Edition du 25-09-2021

La Journée mondiale de l’hygiène des mains se déroule le 5 mai 2014

Publié le lundi 5 mai 2014

A l’occasion de la Journée de l’hygiène des mains qui se déroule le 5 mai, l’Organisation mondiale de la Santé organise la la campagne « Pour sauver des vies : l’hygiène des mains ». L’OMS appelle à agir pour améliorer durablement l’hygiène des mains dans le monde en vue de réduire la transmission microbienne des infections associées aux soins (IAS).

Les infections associées aux soins de santé (nosocomiales) surviennent en général par transfert des germes présents sur les mains d’un agent de santé lorsqu’il touche le patient, rappelle l’OMS. Sur 100 patients hospitalisés, au moins 7 dans les pays à revenu élevé et 10 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire vont contracter une infection nosocomiale.

Chez les patients vulnérables dans un état critique et dans les unités de soins intensifs, la proportion peut atteindre 30%. Chaque année, des centaines de millions de patients dans le monde sont affectés par ces infections, dont une grande partie est causée par des agents pathogènes résistants aux antimicrobiens.

Lorsque les patients sont infectés par des germes ne répondant pas bien aux antibiotiques prescrits, les issues cliniques sont en général plus mauvaises, le coût du traitement plus élevé et le risque de mortalité aggravé.

L’hygiène des mains contribue à réduire la fréquence des infections

Au début de la semaine, l’OMS a publié un rapport sur la résistance aux antimicrobiens faisant état de taux élevés chez les bactéries responsables des infections les plus courantes (par exemple les infections des voies urinaires, les infections postopératoires, les pneumonies et les infections du sang) dans toutes les régions du monde.

Les résultats initiaux de l’enquête mondiale confirment la grande fréquence des résistances chez les bactéries isolées dans les établissements de santé; par exemple pour un germe aux effets dévastateurs, le staphylocoque doré, résistant à la méthycilline (MRSA), elle peut atteindre respectivement 44%, 40% et 38% en moyenne en Amérique latine, dans les pays d’Afrique de l’Ouest et en Europe.

«Il y a des preuves scientifiques manifestes que l’hygiène des mains de la part des agents de santé contribue à réduire la fréquence des infections nosocomiales provoquées par des germes résistants, en particulier le MRSA», indique le Professeur Benedetta Allegranzi, responsable technique du programme OMS «Un soin propre est un soin plus sûr» et des activités prévues pour la Journée de l’hygiène des mains.

5 règles d’hygiène essentielles

L’OMS rappelle que les agents de santé peuvent jouer un rôle crucial pour protéger les patients contre des infections difficiles à traiter en respectant les règles d’hygiène pour les 5 indications essentielles (ou moments), de préférence en utilisant une solution hydroalcoolique ou en se lavant les mains à l’eau et au savon, si elles sont visiblement souillées. Ces «5 indications» sont les suivantes:

– avant le contact avec un patient;
– avant le geste aseptique (par exemple l’insertion de dispositifs comme des cathéters);
– après le risque d’exposition à un liquide biologique;
– après le contact avec un patient; .
– après le contact avec l’environnement du patient

L’utilisation de solutions hydroalcooliques pour se frotter les mains est un facteur clé pour obtenir des améliorations, car elles sont d’un emploi rapide sur le lieu des soins lorsque l’hygiène des mains est nécessaire pour garantir la sécurité du patient et elles sont plus efficaces contre les germes que l’eau et le savon.

Plus de 1100 établissements de santé se sont inscrits dans le cadre de la campagne de cette année en s’engageant à appliquer les règles d’hygiène des mains et ils ont rejoint plus de 16 000 autres établissements qui, dans 168 pays, se sont déjà engagés les années précédentes.

Source : OMS








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents