Edition du 20-04-2021

Accueil » Industrie » Produits

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le vendredi 3 juillet 2020

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-UnisSanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

Les tendances positives mineures que l’analyse primaire pré-spécifiée des données avaient permis d’observer (concernant des patients dans un état critique traités par Kevzara 400 mg, qui étaient sous ventilation mécanique à leur inclusion dans l’étude) n’ont pas atteint le seuil de signification statistique et ont été contrebalancées par des tendances négatives dans le sous-groupe de patients dans un état critique qui n’étaient pas sous ventilation mécanique lors de leur inclusion dans l’étude1. Dans le groupe pris en compte dans l’analyse primaire, respectivement 80 % des patients traités par Kevzara et 77 % des patients traités par placebo ont présenté des événements indésirables. Les événements indésirables graves observés chez au moins 3 % des patients et plus fréquemment chez les patients traités par Kevzara ont été les suivants : syndrome de défaillance multiviscérale (6 % pour Kevzara, 5 % pour le placebo) et hypotension artérielle (4 % pour Kevzara, 3 % pour le placebo).

Compte tenu de ces résultats, l’essai mené aux États-Unis a été arrêté, y compris dans une seconde cohorte de patients traités par une dose plus élevé de Kevzara (800 mg). Des résultats détaillés seront soumis à une publication scientifique avec comité de lecture dans le courant de l’année.

Le groupe sur lequel a porté l’analyse primaire incluait 194 patients présentant une forme critique de Covid-19 qui étaient sous ventilation mécanique au moment de leur inclusion dans l’étude. Le critère d’évaluation principal correspondait au pourcentage de patients ayant obtenu une variation d’au moins un point de leur score initial sur une échelle de 7 points correspondant aux résultats suivants : 1) décès ; 2) hospitalisation avec ventilation mécanique invasive ou oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO) ; 3) hospitalisation avec ventilation mécanique non-invasive ou oxygénation haut débit ; 4) hospitalisation avec supplémentation en oxygène ; 5) hospitalisation sans supplémentation en oxygène – nécessitant des soins médicaux continus (liés au COVID-19 ou autres) ; 6) hospitalisation sans supplémentation en oxygène – n’ayant plus besoin de soins médicaux continus ; 7) sortie de l’hôpital. Une seconde cohorte de patients, dont le recrutement a été partiellement effectué (n=27), a cherché à comparer Kevzara 800 mg à un placebo.

L’essai consacré à Kevzara a été motivé par une petite étude (n=21) à un groupe de traitement, menée en Chine (Xu et al) chez des patients hospitalisés présentant une forme sévère de Covid-19, ainsi que de la fièvre et des concentrations élevées d’IL-6, dont les résultats ont donné à penser que l’inhibition de la voie IL-6 par tocilizumab (un inhibiteur IL-6) avait permis de réduire rapidement la fièvre, d’améliorer l’oxygénation et de mettre fin à l’hospitalisation. L’essai de phase III de Kevzara avait pour but d’évaluer cette hypothèse dans le cadre d’une étude de grande ampleur contrôlée par placebo. Celle-ci a été partiellement financée par le Bureau du Secrétaire adjoint à la préparation et la réponse du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement fédéral, ainsi que par la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) (no OT : HHSO100201700020C).

Un essai distinct, piloté par Sanofi et reposant sur un schéma posologique différent, est actuellement mené en dehors des États-Unis auprès de patients hospitalisés pour une forme sévère et critique de Covid-19. L’essai mené par Regeneron aux États-Unis et celui mené par Sanofi en dehors des États-Unis est encadré par le même Comité indépendant chargé du suivi des données. Celui-ci a recommandé la poursuite de l’essai mené en dehors des États-Unis. Sanofi et Regeneron prévoient de rendre compte des résultats au troisième trimestre de 2020.

[1] Les critères d’évaluation qui affichaient des tendances positives chez les patients sous ventilation mécanique à l’inclusion dans l’étude et qui ont été contrebalancés par des tendances négatives chez les patients qui n’étaient pas sous ventilation mécanique à l’inclusion dans l’étude étaient les suivants : la proportion de patient dont le score s’est amélioré d’un point au jour 22 (critère d’évaluation principal pour les patients du groupe sous ventilation mécanique), la proportion de patients décédés au jour 29 et la proportion de patients qui étaient rétablis au jour 22.

Source et visuel : Sanofi








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents