Edition du 17-01-2022

Accueil » Cancer » Médecine » Recherche

Les thérapies ciblées confirment leur percée sur le plan mondial

Publié le jeudi 14 juin 2012

L’édition 2012 du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) a une nouvelle fois donné la part belle aux thérapies ciblées freinant la progression tumorale dans de nombreuses formes de cancers fréquents. Le point avec le Pr Emmanuel Mitry, directeur médical cancers digestifs, gynécologiques et urologiques à l’Institut Curie et le Dr Etienne Brain, oncologue médical à l’Institut Curie.

« La présentation des résultats de l’essai « Emilia » évaluant l’efficacité de la molécule T-DM1 dans les formes de cancer du sein surexprimant le récepteur HER2 est l’élément majeur que l’on retiendra » indique d’entrée de jeu le Dr. Etienne Brain, oncologue médical à l’Institut Curie.

Derrière le nom de T-DM1 se cache un concept « assez génial » qui consiste à coupler l’Herceptin®, un anticorps ciblant spécifiquement le récepteur HER2, et ayant déjà fait ses preuves, à une molécule cytotoxique, délivrant ainsi une chimiothérapie « in situ ».

Cet essai de phase 3 a impliqué plus de 1000 patientes. L’Institut Curie en a été un des centres référents avec le Dr. Véronique Diéras, chef du Département de Recherche Clinique et membre du comité de pilotage de l’essai. EMILIA a consisté à comparer l’effet d’une administration du T-DM1 à celle d’une chimiothérapie de référence orale associant le Xéloda® et le Tyverb® (un traitement oral anti-HER2). « Le TDM1 améliore très nettement le taux de réponse, de survie sans progression et de survie globale – plus de 20% – avec une toxicité minime, ce qui est remarquable » estime le Dr. Etienne Brain, avant de rappeler qu’il ne concerne potentiellement que 15% des cancers du sein (ceux qui expriment le récepteur HER2).

De son côté, le Pr Emmanuel Mitry a fait part de résultats significatifs concernant les thérapies ciblant l’angiogénèse dans les cancers urologiques et digestifs.

Paradoxe de la médecine, des études pré-cliniques avaient montré que le blocage de l’angiogénèse, rendait la cellule plus agressive en augmentant son pouvoir métastasique. Utilisé dans le traitement du cancer du rein, le cabozantinib administré en deuxième ou troisième intention, présente l’avantage d’inhiber les récepteurs du VEGF mais aussi de c-Met – deux facteurs de croissance – dont l’augmentation de l’expression est à l’origine de cette agressivité accrue.

« Les études présentées indiquent des taux de réponse de 30 % ce qui laisse suggérer que le couplage de plusieurs molécules représente l’avenir des traitements anti-angiogéniques » souligne le Pr Emmanuel Mitry. « Cette année des études ont montré des résultats intéressants en immunothérapie » complète-t-il.

Cette voie de traitement consiste à lever les freins naturels du système immunitaire, derrière lesquels le cancer se retranche pour se développer. « L’inhibition du récepteur PD1 par une équipe de chercheurs de Baltimore – programmed death-1 – a permis de booster l’immunité de manière plus sélective puisqu’il n’est pas exprimé sur toutes les tumeurs » indique Emmanuel Mitry. Une stratégie intéressante pour limiter les effets secondaires, applicable au cancer du rein, au mélanome et au cancer pulmonaire non à petites cellules.

Source : Institut Curie








MyPharma Editions

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Takeda en passe d’acquérir Adaptate Biotherapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Takeda en passe d'acquérir Adaptate Biotherapeutics

Takeda a annoncé l’exercice de son option d’acquisition d’Adaptate Biotherapeutics, une société britannique orientée sur le développement de thérapies à base d’anticorps pour la modulation des cellules T delta 1 (Vδ1) gamma delta (γδ) variables. Grâce à cette acquisition, Takeda obtiendra la plateforme d’engageurs de cellules T γδ à base d’anticorps d’Adaptate, notamment les programmes précliniques de candidats et de découverte en cours de développement.

NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

Publié le 10 janvier 2022
NovAliX acquiert le site Sanofi de Strasbourg et crée le Campus de Recherche Guy Ourisson

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche préclinique, vient d’annoncer la première étape d’un projet de développement qui lui permettra d’offrir à ses clients un portefeuille enrichi de capacités nouvelles en biologie et en pharmacologie dans un environnement de grande qualité.

Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Publié le 7 janvier 2022
Intelligence artificielle : Exscientia et Sanofi vont collaborer pour développer un portefeuille de médicaments de précision

Sanofi et Exscientia ont annoncé la conclusion d’un accord de licence et de collaboration de recherche novateur en vue du développement de jusqu’à 15 nouvelles petites molécules candidates en oncologie et immunologie, à l’aide de la plateforme d’intelligence artificielle (IA) entièrement intégrée d’Exscientia utilisant des échantillons biologiques de patients.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents