeurs communes : un engagement sur la qualité et l’innovation. Les clients auront accès à une gamme élargie de services certifiés BPF/BPL et conformes aux BPC. Dans le même temps, ils bénéficieront toujours d’un service sur mesure, personnalisé et flexible, une exclusivité pour un CRO de cette taille. Kymos et Prolytic ont une compréhension multidisciplinaire de l’ensemble du processus de développement et de fabrication des médicaments, depuis le développement et les phases cliniques jusqu’à l’autorisation finale et les études post-commercialisation, offrant sécurité et fiabilité logistique tout au long du processus. La fusion augmentera la capacité du groupe à réagir plus rapidement aux besoins spécifiques de ses clients à l’international.

« Aujourd’hui, le marché exige des fournisseurs de services complets et des solutions à guichet unique. Grâce à cette fusion, nous pourrons penser mondial et agir local, en fournissant à nos clients un service fiable et largement amélioré », déclare le Dr Dorothée Krone, directrice générale de Prolytic. « Les PME se sentent à l’aise lorsqu’elles travaillent avec nous. Kymos peut nous aider à couvrir l’ensemble du cycle des sciences de la vie et nous pouvons désormais offrir une gamme de services bien plus diversifiée que par le passé. »

« Les connaissances de Prolytic concernant l’ADN et l’ARN sont des éléments scientifiques clé du marché des services de thérapies avancées sur lequel nous entrons », déclare le Dr Joan Puig de Dou, PDG de Kymos. « La fusion nous donne l’opportunité d’améliorer notre offre de services, de nous renforcer sur le marché des thérapies émergentes et de créer une entreprise multinationale et multidisciplinaire. Nous abordons avec enthousiasme cette nouvelle phase de l’histoire de l’entreprise. »

Avec cette fusion, Kymos dispose désormais de trois sites en Europe : Barcelone (Espagne), Ancône (Italie) et Francfort (Allemagne). Le site italien est issu de la fusion réalisée en 2016 avec Pharmaprogress SRL. En vertu de l’accord, les noms des sociétés resteront inchangés. Sur le site allemand de Prolytic, la direction actuelle restera en place, tandis que les effectifs augmenteront. Un plan d’investissement sera mis en place pour acquérir des équipements à la pointe de la technologie.

Après avoir renforcé sa présence déjà importante en Europe, le groupe aura pour objectif de s’étendre dans la région Asie-Pacifique, tout en s’intéressant à de nouveaux domaines thérapeutiques prometteurs.

Source : Kymos








MyPharma Editions

Nicox : de nouvelles données sur le NCX 470 montrant des améliorations de l’hémodynamique oculaire et de la physiologie des cellules rétiniennes

Publié le 7 juillet 2022
Nicox : de nouvelles données sur le NCX 470 montrant des améliorations de l’hémodynamique oculaire et de la physiologie des cellules rétiniennes

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la publication de résultats d’études portant sur les effets bénéfiques du NCX 470 dans un modèle non clinique de lésions d’ischémie/reperfusion induites par l’endothéline-1 (ET-1) de la tête du nerf optique et de la rétine dans une revue à comité de lecture, le Journal of Ocular Pharmacology and Therapeutics.

Lysogene : nouveau point d’avancement sur l’étude de thérapie génique de Phase 2/3 avec LYS-SAF302 chez les enfants atteints de MPS IIIA

Publié le 7 juillet 2022
Lysogene : nouveau point d’avancement sur l’étude de thérapie génique de Phase 2/3 avec LYS-SAF302 chez les enfants atteints de MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté de nouvelles données préliminaires de l’étude clinique de thérapie génique de Phase 2/3 AAVance dans la MPS IIIA (NCT03612869). Les données seront présentées à la Sanfilippo Community Conference ADVANCE 2022 prévue les 7-8 juillet 2022 et à la 3e Annual Gene Therapy for Neurological Disorders Europe prévue les 11-13 juillet 2022.

Thierry Hulot élu Président du Leem

Publié le 6 juillet 2022
Thierry Hulot élu Président du Leem

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a élu, mardi 5 juillet 2022, Thierry Hulot (Président Directeur Général de Merck en France) à la présidence du Leem, pour un mandat de deux ans.

Urovant Sciences et Pierre Fabre : contrat de licence exclusif dans le traitement de l’hyperactivité vésicale

Publié le 6 juillet 2022
Urovant Sciences et Pierre Fabre : contrat de licence exclusif dans le traitement de l'hyperactivité vésicale

Urovant Sciences, une filiale en propriété exclusive de Sumitovant Biopharma, et Pierre Fabre Médicament ont annoncé la conclusion d’un contrat de licence exclusif permettant à Pierre Fabre d’enregistrer et de commercialiser le vibégron pour le traitement de l’hyperactivité vésicale dans l’Espace économique européen, au Royaume-Uni et en Suisse, et dans certains territoires optionnels, qui comprennent notamment les pays francophones d’Afrique subsaharienne, la Turquie et certains pays d’Europe de l’Est.

Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Publié le 5 juillet 2022
Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Les laboratoires Mayoly Spindler viennent d’annoncer la signature du contrat d’acquisition du groupe Pharm Nature, entreprise bretonne spécialisée dans la conception et la commercialisation de compléments alimentaires haut de gamme à base de plantes et d’ingrédients naturels. À travers cette opération, Mayoly Spindler poursuit son développement dans le secteur des compléments alimentaires avec l’ambition de devenir un des leaders du marché européen.

Juvisé Pharmaceuticals réalise avec succès un refinancement de 400M€ suite à l’acquisition des droits mondiaux de Pylera®

Publié le 5 juillet 2022

Le laboratoire pharmaceutique français, Juvisé Pharmaceuticals, est récemment parvenu à un accord avec AbbVie pour l’acquisition des droits commerciaux mondiaux de Pylera®, une trithérapie indiquée dans l’éradication d’Helicobacter pylori, responsable d’infections gastro-intestinales. Les détails de cette transaction restent non divulgués.

Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 5 juillet 2022
Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui la publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (ALD) liée au chromosome X.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents