Edition du 16-06-2021

Maladie d’Alzheimer: le Masitinib comme Thérapie complémentaire

Publié le vendredi 22 avril 2011

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), annonce la publication des résultats de la première étude de phase 2 du masitinib en médecine humaine dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Intitulé, « Masitinib as an adjunct therapy for mild-to-moderate Alzheimer’s disease: a randomised, placebo-controlled phase 2 trial », cet article en anglais est publié dans la revue Alzheimer’s Research and Therapy, accessible gratuitement en ligne à http://alzres.com/content/3/2/16.
 
L’étude de Phase 2 établit la validation de concept selon lequel le masitinib par voie orale apporte des bénéfices thérapeutiques potentiels chez les patients atteints de maladie d’Alzheimer d’une forme légère à modérée. Au total, les résultats apportent de nouvelles données scientifiques à la question importante du rôle des agents anti-inflammatoires dans la gestion de la maladie d’Alzheimer.  Sur la base de ces résultats prometteurs, AB Science est à pied d’œuvre pour lancer une étude de phase 3, étape pivot dans le processus d’enregistrement du masitinib dans  cette indication.
 
Cette étude de phase 2 randomisée, contrôlée par placebo et conduite par le Professeur François Piette (Hôpital Charles Foix à Ivry-sur-Seine) et des confrères de 12 sites en France, a testé l’hypothèse selon laquelle l’action inhibitrice ciblée du masitinib sur les mastocytes peut réduire les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Un total de 35 patients a été inclus dans cette étude. On pense que l’inflammation neuronale est importante dans la pathogénèse de la maladie d’Alzheimer. Les mastocytes sont un composant clef du réseau inflammatoire et participent à la régulation de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique. Le masitinib, un inhibiteur de tyrosine kinase sélectif administré par voie orale, inhibe efficacement la survie, la migration et l’activité des mastocytes.
 
Le Professeur Marc Verny (Chef du service médecine gériatrique de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et co-investigateur de l’étude) a commenté la nouvelle : « le masitinib administré comme thérapie complémentaire aux traitements de référence pendant 24 semaines a montré des signes prometteurs  dans le retardement du taux de déclin cognitif comparé au placebo, avec un profil de tolérance acceptable. Bien que cette étude soit trop petite pour tirer des conclusions définitives sur l’efficacité du traitement, les résultats de cette étude sont suffisamment probants pour pousser la recherche plus avant dans une phase 3. »
 
En résumé, des patients atteints de maladie d’Alzheimer d’une forme légère à modérée ont reçu du masitinib comme traitement complémentaire à un inhibiteur de cholinestérase et/ou un traitement à la mémantine pendant 24 semaines. Comparé au placebo, une amélioration significative de la fonction cognitive et de la capacité fonctionnelle a été constatée dans le groupe traité avec le masitinib, comme cela a été rendu évident par la réponse soutenue et statistiquement significative dans l’échelle ADAS-Cog, ainsi que par le changement de la médiane des valeurs ADAS-Cog, MMSE et ADCS-ADL par rapport à la baseline ; ces résultats sont par ailleurs étayés par la réponse favorable dans les analyses CIBIC-plus et CDR. De tels bénéfices sont désirables dans la maladie d’Alzheimer, car ils se traduisent concrètement en une amélioration de la qualité de vie.
 
Le professeur Olivier Hermine, président du comité scientifique d’AB Science et auteur correspondant de cette publication, a déclaré : « Étant donné le ciblage sélectif par le masitinib des mastocytes et de kinases spécifiques, les résultats de cette étude aident à établir le rôle des mastocytes dans la pathogénèse des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Le masitinib pourrait donc représenter une approche innovante dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. En conséquence, AB Science a lancé un programme de développement clinique dans le traitement de la maladie d’Alzheimer et se prépare activement au lancement d’une étude de phase 3. À cette fin, nous avons déjà reçu une opinion scientifique favorable de la part de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) sur le plan d’étude de phase 3, ce qui représente un pas important pour le développement du masitinib dans la maladie d’Alzheimer. »
 
Source : AB Science








MyPharma Editions

Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Publié le 16 juin 2021
Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la signature d’un accord commercial couvrant les Etats-Unis et le Canada.

Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Publié le 16 juin 2021
Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Le groupe pharmaceutique Servier et PRISM BioLab, société de biotechnologie basée au Japon et propriétaire d’une plateforme de découverte de petites molécules thérapeutiques, appelée « PepMetics™ », ont annoncé avoir conclu un accord de collaboration et d’option de licence exclusive.

Bristol Myers Squibb France : Benjamin Kowalski nommé Directeur Accès au Marché

Publié le 16 juin 2021
Bristol Myers Squibb France : Benjamin Kowalski nommé Directeur Accès au Marché

Depuis le 25 mai 2021, Benjamin Kowalski a pris la direction de l’Accès au Marché de Bristol Myers Squibb en France. A ce titre, il intègre le Comité Exécutif. Il reporte à Christophe Durand, General Manager de Bristol Myers Squibb France.

Celltrion : 1ers résultats positifs d’un essai mondial de Phase III sur le regdanvimab, un traitement par anticorps monoclonal anti-COVID-19

Publié le 16 juin 2021
Celltrion : 1ers résultats positifs d'un essai mondial de Phase III sur le regdanvimab, un traitement par anticorps monoclonal anti-COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé les premiers résultats d’efficacité et de sécurité de l’essai clinique mondial de Phase III, démontrant que le regdanvimab (CT-P59), un traitement potentiel anti-COVID-19 à base d’anticorps monoclonal, a satisfait tous les critères d’évaluation primaires et secondaires clés chez les patients présentant des symptômes légers à modérés de la COVID-19 (n=1 […]

L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Publié le 15 juin 2021
L’Inserm lance sa campagne de recrutement 2021

Le premier organisme public entièrement dédié à la recherche en santé humaine lance sa campagne de recrutement nationale pour promouvoir les inscriptions aux concours externes de la fonction publique. L’occasion pour l’Inserm de présenter plusieurs de ses collaborateurs ainsi que leurs métiers parfois méconnus. Au total, 83 postes sont à pourvoir sur tout le territoire. Les inscriptions sont ouvertes et accessibles en ligne jusqu’au 15 juillet.

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Publié le 15 juin 2021
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent la sélection d’un candidat préclinique dans le cadre de leur collaboration Servier et Oncodesign viennent d’annoncer la sélection d’un candidat préclinique issu de leur collaboration stratégique contre la maladie de Parkinson. Initiée en mars 2019, cette collaboration de Recherche et Développement porte sur la découverte d’inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix®, propriété d’Oncodesign, et sur leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson.

MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

Publié le 15 juin 2021
MedinCell : son produit injectable à action prolongée contre le paludisme prêt à entrer en phase de développement réglementaire

MedinCell et les membres du consortium, IRD, IRSS et CIRDES, ont conçu et testé avec succès puis confirmé avec Unitaid la sélection de la formulation candidate. Les activités précliniques réglementaires débutent avec pour objectif un premier essai clinique en 2023.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents