Edition du 06-08-2020

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le vendredi 3 juillet 2020

L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanémentL’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Un premier accord de licence exclusive a été établi et concerne la fabrication et l’accès à des protéines virales initialement synthétisées par l’équipe de Biologie des Infections à Polyomavirus du Pr Antoine Touzé (UMR université de Tours – INRAE Infectiologie et Santé Publique). Ces protéines ont été développées à l’origine avec pour finalité leur utilisation sous forme de tests de diagnostic, dans le cadre d’un projet collaboratif soutenu par des fonds d’amorçage de l’ANR Flash COVID-19 (porteur Dr Etienne Brochot, UPJV-CHRU d’Amiens). Le contrat de licence que Theradiag vient de conclure avec l’Université de Tours lui permettra d’utiliser ces protéines pour mettre au point, produire et commercialiser un nouveau test de sérologie sur la technologie ELISA. Ces tests sérologiques permettent de détecter la présence ou l’absence d’anticorps dirigés contre le virus dans le sang des patients.

Un accord de collaboration globale a également été signé et permettra à l’université de Tours et à Theradiag de mettre en place différents partenariats de recherche ou de prestations à l’avenir. Theradiag pourra ainsi avoir un accès facilité aux laboratoires de recherche tourangeaux, notamment spécialisés dans les domaines médicaux et pharmaceutiques.

Bertrand de Castelnau, Directeur Général de Theradiag, commente : « Nous sommes très heureux d’avoir mis en place ces accords avec l’université de Tours et nous nous réjouissons de cette collaboration. L’expertise des laboratoires de l’Université dans le domaine des biomédicaments et plus précisément des anticorps monoclonaux résonne avec l’activité de monitoring des biothérapies de Theradiag. Dans un premier temps, cela va nous permettre de sécuriser des matières premières de très haute qualité et fabriquées en France, pour nos tests ELISA Covid-19. L’efficience des tests Theradiag s’en trouvera ainsi encore améliorée. Ce partenariat R&D s’inscrit dans notre volonté d’apporter des solutions toujours plus utiles sur le marché, et ce le plus rapidement possible. Par la suite, nous nous attacherons à développer ensemble d’autres collaborations au-delà de l’effort Covid auquel Theradiag participe depuis quelque mois maintenant. »

« Je me réjouis également de la mise en place de ces accords avec la société Theradiag, et ce à plusieurs titres. Tout d’abord, ils incarnent l’investissement de nos équipes de recherche durant cette pandémie Covid-19, ainsi que la vigueur de notre investissement recherche dans le domaine de la Santé. L’université de Tours génère ainsi une production scientifique de haut niveau autour de la thématique des Biomédicaments et le labex MabImprove, programme qui fédère plus de 200 chercheurs et 30 équipes de recherche de Tours et de Montpellier, en est la pierre angulaire : nos chercheurs travaillent d’arrache-pied pour lutter contre de nombreuses maladies grâce aux anticorps monoclonaux. Ils s’appuient sur un réseau national d’équipes académiques, de sociétés de biotechnologies et de laboratoires pharmaceutiques, et se positionnent désormais sur la scène internationale. Cette signature représente également une volonté forte et partagée avec Theradiag d’installer un partenariat durable entre nos deux établissements en région, afin de relever les défis scientifiques, médicaux et économiques qui nous permettront d’amener ces traitements jusqu’au lit du patient et de confirmer notre leadership sur ces thématiques. » ajoute Philippe Vendrix, Président de l’Université de Tours.

Source : Theradiag








MyPharma Editions

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Publié le 31 juillet 2020
Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Adocia, la société biopharmaceutique qui développe des formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé le début d’une étude comparative pour démontrer la sureté et l’efficacité de BC Lispro utilisant l’insuline lispro produite par Tonghua Dongbao chez des patients vivant avec un diabète de type 1.

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l’IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Publié le 31 juillet 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l'IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’association avec le rituximab dans le traitement de patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) précédemment traitée.

Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l’étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Publié le 30 juillet 2020
Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l'étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Innate Pharma a annoncé la publication d’un article dans la revue scientifique Nature, intitulé « Association of COVID-19 inflammation with activation of the C5a-C5aR1 axis »[*], écrit par les chercheurs d’Innate en collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM (Hôpital de la Timone et Hôpital Nord), l’Hôpital Laveran, l’Université Aix-Marseille (AMU), le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (Inserm, CNRS, AMU) ainsi que le laboratoire d’immunoprofiling de Marseille Immunopôle / AP-HM à l’Hôpital de la Timone.

Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Publié le 29 juillet 2020
Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Sanofi et GSK viennent de parvenir à un accord avec le gouvernement britannique visant la fourniture de 60 millions de doses de leur vaccin contre la Covid-19, sous réserve de la signature d’un contrat définitif. Le candidat-vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur la technologie éprouvée de production d’adjuvants à usage pandémique mise au point par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents