Edition du 24-04-2018

L’Afssaps met en garde sur le détournement de l’usage de l’Épitomax® pour perdre du poids

Publié le vendredi 26 août 2011

L’Afssaps a mis en garde vendredi les  professionnels de santé sur le détournement de l’usage d’Epitomax® à visée amaigrissante. Autorisé en France depuis 1996, l’Epitomax® (Topiramate) est uniquement indiqué comme antiépileptique chez l’adule et l’enfant et comme antimigraineux uniquement chez l’adulte.

L’Afssaps rappelle que l’Epitomax® ne fait l’objet d’aucune évaluation de son efficacité et de sa sécurité d’emploi dans l’amaigrissement. Les ventes de ce produit sont relativement stables depuis 3 ans (entre 80 000 et 90 000 boîtes/mois), indique l’Afssaps. « Par ailleurs, les effets indésirables liés à ce médicament sont bien connus, nombreux et, pour beaucoup, de fréquence élevée. Parmi ces effets graves, il faut noter les risques au niveau rénal, oculaire ou métabolique. De plus, l’Epitomax® diminuerait l’efficacité de la contraception oestro-progestative chez la femme et, lors d’une grossesse, exposerait le fœtus à des malformations », souligne l’agence.

Recommandations aux prescripteurs
L’Afssaps rappelle que la démarche de perdre du poids n’est ni anodine, ni sans conséquences pour la santé. Elle doit entrer dans le cadre d’une démarche globale individualisée et s’inscrire sur le long terme sous le contrôle d’un médecin. L’’Afssaps recommande donc aux prescripteurs de respecter strictement les indications prévues dans les autorisations de mise sur le marché de l’Epitomax®. Toute utilisation chez des patients pour lesquels cette molécule n’est pas indiquée peut avoir des conséquences néfastes pour la santé. Le choix du médicament antiépileptique ou antimigraineux doit tenir compte de l’état clinique du patient et de l’évolution de sa pathologie.

L’Afssaps rappelle également aux pharmaciens que l’Epitomax® doit être délivré uniquement aux patients pour lesquels il est prescrit soit comme antiépileptique soit comme antimigraineux. A ce titre, Il n’y a pas lieu de cesser la délivrance de l’Epitomax®. « Toute délivrance dans un autre cadre n’est pas recommandée », indique enfin l’Afssaps.

Source : Afssaps








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions