Edition du 06-03-2021

Lyonbiopôle candidat à la création d’un IRT « infectiologie » à Lyon-Gerland

Publié le vendredi 10 septembre 2010

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité mondial spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales et les cancers, répond à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par le Commissariat général aux investissements d’avenir en proposant la création d’un Institut de Recherche Technologique (IRT) dédié à l’innovation biomédicale en infectiologie.
L’ambition du projet porté par Lyonbiopôle  est de développer une meilleure prise en charge des maladies infectieuses en intégrant la médecine personnalisée dans une logique d’efforts rassemblés en ciblant prioritairement les infections nosocomiales, les syndromes septiques, les résistances aux médicaments existants, les mécanismes de persistance dans les infections chroniques, les maladies émergentes et en proposant à terme une offre complète de compétences, de services et de technologies de très haut niveau reconnus à l’international.
 
L’IRT vise 2 types de marchés qui présentent de forts potentiels de croissance : le marché des services biopharmaceutiques (nouvelles technologies R&D et bioproduction) et le marché des produits pour lutter contre les maladies d’origine infectieuses ainsi que pour leur prévention et la personnalisation de leur prise en charge (par exemple vaccins et antiviraux). Le premier marché, peu concurrentiel, présente une belle opportunité pour la France : la bioproduction externalisée a triplé entre 2000 et 2008. Le second secteur est encore plus dynamique : les segments du diagnostic et des thérapies personnalisées sont estimés à plus de 24 Mds de $ et pourraient croître de 10% par an pour atteindre 42 Mds de $ en 2015. Le marché des vaccins atteint près de 20 Mds de $ en 2010 et croit de +10% par an pour atteindre plus de 36 Mds de $ en 2019.

« Le projet d’IRT porté par Lyonbiopôle est capital pour conforter la pérennité d’un réseau industriel positionné sur des marchés mondiaux où l’innovation est cruciale. Les industries de la région Rhône-Alpes investissent intensément en recherche et en production ; l’IRT ancrera les entreprises sur le territoire et accélèrera leur développement économique et la création d’emplois », commente Alain Mérieux, Président de bioMérieux.
 
Des retombées économiques et industrielles d’ici 3 à 5 ans
Ce projet d’IRT s’inscrit dans la continuité de la politique d’infrastructures de Lyonbiopôle destinée à couvrir tous les maillons de la chaîne de l’innovation en infectiologie. Lyonbiopôle a parallèlement lancé sur le campus Charles Mérieux à Lyon-Gerland des projets d’infrastructures techniques destinés à accueillir les projets collaboratifs de R&D. Le premier, le Centre d’Infectiologie, défini comme une zone « hôtel à projets », a ouvert ses portes en avril 2009. Le second, la plate-forme d’innovation acCInov*, définie comme « hôtel à plateaux techniques », sortira de terre en 2013.
L’IRT sera hébergé au sein d’un ensemble immobilier de 35 000 à 45 000 m2 installé sur le site de Lyon-Gerland qui comprend déjà le Centre Infectiologie et la plateforme d’innovation acCInov. Le quartier de Lyon-Gerland constitue une zone géographique privilégiée pour Lyonbiopôle car il dispose d’un socle de compétences et d’équipements spécialisés dans l’infectiologie. En effet, le site concentre plus de 4 000 chercheurs des domaines public-privé travaillant dans les domaines du vaccin humain et animal, du diagnostic, des biothérapies et de l’immunologie, ainsi que des infrastructures de pointe dont le laboratoire P4 Jean Mérieux – Inserm.
Lyonbiopôle vise des retombées économiques et industrielles d’ici 3 à 5 ans avec la création de valeur sous forme de produits et de services innovants (valorisation brevets, prototypes, etc.), la création de nouvelles sociétés innovantes et l’émergence d’Entreprises de Taille Intermédiaires (ETI) leaders. Le projet d’IRT conforte également le dynamisme de la région Rhône-Alpes, qui affiche entre 2004 et 2009 600 M d’€ d’investissements dans les domaines du vaccin et du diagnostic. Lyonbiopôle prévoit également des retombées sanitaires et sociales d’ici 5 à 10 ans. 
 
 Source :  Lyonbiopôle








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents