Edition du 19-02-2018

Maladies auto-immunes : Effimune reçoit un soutien financier de l’UE pour le projet TRIAD

Publié le lundi 13 février 2012

La société de biotechnologies nantaise Effimune vient de signer un accord de financement avec la Commission Européenne pour un montant de 3 millions € sur 3 ans concernant le projet TRIAD (Tolerance Restoration in Autoimmune Diseases) sur la restauration de la tolérance dans les maladies auto-immunes. Ce projet TRIAD a été sélectionné dans le cadre du 6ème appel à projets FP7 – Santé 2011 ayant l’accent sur le développement et la validation de nouvelles thérapies pour les maladies auto-immunes et inflammatoires.

 » Les critères de sélection des projets soutenus par la Commission Européenne sont extrêmement stricts au niveau scientifique bien entendu mais également au niveau de l’impact, du marché et de la concurrence. Le projet TRIAD a franchi ces étapes de sélection rigoureuses et nous sommes vraiment très enthousiastes de coordonner ce programme avec des partenaires très motivés », commente Maryvonne Hiance, la Présidente d’Effimune.

Le projet TRIAD repose sur un concept innovant pour le traitement des maladies auto-immunes, même si il est basé sur l’utilisation d’anticorps bien caractérisés. L’objectif principal du projet est l’évaluation préclinique d’un antagoniste sélectif de CD28 pour la prévention, le traitement et/ou la guérison de plusieurs maladies auto-immunes dont la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, le psoriasis, l’uvéite et l’artériosclérose. Plutôt que de supprimer l’ensemble du système immunitaire, cette nouvelle approche touche uniquement la partie du système immunitaire responsable des agressions auto-immunes tout en épargnant et en améliorant les cellules T régulatrices. La co-stimulation via la triade moléculaire CD28/B7/CTLA-4 contrôle la balance entre les fonctions effectrices et régulatrices après l’exposition initiale à l’antigène. Une molécule thérapeutique fondée sur l’antagonisme de CD28 permettrait l’immunosuppression très spécifique et serait compatible avec la fonction des cellules T régulatrices, la régulation du système immunitaire et donc l’induction et la restauration de la tolérance immunitaire. En d’autres mots, ce type de traitement devrait être moins agressif pour les patients que les traitements actuels ayant un impact sur le système immunitaire dans son ensemble.

Le projet TRIAD commencera par l’étude de l’efficacité préclinique et de la sécurité immunitaire du nouvel antagoniste sélectif de CD28 (FR104). En cas de succès, Effimune pourra alors initier les essais cliniques de phase I/II chez les patients. TRIAD capitalise sur les fortes compétences en immunologie trouvées aussi bien au Brésil qu’en Europe. Le consortium est composé d’Effimune et de 6 institutions académiques : l’INSERM et le CHU de Nantes (France), l’Université d’Oxford et l’Université calédonienne de Glasgow (Royaume-Uni), le Centre de Recherche Biomédicale sur les Primates (Pays-Bas) et l’Institut israélien d’Enseignement et de Recherche Albert Einstein (Brésil).

Source : Effimune








MyPharma Editions

Associations de patients : l’ANSM lance son appel à projets 2018

Publié le 19 février 2018
Associations de patients : l'ANSM lance son appel à projets 2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance, pour la septième année consécutive, un appel à projets s’adressant aux associations de patients et autres usagers du système de santé. Cet appel à projets annuel vise à stimuler des initiatives associatives axées sur le bon usage et la réduction des risques liés aux produits de santé.

Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Publié le 19 février 2018
Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, a annoncé lundi la cession d’Helixio, sa division dédiée aux services génomiques basée à Clermont-Ferrand, à ses employés et managers.

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions