Edition du 14-12-2018

L’industrie pharmaceutique va interpeller les candidats à la présidentielle

Publié le mercredi 1 février 2012

A l’occasion de la présentation de ses voeux à la presse, Christian Lajoux, le président du Leem, a indiqué les défis à relever pour l’industrie pharmaceutique en 2012. Il souhaite notamment remettre l’économie et la politique industrielle de santé « au cœur du débat ». C’est pourquoi le Leem diffusera le 7 février une lettre ouverte aux candidats accompagnée d’un ensemble de propositions – sous le titre « L’industrie du médicament au cœur du défi français ».

Après une année 2011 marqué par le scandale du Mediator, « le temps est venu du rétablissement du dialogue et de la reconstruction », estime Christian Lajoux. L’industrie pharmaceutique veut ainsi en voir une preuve dans la récente réunion du Comité stratégique des industries de santé (CSIS). Pour autant, les industriels abordent « avec prudence » une année 2012 qui devrait voir le marché français du médicament reculer de 1 à 2%. Une baisse, venant après plusieurs années de stagnation, à laquelle s’ajoutera une addition fiscale supplémentaire à hauteur de 1% de chiffre d’affaires, selon le Leem.

Quant à l’emploi du secteur, il affiche « depuis deux ans, une baisse d’effectifs de l’ordre de 2.000 à 2.500 emplois par an ». En 2011, 28 plans de sauvegarde de l’emploi ont été ouverts concernant plus de 2.700 postes. Le Leem souligne ainsi que la restructuration des entreprises du secteur s’inscrit « dans un changement de business model qui a été fragilisé par les baisses de prix et les déremboursements, et qui aura des conséquences sur l’emploi ».

Concernant le bilan de l’annéee 2011, le Leem émet un certain nombre de réserves. Il souligne notamment « le caractère inéquitable et opportuniste » des mesures « qui ont amené un milliard d’euros de baisse des prix de médicaments et un milliard de taxes ».  Les Entreprises du Médicament se disent aussi « toujours dans l’attente de règles du jeu, lisibles et compréhensibles, de la Commission de la Transparence ». Enfin, le Leem reste préoccupé par les modalités d’application de la loi médicament.

Plusieurs défis pour l’industrie en 2012 
Les Entreprises du Médicament abordent donc 2012  « dans le climat de prudence d’un secteur qui a été malmené et ignoré dans sa dimension d’industrie de haute technologie au service de la vie ». « La valeur que nous apportons n’est pas la seule valeur du progrès thérapeutique », a déclaré Christian Lajoux. « C’est celle de l’économie du médicament sur les autres postes de santé (…) et d’un levier de croissance créateur d’emplois dans une période de crise ».

Selon Christian Lajoux, l’industrie fera face à plusieurs défis en 2012 :  trouver l’application réaliste et pragmatique des lois votées (contrôle a priori de la publicité, transparence sur les liens d’intérêts, études post AMM, accès au marché),  affronter les enjeux de la crise économique et leurs interprétations dans la nécessité de réduire les déficits des comptes sociaux et  enfin donner du corps et du suivi du Comité stratégique des industries de santé (CSIS), notamment sur les points concernant l’évaluation de la fiscalité, les ruptures technologiques et les études cliniques.

Une lettre ouverte aux candidats
A l’occasion de l’élection présidentielle, le Leem souhaite « participer à l’interpellation des candidats » notamment sur les thèmes de « l’innovation et la nécessaire recherche partenariale » ainsi que sur « la mutation de la production et l’évolution vers les biotechnologies et les technologies de rupture ». Deux enjeux que les Entreprises du Médicament estiment déterminants pour la croissance, l’exportation et l’emploi.
« Un accent particulier sera mis sur la nécessité de ne pas confondre, ni réduire l’économie de santé à l’économie de la régulation. L’économie de santé, et notamment la politique industrielle des industries de santé, doit être au cœur du débat », souligne Christian Lajoux.

Le Leem diffusera ainsi  le 7 février une lettre ouverte aux candidats accompagnée d’un ensemble de propositions – sous le titre « L’industrie du médicament au cœur du défi français –, et participera  à plusieurs débats organisés par la presse régionale à Toulouse, Strasbourg, Lyon, Agen, Clermont-Ferrand, avec un grand meeting de synthèse à Paris, le 21 mars.

Source : Leem / AFP








MyPharma Editions

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Publié le 11 décembre 2018
Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Boehringer Ingelheim a annoncé lundi 10 décembre son intention de réorganiser ses activités en France. Présenté aux instances représentatives du personnel, ce projet répond à des enjeux majeurs pour finaliser l’intégration de Merial, deux ans après son acquisition, et pour demeurer compétitif dans un secteur de plus en plus contraint notamment en santé humaine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions