Edition du 22-05-2022

Lyonbiopôle candidat à la création d’un IRT « infectiologie » à Lyon-Gerland

Publié le vendredi 10 septembre 2010

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité mondial spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales et les cancers, répond à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par le Commissariat général aux investissements d’avenir en proposant la création d’un Institut de Recherche Technologique (IRT) dédié à l’innovation biomédicale en infectiologie.
L’ambition du projet porté par Lyonbiopôle  est de développer une meilleure prise en charge des maladies infectieuses en intégrant la médecine personnalisée dans une logique d’efforts rassemblés en ciblant prioritairement les infections nosocomiales, les syndromes septiques, les résistances aux médicaments existants, les mécanismes de persistance dans les infections chroniques, les maladies émergentes et en proposant à terme une offre complète de compétences, de services et de technologies de très haut niveau reconnus à l’international.
 
L’IRT vise 2 types de marchés qui présentent de forts potentiels de croissance : le marché des services biopharmaceutiques (nouvelles technologies R&D et bioproduction) et le marché des produits pour lutter contre les maladies d’origine infectieuses ainsi que pour leur prévention et la personnalisation de leur prise en charge (par exemple vaccins et antiviraux). Le premier marché, peu concurrentiel, présente une belle opportunité pour la France : la bioproduction externalisée a triplé entre 2000 et 2008. Le second secteur est encore plus dynamique : les segments du diagnostic et des thérapies personnalisées sont estimés à plus de 24 Mds de $ et pourraient croître de 10% par an pour atteindre 42 Mds de $ en 2015. Le marché des vaccins atteint près de 20 Mds de $ en 2010 et croit de +10% par an pour atteindre plus de 36 Mds de $ en 2019.

« Le projet d’IRT porté par Lyonbiopôle est capital pour conforter la pérennité d’un réseau industriel positionné sur des marchés mondiaux où l’innovation est cruciale. Les industries de la région Rhône-Alpes investissent intensément en recherche et en production ; l’IRT ancrera les entreprises sur le territoire et accélèrera leur développement économique et la création d’emplois », commente Alain Mérieux, Président de bioMérieux.
 
Des retombées économiques et industrielles d’ici 3 à 5 ans
Ce projet d’IRT s’inscrit dans la continuité de la politique d’infrastructures de Lyonbiopôle destinée à couvrir tous les maillons de la chaîne de l’innovation en infectiologie. Lyonbiopôle a parallèlement lancé sur le campus Charles Mérieux à Lyon-Gerland des projets d’infrastructures techniques destinés à accueillir les projets collaboratifs de R&D. Le premier, le Centre d’Infectiologie, défini comme une zone « hôtel à projets », a ouvert ses portes en avril 2009. Le second, la plate-forme d’innovation acCInov*, définie comme « hôtel à plateaux techniques », sortira de terre en 2013.
L’IRT sera hébergé au sein d’un ensemble immobilier de 35 000 à 45 000 m2 installé sur le site de Lyon-Gerland qui comprend déjà le Centre Infectiologie et la plateforme d’innovation acCInov. Le quartier de Lyon-Gerland constitue une zone géographique privilégiée pour Lyonbiopôle car il dispose d’un socle de compétences et d’équipements spécialisés dans l’infectiologie. En effet, le site concentre plus de 4 000 chercheurs des domaines public-privé travaillant dans les domaines du vaccin humain et animal, du diagnostic, des biothérapies et de l’immunologie, ainsi que des infrastructures de pointe dont le laboratoire P4 Jean Mérieux – Inserm.
Lyonbiopôle vise des retombées économiques et industrielles d’ici 3 à 5 ans avec la création de valeur sous forme de produits et de services innovants (valorisation brevets, prototypes, etc.), la création de nouvelles sociétés innovantes et l’émergence d’Entreprises de Taille Intermédiaires (ETI) leaders. Le projet d’IRT conforte également le dynamisme de la région Rhône-Alpes, qui affiche entre 2004 et 2009 600 M d’€ d’investissements dans les domaines du vaccin et du diagnostic. Lyonbiopôle prévoit également des retombées sanitaires et sociales d’ici 5 à 10 ans. 
 
 Source :  Lyonbiopôle








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents