Edition du 26-10-2021

La contrefaçon de médicaments : un marché de 45 milliards de dollars

Publié le lundi 16 février 2009

La contrefaçon de médicaments : un marché de 45 milliards de dollars  La contrefaçon de médicaments concerne aujourd’hui 10 % du marché mondial, soit près de 45 milliards de dollars. Dans certains pays d’Afrique, jusqu’à 50 % des médicaments disponibles sont contrefaits et entraînent de lourdes conséquences en terme de santé publique .

Le leem, qui représente les entreprises du médicament en France, fait le point sur lla contrefaçon : « un fléau dont les conséquences sur la santé publique peuvent être graves, voire dramatiques ». « Très rentable, cette activité déjà bien implantée dans les pays en développement gagne progressivement l’ensemble du marché pharmaceutique mondial. Compte tenu du caractère souvent occulte des circuits d’approvisionnement et de distribution, il est extrêmement difficile de donner une estimation exacte du volume des fraudes », précise le Leem. Ainsi, selon l’OMS, la contrefaçon de médicaments concernerait 6 % du marché mondial et 10 % selon la FDA. « Mais ces statistiques sont trompeuses, elles reflètent des situations très contrastées, il serait faux de globaliser ces chiffres. » souligne l’organisation patronale. Une certitude : le fléau ne sévit pas de la même façon selon les zones géographiques.

Des circuits internationaux

Dans les pays industrialisés,  les conditionnements et formes galéniques sont très proches de celles du produit original. Les fraudeurs utilisent les faiblesses du système et une certaine dérégulation pour pénétrer un marché après avoir transité par plusieurs pays. La contrefaçon concerne le plus souvent des produits coûteux tels que les hormones, les corticoïdes, les antihistaminiques et ceux dits « de société ». Ainsi, le Viagra® du laboratoire Pfizer est le médicament le plus contrefait au monde. Selon la Fédération internationale de l’industrie du médicament (FIIM), la contrefaçon d’un blockbuster génère un bénéfice de 500 000 dollars pour un investissement initial de 1000 dollars.

Des conséquences graves sur la santé publique
Dans les pays en développement,  les produits contrefaits de mauvaise qualité ont un réelle incidence sur la santé publique. En 2001, 38 % des 104 antipaludéens en vente dans les pharmacies de l’Asie du Sud-Est ne contenaient aucun principe actif. En 1995, des vaccins contre la méningite offerts au Niger par le Nigéria ne contenaient que de l’eau. L’absorption d’un sirop de paracétamol contre la toux préparé avec du diéthylène glycol, un produit toxique utilisé comme antigel, à la place du propylène glycol a ainsi provoqué la mort de 89 personnes en Haïti en 1995 et de 30 nourrissons en Inde en 1998. Ces produits se retrouvent vendus sur les étals de marché ou « pharmacies gazon » mais aussi parfois dans les pharmacies ou les hôpitaux. Les produits concernés sont ceux destinés à traiter des affections potentiellement mortelles telles que le paludisme, le VIH/SIDA, ainsi que les antibiotiques, les analgésiques, les antiparasitaires, les produits sanguins…

Des solutions technologiques
Selon le Leem, « ll est difficile de se défendre contre cette activité criminelle organisée, qui utilise tous les vecteurs à sa disposition. L’industrie recherche aujourd’hui des solutions technologiques visant à garantir la traçabilité des produits et travaille avec les pharmaciens pour sécuriser la distribution. »  A titre d’exemple, l’année dernière, un premier laboratoire anti-contrefaçon a été inauguré en France à Tours . Ce dernier analyse les produits et répertorie toutes les suspicions de faux médicaments.

Source : Leem








MyPharma Editions

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés.

Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d’euros et l’entrée de Néovacs dans son capital

Publié le 25 octobre 2021
Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d'euros et l'entrée de Néovacs dans son capital

Signia Therapeutics, société dont la mission est d’accélérer la découverte de médicaments contre les infections et les pathologies respiratoires, a annoncé que la société Néovacs entre au capital de la société via la souscription d’un BSAAIR d’un montant de 1,3 million d’euros.

Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

Publié le 21 octobre 2021
Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

LXRepair, pionnière dans la radiothérapie personnalisée du cancer basée sur ses tests de réparation de l’ADN, avec une preuve de concept clinique dans la prédiction de la radiotoxicité pour les cancers de la prostate et du sein, et, Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, ont annoncé la mise en place du laboratoire commun RADIO CARE pour améliorer la personnalisation de la radiothérapie.

Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Publié le 21 octobre 2021
Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Oncodesign, société biopharmaceutique française spécialisée dans la recherche sur les inhibiteurs de kinases et la médecine de précision, et TiumBio, société spécialisée en R&D sur les maladies rares, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration de R&D portant sur des candidats médicaments potentiels contre la fibrose.

Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Publié le 21 octobre 2021
Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Le groupe Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) pour le traitement d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez l’enfant âgé de 6 à 11 ans.

Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Publié le 21 octobre 2021
Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé la nomination du Dr Pascal Birman au poste de Directeur Médical.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents