Edition du 19-11-2017

Hybrigenics : son inhibiteur USP7 actif dans des modèles précliniques de leucémie lymphoïde chronique

Publié le vendredi 19 mai 2017

Hybrigenics : son inhibiteur USP7 actif dans des modèles précliniques de leucémie lymphoïde chronique Hybrigenics a annoncé la publication d’un article scientifique (1) dans le journal Blood de l’American Society of Hematology par une équipe de chercheurs de Birmingham, en Grande-Bretagne, conduite par le Professeur T. Stankovic. Cet article décrit l’activité cytotoxique induite par l’inhibition de l’ « Ubiquitin-Specific Protease 7 » (USP7) sur les cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) humaines in vitro et in vivo.

Des chercheurs de l’Institut du Cancer et des Sciences Génomiques de l’Université de Birmingham et du Centre d’Hématologie Clinique de l’Hôpital Queen Elizabeth à Birmingham, en Grande-Bretagne, sous la conduite du Professeur T. Stankovic, ont étudié l’impact de l’inhibition d’USP7 sur les cellules de LLC humaines cultivées in vitro, ou in vivo sous forme de xénogreffes chez la souris. Ils ont utilisé l’interférence par ARN pour éteindre l’expression du gène d’USP7 ou l’HBX 19,818, une petite molécule chimique découverte et brevetée par Hybrigenics qui inhibe spécifiquement USP7, sur des cellules primaires de LLC prélevées chez 52 patients atteints de LLC ou sur la lignée cellulaire humaine Mec1.
L’inhibition d’USP7 par l’HBX 19,818 seul a entraîné la mort des cellules de LLC par accumulation d’ADN endommagé et non réparé. Ce mécanisme d’action précis fondé sur l’altération de la réparation de l’ADN est à la base d’une forte synergie avec les agents chimiothérapeutiques alkylant l’ADN, tels que le cyclophosphamide. Le cyclophosphamide est une des trois composantes de l’immuno-chimiothérapie standard pour le traitement de la LLC : le régime « FCR » pour Fludarabine-Cyclophosphamide-Rituximab.

De plus, l’HBX 19,818 seul s’est montré capable de tuer aussi les cellules de LLC chimio-résistantes, telles que la lignée cellulaire Mec1. Une fois greffées par injection à des souris immuno-déficientes, les cellules Mec1 envahissent tout l’organisme et s’accumulent tout particulièrement dans la rate. L’HBX 19,818 administré seul par injection intraveineuse deux fois par semaine pendant deux semaines à la dose de 5 ou 10 mg/kg, a entraîné une diminution du poids et de la densité en cellules Mec1 de la rate des animaux traités.

Hybrigenics a découvert deux séries chimiques d’inhibiteurs d’USP7, l’une réversible et l’autre irréversible, encore appelés « inhibiteurs suicide ». L’HBX 19,818 est le prototype de la série irréversible « suicide », brevetée dans le monde entier jusqu’en 2031. Un prototype de la série réversible, brevetée mondialement jusqu’en 2032, va bientôt être testé dans les mêmes modèles de LLC par la même équipe britannique.

« Cette étude valide l’importance de l’Ubiquitin-Specific Protease 7 (USP7) en tant que nouvelle cible thérapeutique potentielle pour le traitement de la Leucémie Lymphoïde Chronique. Hybrigenics est propriétaire de deux séries brevetées de petites molécules inhibant spécifiquement USP7, l’une réversible et l’autre irréversible, à laquelle appartient l’HBX 19,818. L’HBX 19,818 est le premier inhibiteur d’USP7 à révéler un potentiel pour tuer des cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique aussi bien in vitro que dans des modèles précliniques in vivo chez la souris, seul ou en synergie avec le cyclophosphamide, une composante essentielle de l’immuno-chimiothérapie de référence pour le traitement de la Leucémie Lymphoïde Chronique. De plus, l’HBX 19,818 a montré la même activité en tant que principe actif unique sur des cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique chimio-résistantes, » résume Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics, qui ajoute : « Ces résultats, publiés dans le prestigieux journal scientifique Blood, représentent une démonstration préclinique très encourageante d’un potentiel thérapeutique. La marche à suivre pour Hybrigenics consiste désormais à choisir notre meilleure série et à l’optimiser chimiquement avant de pouvoir sélectionner un candidat médicament anticancéreux à développer. »

Le résumé de la publication peut être consulté en ligne : www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28495793

1 Agathanggelou et al., Blood 2017

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

Pierre Fabre et Microsoft lancent le 1er « IA Santé Challenge » en France

Publié le 17 novembre 2017
Pierre Fabre et Microsoft lancent le 1er « IA Santé Challenge » en France

A l’occasion de la 28ème édition du Festival de la Communication Santé à Deauville les 24 et 25 novembre prochains, les Laboratoires Pierre Fabre et Microsoft organisent le 1er challenge français sur l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé.

Imcyse poursuit le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète de type 1

Publié le 17 novembre 2017
Imcyse poursuit le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète de type 1

Imcyse, société belge spécialisée dans les maladies chroniques sévères, a annoncé avoir démarré en septembre le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète insulinodépendant de type 1. L’étude recrute actuellement des patients dans 15 sites cliniques de quatre pays européens (Belgique, Danemark, Allemagne et Royaume-Uni). Des patients devraient également être recrutés en France prochainement.

Novartis lance « Professeur Fizzgobble », une application mobile pour expliquer la SEP aux enfants

Publié le 16 novembre 2017
Novartis lance « Professeur Fizzgobble », une application mobile pour expliquer la SEP aux enfants

Novartis vient de lancer la première application mobile conçue pour les enfants, âgés de 6 à 12 ans, dont l’un des parents est atteint de sclérose en plaques (SEP). « Professeur Fizzgobble » a été développée en partenariat avec le Professeur David Laplaud (CHU de Nantes) et des membres de son équipe médicale du CHU de Nantes (deux cliniciennes, une infirmière et une psychologue).

Takeda : avis favorable du CHMP sur l’Adcetris® pour le lymphome cutané à cellules T CD30+

Publié le 16 novembre 2017
Takeda : avis favorable du CHMP sur l'Adcetris® pour le lymphome cutané à cellules T CD30+

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté un avis favorable pour le prolongement de l’autorisation de mise sur le marché de l’Adcetris® (brentuximab vedotin) et recommandé son approbation pour le traitement des patients adultes atteints d’un lymphome cutané à cellules T CD30+ (LCCT) après au moins un traitement systémique.

TiGenix : approbation d’un nom commercial en Europe pour son produit candidat Cx601

Publié le 16 novembre 2017
TiGenix : approbation d'un nom commercial en Europe pour son produit candidat Cx601

TiGenix, société biopharmaceutique belge, a annoncé que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) de l’Agence Européenne des Médicaments (European Medicines Agency, EMA) a approuvé le nom commercial proposé par la société, Alofisel, pour son produit en phase de recherche, le Cx601, destiné au traitement des fistules périanales complexes chez les patients souffrant de la maladie de Crohn.

Oncodesign obtient des résultats positifs permettant d’avancer le programme ALK1 en phase d’optimisation

Publié le 16 novembre 2017
Oncodesign obtient des résultats positifs permettant d’avancer le programme ALK1 en phase d’optimisation

Oncodesign, le groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé avoir obtenu des résultats positifs permettant d’avancer le programme pour la découverte d’inhibiteurs de la kinase ALK1 en phase d’optimisation (« Lead Optimisation »).

Quantum Genomics : recrutement aux Etats-Unis des 1ers patients de l’étude NEW-HOPE

Publié le 15 novembre 2017
Quantum Genomics : recrutement aux Etats-Unis des 1ers patients de l'étude NEW-HOPE

Quantum Genomics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour le traitement de l’hypertension et de l’insuffisance cardiaque, a annoncé aujourd’hui le recrutement aux États-Unis des premiers patients de son étude NEW-HOPE avec le candidat-médicament QGC001 pour le traitement de l’hypertension artérielle.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions