Edition du 26-10-2020

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le vendredi 3 juillet 2020

L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanémentL’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Un premier accord de licence exclusive a été établi et concerne la fabrication et l’accès à des protéines virales initialement synthétisées par l’équipe de Biologie des Infections à Polyomavirus du Pr Antoine Touzé (UMR université de Tours – INRAE Infectiologie et Santé Publique). Ces protéines ont été développées à l’origine avec pour finalité leur utilisation sous forme de tests de diagnostic, dans le cadre d’un projet collaboratif soutenu par des fonds d’amorçage de l’ANR Flash COVID-19 (porteur Dr Etienne Brochot, UPJV-CHRU d’Amiens). Le contrat de licence que Theradiag vient de conclure avec l’Université de Tours lui permettra d’utiliser ces protéines pour mettre au point, produire et commercialiser un nouveau test de sérologie sur la technologie ELISA. Ces tests sérologiques permettent de détecter la présence ou l’absence d’anticorps dirigés contre le virus dans le sang des patients.

Un accord de collaboration globale a également été signé et permettra à l’université de Tours et à Theradiag de mettre en place différents partenariats de recherche ou de prestations à l’avenir. Theradiag pourra ainsi avoir un accès facilité aux laboratoires de recherche tourangeaux, notamment spécialisés dans les domaines médicaux et pharmaceutiques.

Bertrand de Castelnau, Directeur Général de Theradiag, commente : « Nous sommes très heureux d’avoir mis en place ces accords avec l’université de Tours et nous nous réjouissons de cette collaboration. L’expertise des laboratoires de l’Université dans le domaine des biomédicaments et plus précisément des anticorps monoclonaux résonne avec l’activité de monitoring des biothérapies de Theradiag. Dans un premier temps, cela va nous permettre de sécuriser des matières premières de très haute qualité et fabriquées en France, pour nos tests ELISA Covid-19. L’efficience des tests Theradiag s’en trouvera ainsi encore améliorée. Ce partenariat R&D s’inscrit dans notre volonté d’apporter des solutions toujours plus utiles sur le marché, et ce le plus rapidement possible. Par la suite, nous nous attacherons à développer ensemble d’autres collaborations au-delà de l’effort Covid auquel Theradiag participe depuis quelque mois maintenant. »

« Je me réjouis également de la mise en place de ces accords avec la société Theradiag, et ce à plusieurs titres. Tout d’abord, ils incarnent l’investissement de nos équipes de recherche durant cette pandémie Covid-19, ainsi que la vigueur de notre investissement recherche dans le domaine de la Santé. L’université de Tours génère ainsi une production scientifique de haut niveau autour de la thématique des Biomédicaments et le labex MabImprove, programme qui fédère plus de 200 chercheurs et 30 équipes de recherche de Tours et de Montpellier, en est la pierre angulaire : nos chercheurs travaillent d’arrache-pied pour lutter contre de nombreuses maladies grâce aux anticorps monoclonaux. Ils s’appuient sur un réseau national d’équipes académiques, de sociétés de biotechnologies et de laboratoires pharmaceutiques, et se positionnent désormais sur la scène internationale. Cette signature représente également une volonté forte et partagée avec Theradiag d’installer un partenariat durable entre nos deux établissements en région, afin de relever les défis scientifiques, médicaux et économiques qui nous permettront d’amener ces traitements jusqu’au lit du patient et de confirmer notre leadership sur ces thématiques. » ajoute Philippe Vendrix, Président de l’Université de Tours.

Source : Theradiag








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents