Edition du 03-12-2022

Maladie de Parkinson : Servier lève l’option de licence exclusive mondiale sur le programme en collaboration avec Oncodesign Precision Medicine

Publié le mardi 27 septembre 2022

Maladie de Parkinson : Servier lève l’option de licence exclusive mondiale sur le programme en collaboration avec Oncodesign Precision MedicineServier, groupe pharmaceutique international, et Oncodesign Precision Medicine (OPM), filiale d’Oncodesign spécialisée dans la médecine de précision, viennent d’annoncer la levée de l’option de licence exclusive par Servier pour leur candidat-médicament inhibiteur de la cible kinase LRRK2 (Leucine-Rich-Repeat Kinase 2), issu de leur collaboration dans la maladie de Parkinson.

En mars 2019, Servier et Oncodesign ont conclu une collaboration de recherche et développement sur les inhibiteurs de la kinase LRRK2, issus de la plateforme Nanocyclix® appartenant à OPM, comme agents thérapeutiques potentiels de la maladie de Parkinson. Cette collaboration s’appuie sur l’expertise complémentaire de Servier et d’OPM en matière de maladies neurodégénératives et d’inhibiteurs de kinases. En juin 2021, les deux entreprises avaient annoncé la sélection d’un candidat-médicament préclinique. Servier anticipe le démarrage d’une étude Phase 1 chez des volontaires sains avant la fin de l’année 2022.

La levée de l’option déclenche le versement par Servier d’un paiement d’étape de 7 M€ à OPM. Au total, Servier pourrait verser à OPM jusqu’à 320 M€ en paiements d’étapes de R&D, réglementaires et commerciales, auxquels s’ajouteront des redevances éventuelles sur les futures ventes.

Jan Hoflack, PhD, Directeur Scientifique et Directeur Général d’Oncodesign et d’OPM déclare : « L’approbation du dossier CTA par l’ANSM et le CPP, et la levée de l’option de licence par Servier précèdent la première évaluation chez l’homme du candidat-médicament, notre molécule clé inhibitrice de la cible LRRK2. Ce candidat-médicament est la première molécule issue de notre technologie Nanocyclix® à entrer en clinique pour une évaluation thérapeutique. LRRK2 est une kinase bien connue de l’industrie pharmaceutique depuis 2005. Cette kinase s’est avérée très difficile à cibler par des inhibiteurs, mais elle est susceptible de pouvoir ralentir la progression de la maladie de Parkinson. Ce serait une avancée majeure pour les patients souffrant de cette maladie pour laquelle à ce jour il n’existe que des traitements symptomatiques. Notre collaboration avec Servier, démarrée en 2019, nous a permis de découvrir un candidat-médicament prometteur en moins de 4 ans, démontrant ainsi la maturité de la technologie Nanocyclix®, notre expertise dans le domaine des kinases, ainsi que l’expertise de Servier dans les neurosciences, doublée d’une forte synergie et efficacité au sein de l’équipe commune Servier/Oncodesign/OPM. »

Philippe Genne, PhD, Président Directeur Général et fondateur d’Oncodesign et d’OPM explique : « Je suis très heureux du déroulement rapide et fructueux de cette collaboration avec le groupe Servier, partenaire historique de l’entreprise. Plus que jamais, ce terme a un sens ici, car c’est le premier composé issu de la recherche d’Oncodesign qui atteint les étapes de développement clinique. Ce projet est également un programme important dans la stratégie de croissance d’OPM. Nous allons pouvoir capitaliser sur cette base solide pour le développement prometteur de cette Biotech à la fois jeune et expérimentée. Le chemin est sans doute encore long avant de transformer le candidat en médicament, mais cette étape était cruciale et annonce d’autres succès à venir au profit des patients. »

Ross Jeggo, PhD, Directeur de l’Aire Thérapeutique Neurosciences et Immuno-inflammation de Servier, déclare : « Les avancées du programme de recherche et développement de ce candidat-médicament dans la maladie de Parkinson est le fruit de la combinaison des expertises de Servier et de son partenaire Oncodesign. Cette collaboration témoigne de la volonté du Groupe d’axer sa recherche sur les maladies à fort besoin médical, en travaillant en étroite collaboration avec des partenaires qui partagent leur savoir-faire et leurs technologies afin de créer des synergies d’innovation et d’accélérer la découverte de solutions thérapeutiques au bénéfice des patients. »

1 Clinical Trial Application (demande d’essai clinique)
2 Agence Nationale de Sécurité du Médicament
3 Comité de Protection des Personnes

Source et visuels : Servier /Oncodesign 

 








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents