Edition du 21-09-2017

Le bilan 2016 des entreprises du médicament en France

Publié le mardi 5 septembre 2017

Le bilan 2016 des entreprises du médicament en FranceLe Leem vient de publier l’édition 2017 de son bilan économique des entreprises du médicament en France. En 2016, celles-ci ont généré plus de 54 milliards € de chiffre d’affaires (CA exprimé en prix fabricant hors taxes) dont 47 % à l’exportation. Le marché pharmaceutique français (ville, hôpital, médicaments remboursés et non remboursés – hors exportations) affiche à nouveau, une croissance positive (+ 3 %).

Le chiffre d’affaires des médicaments en ville s’est élevé à 20,3 milliards d’euros (en prix fabricant hors taxes), soit + 0,1% par rapport à 2015, ce qui constitue une très légère croissance après quatre années consécutives de baisse. Le marché des médicaments remboursables a vu son chiffre d’affaires rester stable entre 2015 et 2016, tandis que les volumes ont enregistré un léger recul de 0,2 %. Les médicaments non remboursables représentent, quant à eux, un marché de 2,1 milliards d’euros, en progression de 1,7 %, tandis qu’en unités ce marché diminue de 1,3 % par rapport à 2015.

Le marché hospitalier a progressé de 7,5 % par rapport à 2015. Cette croissance est en partie portée par les médicaments en atu (autorisation temporaire d’utilisation) et en post-atu, un segment particulièrement dynamique en 2016, et qui marque l’arrivée d’une nouvelle vague d’innovation, notamment dans le domaine de l’oncologie.

Les exportations de médicaments enregistrent une croissance de 0,8%, soit un montant global de 25,8 milliards d’euros. « Cette légère reprise ne doit pas faire oublier le contexte dans lequel s’inscrit ce marché depuis quelques années : prix français des médicaments en baisse, alors que ceux-ci sont utilisés comme prix de référence dans de nombreux pays, perte d’attractivité de la France pour la production des nouveaux produits et développement de la fabrication locale dans les pays émergents », souligne le Leem dans son bilan.

Alors que la balance commerciale nationale fait face à un très lourd déficit (– 48,1 milliards d’euros),
la balance commerciale de médicaments s’établit à 7,6 milliards d’euros, soit une faible augmentation : + 0,3% par rapport à 2015. Le médicament est le 4e plus gros contributeur à la balance commerciale.

« Un retour de la croissance en trompe-l’œil »

En 2016, le marché pharmaceutique français (ville, hôpital, médicaments remboursés et non remboursés – hors exportations) affiche à nouveau, une croissance positive (+ 3 %). Pour le Leem, « c’est ce qu’il convient d’appeler une fausse bonne nouvelle ».  En effet, malgré cette légère reprise, la France ne parvient pas à combler son retard sur ses voisins européens. Le marché pharmaceutique français demeure, avec l’Espagne, en bas de classement derrière l’Allemagne ( + 4 %), le Royaume-Uni (+ 5 %) et l’Italie (+ 6 %). « Et il faut noter qu’une fois déduites les remises payées par les industriels, la croissance du CA des médicaments remboursés n’est que de 0,9 % d’après le baromètre Bipe-Gers », poursuit l’organisation.

À l’échelle mondiale, la part de marché pharmaceutique de la France diminue de manière significative : elle représentait 5,6 % en 2006 et ne représente plus que 3,4 % en 2016. La France demeure, en 2016, le cinquième marché mondial derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l’Allemagne, et le deuxième marché européen derrière l’Allemagne, mais voit sa part de marché reculer de 2,2 points en dix ans. Une étude QuintilesIMS, publiée en décembre 2016, confirme cette tendance : à horizon 2021, la France perdrait deux places, se faisant dépasser par l’Italie et le Royaume-Uni  (Outlook for Global Medecines Through 2021).

« Secteur stratégique par sa contribution à l’emploi, à la croissance et à la balance commerciale, l’industrie pharmaceutique sort lessivée de trois années de régulation du médicament à 0 %, analyse notamment Patrick Errard, président du Leem. La pression mise sur le prix des médicaments, l’environnement normatif inflationniste et le poids de la fiscalité générale et sectorielle ne sont pas que des freins aux investissements productifs. Ils altèrent dangereusement l’accès précoce des patients aux soins innovants. Tourner la page de cette politique de régulation-rabot n’est plus un souhait, c’est un impératif. Confrontée au défi de l’innovation dans un contexte de compétition internationale accrue, notre industrie a besoin, pour se développer, d’une politique de santé réformatrice, ambitieuse qui accepte de considérer l’innovation thérapeutique non plus comme un coût, mais comme un investissement, une chance pour la santé de nos concitoyens et de notre économie. »

Consulter l’intégralité du bilan économique des entreprises du médicament en France sur le site du Leem

Source : Leem








MyPharma Editions

Sanofi et Alnylam rapportent les 1er résultats positifs de l’étude de phase 3 APOLLO sur patisiran

Publié le 21 septembre 2017
Sanofi et Alnylam rapportent les 1er résultats positifs de l'étude de phase 3 APOLLO sur patisiran

Sanofi Genzyme et la biotech américaine Alnylam ont annoncé hier que l’étude de phase 3 APOLLO consacrée au patisiran, un agent thérapeutique ARNi expérimental développé dans le traitement de la polyneuropathie amyloïde familiale à la transthyrétine, a atteint son critère d’évaluation principal et l’ensemble de ses critères d’évaluation secondaires.

AlzProtect : réversion des symptômes Alzheimer dans un modèle animal pour son candidat médicament AZP2006

Publié le 20 septembre 2017
AlzProtect : réversion des symptômes Alzheimer dans un modèle animal pour son candidat médicament AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique lilloise engagée dans le développement de médicaments pour le traitement des maladies neurodégénératives, a annoncé que son candidat médicament AZP2006 a permis de rétablir complètement les capacités d’apprentissage de la mémoire dans un modèle de rongeur Alzheimer.

Enterome installe ses laboratoires de recherche à Genopole

Publié le 20 septembre 2017
Enterome installe ses laboratoires de recherche à Genopole

Enterome, pionnier dans le développement de thérapies innovantes pour les maladies liées à des anomalies du microbiote intestinal, a annoncé l’installation de ses laboratoires de recherche à Genopole, le premier biocluster en France dédié au développement des industries de biotechnologie et à la recherche en génétique et génomique.

Maladies métaboliques : Poxel lance une étude de Phase 1b sur le PXL770

Publié le 20 septembre 2017
Maladies métaboliques : Poxel lance une étude de Phase 1b sur le PXL770

Poxel, société biopharmaceutique française spécialisée dans le développement de traitements innovants contre les désordres du métabolisme, et notamment le diabète de type 2, a annoncé mercredi le lancement d’une étude de Phase 1b avec administration de doses multiples et croissantes (MAD) de PXL770.

ABIVAX : feu vert de l’ANSM pour une étude clinique avec ABX464 sur la colite ulcéreuse

Publié le 20 septembre 2017
ABIVAX : feu vert de l'ANSM pour une étude clinique avec ABX464 sur la colite ulcéreuse

Abivax, société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour éliminer des maladies virales, a annoncé aujourd’hui que l’ANSM a approuvé le lancement de l’étude de Phase 2a de preuve de concept ABX464-101 sur son candidat médicament le plus avancé, ABX464, auprès de patients souffrant de colite ulcéreuse active d’intensité modérée à sévère.

Ipsen reçoit l’autorisation de mise sur le marché de Xermelo® dans l’UE

Publié le 20 septembre 2017
Ipsen reçoit l’autorisation de mise sur le marché de Xermelo® dans l'UE

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne a approuvé la mise sur le marché de la spécialité Xermelo® (télotristat éthyl) 250 mg trois fois par jour dans le traitement de la diarrhée associée au syndrome carcinoïde en association avec un analogue de la somatostatine (SSA) chez les adultes insuffisamment contrôlés par un traitement par SSA.

Valbiotis : le Docteur Jean Zetlaoui rejoint le Conseil de Surveillance

Publié le 20 septembre 2017
Valbiotis : le Docteur Jean Zetlaoui rejoint le Conseil de Surveillance

Valbiotis, société spécialisée dans le développement de solutions nutritionnelles innovantes dédiées à la prévention des maladies cardio-métaboliques et à l’accompagnement nutritionnel des patients, a annoncé aujourd’hui que le Dr Jean Zetlaoui rejoindra le Conseil de Surveillance de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions