Edition du 07-03-2021

Le nouveau coronavirus sous surveillance

Publié le vendredi 22 février 2013

Le nouveau coronavirus sous surveillanceL’Institut de veille sanitaire (InVS) indique 12 cas confirmés d’infections respiratoires liées au nouveau coronavirus ont été identifiés, dont 6 sont décédés au 20 février 2013. Une surveillance a été mise en place sous la coordination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’European centre for disease prevention and control (ECDC) afin de détecter d’autres cas éventuels (OMS). En France, cette surveillance a été mise en place par l’Institut de veille sanitaire.

Les âges des patients varient entre 25 et 60 ans. Dix cas sont des hommes. Les zones géographiques identifiées à risque incluent la Jordanie, l’Arabie Saoudite et le Qatar. Les deux derniers cas, rapportés par les autorités sanitaires britanniques, n’avaient pas voyagé dans les pays à risque. Ils avaient été en contact avec un même cas confirmé, qui avait voyagé au Pakistan et en Arabie Saoudite. « Ces éléments suggèrent très fortement l’existence d’une transmission interhumaine de l’infection », souligne l’Institut.

L’un des deux derniers cas a développé une forme bénigne de la maladie (syndrome pseudo-grippal), ce qui pourrait suggérer que des cas peu symptomatiques ont pu échapper à la surveillance mise en place. Cependant, les données recueillies à ce jour ne font pas état d’une transmission interhumaine importante de ce nouveau virus dans la communauté.

En septembre 2012, un nouveau coronavirus a été identifié chez deux patients présentant des pneumonies sévères et résidant en Arabie Saoudite et au Qatar. Suite à cette découverte, une surveillance a été mise en place sous la coordination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’European centre for disease prevention and control (ECDC) afin de détecter d’autres cas éventuels (OMS). En France, cette surveillance a été mise en place par l’Institut de veille sanitaire.

En France et dans les autres pays européens, dès l’annonce de la découverte de ce nouveau virus, une information aux cliniciens susceptibles de prendre en charge des cas d’infection respiratoire grave chez des personne revenant d’une zone à risque a été réalisée, afin de les sensibiliser au signalement et permettre la détection d’éventuels cas hospitalisés. La détection concerne toutes les personnes ayant voyagé ou séjourné dans les zones géographiques considérées comme à risque, présentant des signes d’infection respiratoire aigüe sévère, au cours des 10 jours après le retour de la zone d’exposition et leurs contacts présentant des signes d’infection respiratoire aigüe. Les zones géographiques concernées sont disponibles sur le site de l’ECDC. Par ailleurs, les regroupements de cas d’infections respiratoires aigües graves, avec ou sans notion de voyage en zone à risque, doivent faire l’objet d’un signalement et d’une investigation.

Suite à la mise en place de la surveillance, 7 patients signalés à l’InVS (présentant des signes d’infection respiratoire aigüe après un séjour dans la zone concernée) ont été testés depuis le 1er octobre 2012 ; ils étaient négatifs pour le coronavirus.

La situation est suivie de près par l’OMS et l’ECDC. Les investigations sont en cours dans les pays ayant rapporté des cas, pour approfondir les connaissances sur ce virus. Selon l’OMS et l’ECDC, sur la base des informations actuellement disponibles et bien qu’une transmission interhumaine ait été documentée, ce nouveau virus ne semble pas se transmettre facilement d’homme à homme, à la différence du virus du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère). L’origine de la contamination des cas confirmés reste inconnue en l’état actuel des connaissances, hormis pour les deux derniers cas rapportés.

Les virus de la famille des coronavirus sont nombreux. Ils sont retrouvés chez de nombreux animaux. Parmi ceux identifiés chez l’homme, certains provoquent des infections respiratoires bénignes. En revanche, le coronavirus du Sras, identifié en 2003, a provoqué une épidémie mondiale de pneumonies sévères. Le nouveau coronavirus identifié en septembre 2012 est relativement proche du coronavirus humain du Sras, justifiant la surveillance mise en place.

Source : InVS








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents