Edition du 18-08-2022

Accueil » Et aussi » Industrie » Produits

Le LFB annonce les premières injections à l’homme de ses deux premiers anticorps monoclonaux

Publié le jeudi 12 février 2009

Le LFB annonce les premières injections à l’homme de ses deux premiers anticorps monoclonaux Le groupe biopharmaceutique français vient d’annoncer les premières injections à l’homme de ses deux premiers anticorps monoclonaux et le dépôt de demande d’AMM d’une immunoglobuline de nouvelle génération et d’un fibrinogène. Parallèlement, le LFB a investi sur ses deux sites des Ulis et de Lille pour doubler ses capacités de production.

Dans un communiqué, le groupe annonce qu’au cours du dernier trimestre 2008, deux anticorps monoclonaux, un anti D monoclonal et un lot d’anti CD 20, issus de sa recherche et développement ont franchi, avec les premières injections à l’homme, une étape importante dans leur développement.

150 000 femmes concernées chaque année
L’anti D monoclonal (ADNC) est un anticorps utilisé dans le cadre d’une incompatibilité de rhésus entre la mère et l’enfant. Cette prévention d’allo immunisation concerne, en France par an, plus de 150 000 femmes rhésus négatif. La phase I, une étude de tolérance et de pharmacocinétique, est menée actuellement chez le volontaire sain. Une étude d’efficacité, phase II, sera menée au cours du deuxième semestre 2009 dans un centre en Europe. A ce jour dans cette indication, seules des immunoglobulines polyclonales plasmatiques sont aujourd’hui disponibles dans le monde.

L’anti CD 20 est dirigé contre un antigène présent à la surface des lymphocytes B et développé dans les leucémies et les lymphomes. Il est indiqué potentiellement dans le cadre de traitement de cancers rares. MAbgène, structure de bioproduction intégrée dans le groupe LFB en 2007, a produit, sur le site d’Alès, les lots nécessaires à la première phase clinique de cet anti-CD20. La phase I se déroule actuellement chez des patients atteints de leucémies lymphoïdes dans sept centres français avec l’Institut Gustave Roussy comme centre investigateur coordinateur.

Doubler ses capacités de production d’ici 2011
Dans le domaine des médicaments dérivés du plasma, le LFB a également déposé fin 2008 un dossier de demande d’AMM pour une immunoglobuline polyvalente humaine de nouvelle génération bénéficiant notamment d’un tout nouveau procédé. Parallèlement au développement de ce nouveau médicament, le LFB a investi, sur ses deux sites des Ulis et de Lille, pour doubler ses capacités de production d’ici 2011 et répondre ainsi aux besoins thérapeutiques croissants des patients notamment en immunoglobulines. Un nouvel atelier, d’une capacité de 5,6 tonnes, entièrement dédié à la fabrication de cette nouvelle immunoglobuline, est actuellement en cours de qualification sur le site Lillois du groupe. En 2009, un nouveau fibrinogène LFB nanofiltré devrait obtenir également son autorisation de mise sur le Marché.

 

Source : communiqué LFB








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents