Edition du 08-08-2022

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le vendredi 3 juillet 2020

L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanémentL’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Un premier accord de licence exclusive a été établi et concerne la fabrication et l’accès à des protéines virales initialement synthétisées par l’équipe de Biologie des Infections à Polyomavirus du Pr Antoine Touzé (UMR université de Tours – INRAE Infectiologie et Santé Publique). Ces protéines ont été développées à l’origine avec pour finalité leur utilisation sous forme de tests de diagnostic, dans le cadre d’un projet collaboratif soutenu par des fonds d’amorçage de l’ANR Flash COVID-19 (porteur Dr Etienne Brochot, UPJV-CHRU d’Amiens). Le contrat de licence que Theradiag vient de conclure avec l’Université de Tours lui permettra d’utiliser ces protéines pour mettre au point, produire et commercialiser un nouveau test de sérologie sur la technologie ELISA. Ces tests sérologiques permettent de détecter la présence ou l’absence d’anticorps dirigés contre le virus dans le sang des patients.

Un accord de collaboration globale a également été signé et permettra à l’université de Tours et à Theradiag de mettre en place différents partenariats de recherche ou de prestations à l’avenir. Theradiag pourra ainsi avoir un accès facilité aux laboratoires de recherche tourangeaux, notamment spécialisés dans les domaines médicaux et pharmaceutiques.

Bertrand de Castelnau, Directeur Général de Theradiag, commente : « Nous sommes très heureux d’avoir mis en place ces accords avec l’université de Tours et nous nous réjouissons de cette collaboration. L’expertise des laboratoires de l’Université dans le domaine des biomédicaments et plus précisément des anticorps monoclonaux résonne avec l’activité de monitoring des biothérapies de Theradiag. Dans un premier temps, cela va nous permettre de sécuriser des matières premières de très haute qualité et fabriquées en France, pour nos tests ELISA Covid-19. L’efficience des tests Theradiag s’en trouvera ainsi encore améliorée. Ce partenariat R&D s’inscrit dans notre volonté d’apporter des solutions toujours plus utiles sur le marché, et ce le plus rapidement possible. Par la suite, nous nous attacherons à développer ensemble d’autres collaborations au-delà de l’effort Covid auquel Theradiag participe depuis quelque mois maintenant. »

« Je me réjouis également de la mise en place de ces accords avec la société Theradiag, et ce à plusieurs titres. Tout d’abord, ils incarnent l’investissement de nos équipes de recherche durant cette pandémie Covid-19, ainsi que la vigueur de notre investissement recherche dans le domaine de la Santé. L’université de Tours génère ainsi une production scientifique de haut niveau autour de la thématique des Biomédicaments et le labex MabImprove, programme qui fédère plus de 200 chercheurs et 30 équipes de recherche de Tours et de Montpellier, en est la pierre angulaire : nos chercheurs travaillent d’arrache-pied pour lutter contre de nombreuses maladies grâce aux anticorps monoclonaux. Ils s’appuient sur un réseau national d’équipes académiques, de sociétés de biotechnologies et de laboratoires pharmaceutiques, et se positionnent désormais sur la scène internationale. Cette signature représente également une volonté forte et partagée avec Theradiag d’installer un partenariat durable entre nos deux établissements en région, afin de relever les défis scientifiques, médicaux et économiques qui nous permettront d’amener ces traitements jusqu’au lit du patient et de confirmer notre leadership sur ces thématiques. » ajoute Philippe Vendrix, Président de l’Université de Tours.

Source : Theradiag








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents