Edition du 24-01-2019

Maladie de Parkinson : Merck Serono et Domain Therapeutics annoncent un accord de licence

Publié le mardi 18 janvier 2011

Merck Serono, la division du groupe allemand Merck KGaA, a annoncé lundi la signature d’un accord exclusif de licence avec Domain Therapeutics, une société biopharmaceutique basée à Strasbourg, pour le développement de modulateurs allostériques du récepteur mGluR4, destinés au traitement de la maladie de Parkinson et d’autres maladies neurodégénératives.

Dans le cadre de cette collaboration, Domain Therapeutics fournira des composés optimisés issus de leurs séries chimiques brevetées. Selon les termes de l’accord, la société recevra un paiement initial de 2 millions d’euros destiné notamment à couvrir les frais de recherche, et pourra recevoir jusqu’à 132 millions d’euros au titre de franchissement d’étapes dans le développement pour les deux premiers produits, ainsi que des royalties dont le taux n’est pas rendu public.

« Nous sommes ravis d’avoir l’opportunité de travailler avec Domain Therapeutics qui a acquis une grande expertise dans le domaine des récepteurs couplés aux protéines G, » a déclaré Bernhard Kirschbaum, Responsable Recherche & Développement de Merck Serono au niveau mondial. « Ce partenariat avec Domain Therapeutics témoigne de notre engagement à long terme pour le développement de nouveaux traitements des maladies neurodégénératives ».

« Cet accord valide le modèle d’entreprise de Domain Therapeutics qui consiste à s’intéresser aux molécules ciblant les RCPGs complexes et à développer leur potentiel, en établissant un partenariat significatif, à un stade précoce de leur développement » a déclaré Pascal Neuville, PDG de Domain Therapeutics. « Merck Serono est réputé pour être très exigeant dans ses acquisitions de produits. Cet accord est une preuve de la qualité de notre travail et nous pensons qu’il nous permettra à l’avenir de contracter d’autres collaborations de ce type. »

mGluR4 est un récepteur métabotropique au glutamate du sous-type 4, membre de la famille des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), considéré comme une cible thérapeutique potentielle pour la maladie de Parkinson. La modulation allostérique des récepteurs mGluR4 exercerait une activité régulatrice sur la neurotransmission glutamatergique.

Source : communiqué Merck Serono / Domain Therapeutics








MyPharma Editions

Advicenne : feu vert belge pour initier l’étude pivot de phase II/III CORAL avec ADV7103 dans la cystinurie

Publié le 24 janvier 2019
Advicenne : feu vert belge pour initier l'étude pivot de phase II/III CORAL avec ADV7103 dans la cystinurie

Advicenne, société pharmaceutique spécialiste du développement de produits thérapeutiques adaptés à l’enfant et à l’adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, a annoncé avoir obtenu de l’agence de santé belge (FAMHP – Federal Agency for Medicines and Health Products) l’autorisation d’initier un essai clinique pivot de phase II/III (étude CORAL) avec son candidat médicament phare, ADV7103, dans la cystinurie et fait un point sur sa visibilité financière au 31 décembre 2018.

Elsalys Biotech : résultats positifs de phase III pour l’inolimomab dans le traitement de la SR-aGvHD

Publié le 24 janvier 2019
Elsalys Biotech : résultats positifs de phase III pour l'inolimomab dans le traitement de la SR-aGvHD

Elsalys Biotech, nouvel acteur de l’immuno-oncologie, a présenté les résultats du suivi à long terme des patients de l’étude de phase III INO-107 et ce jusqu’à 8,5 ans. Ces résultats ont été publiés dans une lettre à Blood Advances signée par les investigateurs démontrant le bénéfice clinique de l’inolimomab (LEUKOTAC®) dans le traitement de la maladie du greffon contre l’hôte résistante aux stéroïdes (SR-aGvHD).

Epidémiologie des produits de santé : l ’ANSM et la Cnam créent la structure Epi-Phare

Publié le 24 janvier 2019
Epidémiologie des produits de santé : l ’ANSM et la Cnam créent la structure Epi-Phare

Fin décembre 2018, Dominique Martin, directeur général de l’ANSM, et Nicolas Revel, directeur général de la Cnam ont signé une convention afin de créer un groupement d’intérêt scientifique (GIS), regroupant les équipes d’épidémiologie des produits de santé des deux établissements. Appelé Epi-Phare, ce GIS est une structure publique d’expertise en pharmaco-épidémiologie et en épidémiologie des dispositifs médicaux.

AlzProtect renforce son conseil stratégique

Publié le 24 janvier 2019
AlzProtect renforce son conseil stratégique

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Jacqueline Lecourtier et Pierre Le Sourd, membre du Conseil de Surveillance Xerys Gestion France, ont rejoint le Conseil d’Administration d’Alzprotect.

Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l’étude de Phase 3 BEACON CRC

Publié le 23 janvier 2019
Cancer colorectal: Pierre Fabre & Array BioPharma annoncent des résultats de l'étude de Phase 3 BEACON CRC

Pierre Fabre et Array BioPharma ont annoncé les résultats actualisés d’innocuité et d’efficacité, dont les données matures de survie globale, issues de la partie « Safety-Lead in » (évaluation de la sécurité d’administration) de l’étude de phase 3 BEACON CRC qui a évalué la triple association de BRAFTOVI® (encorafenib), un inhibiteur de BRAF, MEKTOVI® (binimetinib), […]

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions