Edition du 25-09-2021

Maladies nosocomiales: le cuivre pour protéger les patients à l’hôpital ?

Publié le samedi 8 octobre 2011

Le Centre Hospitalier de Rambouillet a inauguré vendredi ses installations en cuivre pour lutter contre la prolifération des bactéries multi-résistantes. Une étude clinique démarre pour mesurer l’efficacité du dispositif contre les maladies nosocomiales.

Une 1ère en France : l’hôpital de Rambouillet a inauguré ses équipements en cuivre pour lutter contre la prolifération des bactéries multi-résistantes. Poignées de porte, barres de lits, mains courantes, plaques de propreté en cuivre et alliages de cuivre labellisés Antimicrobial Copper™ équipent désormais les services de réanimation et de pédiatrie. C’est la première fois qu’un hôpital français opte pour cette solution qui permet d’éradiquer 90 à 100 % des bactéries(1) présentes sur les surfaces de contact, y compris les bactéries multi-résistantes (BMR) comme le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SARM). C’est aussi le point de départ d’une étude sur l’efficacité de ces équipements : sur une période d’un an, l’impact du dispositif sur le taux d’infections contractées à l’hôpital va être mesuré. Les résultats de cette étude pourraient encourager la mise à l’étude d’un plan national d’équipement en cuivre des hôpitaux français pour renforcer la lutte contre les maladies nosocomiales, responsables chaque année de 3 500 décès.

Jean-Pierre Richard, Directeur de l’hôpital de Rambouillet indique : « Sur la base de 15 ans d’études scientifiques réalisées en laboratoire et en milieu hospitalier, qui démontrent les qualités antibactériennes du cuivre, nous avons décidé d’équiper nos services de pédiatrie et de réanimation. Nous avons fait le choix de mener une politique volontariste de prévention des risques par l’utilisation de matériaux innovants et qui n’ont aucun impact sur la manière de travailler du personnel soignant. Le but de cette opération est avant tout d’améliorer la sécurité et le bien-être de nos patients. »

Vers un « plan cuivre » dans les hôpitaux français ?

La question d’un plan de prévention des infections nosocomiales par le cuivre dans les hôpitaux français a été publiquement abordée en séance officielle le 28 juin dernier à l’Assemblée Nationale, à l’initiative du député Hervé Féron. A l’heure actuelle, le Ministère de la santé déclare être en attente d’études complémentaires avant d’émettre une recommandation sur l’équipement en cuivre des hôpitaux français à grande échelle. Les résultats de l’étude clinique du Centre Hospitalier de Rambouillet pourraient donner l’impulsion nécessaire. Un tel investissement pourrait permettre de réduire les coûts considérables des infections nosocomiales, selon le célère adage « Mieux vaut prévenir que guérir ». Le rapport Vasselle de 2006 sur la politique de lutte contre ces infections estime en effet que ce fléau coûte entre 2,5 et 6 milliards d’euros chaque année à l’assurance-maladie.

(1) “Role of copper in reducing hospital environment Contamination”. A.L. Caseya, D. Adamsa, T.J. Karpanena, P.A. Lambertb, B.D. Cooksonc, P. Nightingalea, L. Miruszenkoa, R. Shillama, P. Christiana and T.S.J. Elliotta. Journal of Hospital Infection (2010); 74 (1): 72-77.

 Source : Centre hospitalier de Rambouillet / Centre d’Information du Cuivre








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents