Edition du 23-04-2021

Maladie de Parkinson : Oncodesign présente un nouvel inhibiteur de LRRK2 découvert avec Ipsen

Publié le jeudi 22 octobre 2015

Maladie de Parkinson : Oncodesign présente un nouvel inhibiteur de LRRK2 découvert avec IpsenOncodesign a présenté avec Ipsen la découverte et la caractérisation de la molécule ODS2005294, un nouvel inhibiteur de la kinase LRRK2 qu’ils ont découvert conjointement dans le cadre de leur partenariat de recherche lancé en janvier 2012 pour le développement de nouveaux médicaments contre la maladie de Parkinson.

La molécule a été présentée lors du 45ème congrès annuel de la Society for Neurosciences qui s’est tenu du 17 au 21 octobre 2015 à Chicago aux Etats-Unis ; ce congrès, auquel participent plus de 30 000 experts des neurosciences venus de plus de 80 pays, constitue la plus importante manifestation au monde dans le secteur de la découverte en neurosciences.

ODS2005294 est une petite molécule puissante et sélective issue de la technologie Nanocyclix® d’Oncodesign. Les études in vivo ont mis en évidence une bonne biodisponibilité par voie orale et une concentration élevée dans le cerveau, où elle exerce une inhibition proportionnelle à la dose de la phosphorylation de LRRK2 ; ceci sans effet indésirable manifeste lorsqu’elle est administrée à des doses auxquelles elle montre une efficacité pharmacologique. ODS2005294 est la tête de série la mieux caractérisée parmi les inhibiteurs Nanocyclix® susceptibles de démontrer le potentiel des inhibiteurs de kinase LRRK2 dans le cerveau humain comme traitement de la maladie de Parkinson. Des molécules plus avancées sont en ce moment même à l’étude.

Des mutations spécifiques de LRRK2 ont été identifiées en 2004 chez des patients souffrant de formes familiales de la maladie de Parkinson. Depuis, LRRK2 est considérée comme l’une des cibles moléculaires les plus prometteuses dans la lutte contre cette maladie neurodégénérative. Malgré des efforts de recherche importants depuis 2005, aucun inhibiteur de LRRK2 n’a atteint le stade du développement clinique à ce jour. Ceci s’explique par la difficulté et la nécessité d’identifier des inhibiteurs sélectifs et puissants qui traverseraient facilement la barrière hémato-encéphalique, et qui pourraient être administrés sans danger dans le cadre d’une maladie chronique.

Lors du même congrès, dans le cadre d’une approche multicentrique française, des scientifiques cliniques de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (ICM) à Paris, et du réseau national de recherche clinique sur la maladie de Parkinson et les mouvements anormaux (Ns-Park FCRIN) ont montré qu’ODS2005294 induisait une inhibition puissante de la phosphorylation de LRRK2 dans des cellules mononuclées du sang périphérique (CMSP) de patients souffrant de la maladie de Parkinson.

« Ce nouvel inhibiteur prometteur de LRRK2 met en évidence les progrès réalisés dans notre programme de partenariat avec Ipsen depuis 2012. L’association de la technologie Nanocyclix® d’Oncodesign pour la découverte d’inhibiteurs de kinase de nouvelle génération, et l’expertise reconnue d’Ipsen dans la recherche sur les maladies du système nerveux central, nous a permis d’identifier une classe de molécules ayant le potentiel de conduire à la sélection d’un candidat médicament. Oncodesign et Ipsen poursuivent ainsi leur engagement à améliorer la vie des patients souffrant de la maladie de Parkinson, » commente Philippe Genne, PhD, PDG et fondateur d’Oncodesign.

« ODS2005294 est une molécule sélective, puissante et active par voie orale, que l’on retrouve à des taux élevés dans le cerveau. Dans des modèles précliniques in vivo, il a été montré que cette molécule inhibait la phosphorylation de LRRK2 dans le cerveau, sans effet secondaire aux doses efficaces. Les cliniciens ont également mis en évidence une inhibition puissante de l’activité de la forme humaine de la kinase LRRK2 dans des cellules sanguines humaines, une condition essentielle pour que le programme puisse continuer, » conclut Jan Hoflack, PhD, Directeur Scientifique d’Oncodesign.

Source : Oncodesign

 








MyPharma Editions

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents