Edition du 22-09-2017

La DREES publie son rapport 2017 sur la santé des Français

Publié le jeudi 18 mai 2017

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier le rapport 2017 sur l’état de santé de la population en France, Globalement en bonne santé, les Français affichent une espérance de vie élevée : 85 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes, l’écart entre les sexes se réduisant comme dans d’autres pays européens.La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier le rapport 2017 sur l’état de santé de la population en France, Globalement en bonne santé, les Français affichent une espérance de vie élevée : 85 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes, l’écart entre les sexes se réduisant comme dans d’autres pays européens.

La mortalité toutes causes continue à diminuer, pour toutes les classes d’âges, pour les hommes et les femmes. Cette réduction de la mortalité concerne la plupart des maladies chroniques : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires, diabète….

La baisse de la mortalité prématurée observée depuis 15 ans se poursuit, et la mortalité évitable liée aux comportements à risques continue à baisser notamment chez les hommes… mais le poids des décès prématurés reste important, et la morbidité par maladies chroniques ne régresse pas. Près d’un décès sur cinq est prématuré (décès avant 65 ans). La mortalité prématurée est deux fois plus élevée chez les hommes que chez les femmes. La mortalité évitable par une réduction des comportements à risques représente 30 % de cette mortalité prématurée, elle est plus de trois fois supérieure chez les hommes comparée aux femmes.

Des inégalités sociales de santé
L’incidence des maladies chroniques ne régresse pas, et la prévalence, déjà importante, est en forte hausse, notamment du fait du vieillissement de la population et de l’allongement de l’espérance de vie. Dès le plus jeune âge, les inégalités sociales et territoriales de santé sont marquées Les inégalités sociales de santé sont présentes à tous les âges de la vie, dès la grossesse : les principaux indicateurs de santé (espérance de vie, santé perçue, incidence et mortalité de pathologies chroniques…) présentent ainsi des gradients sociaux. L’espérance de vie des hommes cadres à 35 ans est de 49 ans, soit 6,4 ans de plus que celle des hommes ouvriers.

Les déterminants de santé tels que la nutrition, l’activité physique, et la consommation de tabac sont aussi échelonnés selon des gradients sociaux. Par exemple les enfants d’ouvriers souffrent toujours davantage de surcharge pondérale et de mauvais état de santé bucco-dentaire que les enfants de cadres. Les conditions de travail ont un impact fort sur la santé, les risques (exposition aux agents cancérogènes, facteurs de pénibilité) sont inégalement répartis entre les catégories socioprofessionnelles. Les ouvriers et employés sont particulièrement exposés.

Des inégalités territoriales de santé
Les inégalités territoriales de santé s’expliquent en grande partie par les différences de structures démographiques et sociales d’une région à l’autre. Certaines expositions environnementales ou une inégale répartition de l’offre de soins sont aussi des facteurs de disparités territoriales. Le rapport montre également des variations importantes des taux de mortalité et de morbidité entre les régions. Par exemple, pour les accidents vasculaires cérébraux et la bronchopneumopathie chronique évolutive sont plus fréquents dans les Hauts-de-France qu’en région Auvergne-Rhône-Alpes.
Consulter le rapport 2017 sur l’état de santé de la population en France

Source et visuel : Santé Publique








MyPharma Editions

Hépatite C : MSD lance l’application mobile C’Partner

Publié le 22 septembre 2017
Hépatite C : MSD lance l'application mobile C’Partner

Le laboratoire MSD vient de lancer C’Partner, une application mobile destinée aux patients atteints d’une hépatite C ainsi que son site internet associé. Objectif du dispositif : optimiser le parcours de soin des patients atteints d’hépatite et favoriser l’observance thérapeutique.

« Le monde commence à manquer d’antibiotiques », alerte l’OMS

Publié le 22 septembre 2017
"Le monde commence à manquer d’antibiotiques", alerte l'OMS

Selon un nouveau rapport présenté le 20 septembre dernier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de nouveaux antibiotiques en cours de mise au point est très insuffisant pour combattre la menace croissante de la résistance aux antimicrobiens.

PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

Publié le 22 septembre 2017
PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé antitumoral, PM14

La société pharmaceutique espagnole, PharmaMar, a annoncé le début d’une étude clinique de Phase I avec PM14, un nouveau composé antitumoral résultant du programme d’investigation interne de la société pour le traitement des patients souffrant de tumeurs solides avancées.

Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Publié le 22 septembre 2017
Résistance aux antibiotiques : l’Europe finance Da Volterra à hauteur de 20 millions d’euros

Da Volterra, société biopharmaceutique basée à Paris et qui développe des traitements innovants pour la prévention et le traitement des infections graves, vient de conclure avec la Banque européenne d’investissement (BEI), un accord de financement de 20 millions d’euros.

Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Publié le 22 septembre 2017
Bone Therapeutics et Asahi Kasei signent un accord de licence sur Preob® au Japon

Bone Therapeutics, la société belge de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la signature d’un accord de licence exclusive, donnant droit à des redevances, avec l’un des fleurons de l’industrie nippone, Asahi Kasei. L’accord de licence porte sur le développement et la commercialisation du produit autologue de thérapie cellulaire osseuse de Bone Therapeutics, Preob®, au Japon.

Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Publié le 21 septembre 2017
Boehringer Ingelheim France lance le site web « Vivre avec la FPI »

Boehringer Ingelheim France vient de lancer « Vivre avec la FPI», un site grand public dédié aux personnes atteintes de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) et leur entourage. Son objectif : Proposer un ensemble de solutions d’accompagnement et de ressources pour améliorer la vie quotidienne et mieux appréhender la maladie et sa prise en charge.

Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d’enfants souffrant de MPS IIIA

Publié le 21 septembre 2017
Lysogene a réuni son premier Conseil consultatif de parents d'enfants souffrant de MPS IIIA

Lysogene société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir organisé le premier Conseil consultatif de parents, destiné à la famille et l’entourage des enfants souffrant de Mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA), également connue sous le nom de maladie de Sanfilippo de type A, en août 2017 à Minneapolis aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions