Edition du 21-02-2019

Accueil » Industrie » Produits

Cancer : Ipsen lance un programme d’évaluation du BN83495, premier inhibiteur de l’enzyme stéroïde sulfatase (STS)

Publié le mercredi 25 novembre 2009

Cancer : Ipsen lance un programme d'évaluation du BN83495, premier inhibiteur de l'enzyme stéroïde sulfatase (STS) Ipsen a annoncé aujourd’hui le début d’une étude clinique de phase II internationale, multicentrique, randomisée, contrôlée visant à évaluer la sécurité d’emploi et l’efficacité du BN83495, premier inhibiteur de l’enzyme stéroïde sulfatase (STS), dans le cancer de l’endomètre avancé. Le BN83495 est actuellement étudié dans le cadre de plusieurs essais cliniques menés chez des patients présentant des cancers hormono-dépendants.

« Nous sommes très heureux du passage du BN83495 en phase II dans cette indication. Cet inhibiteur de la steroïde sulfatase, premier de cette nouvelle classe thérapeutique, a le potentiel pour améliorer significativement la vie des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre avancé. Avec d’autres indications dans les cancers du sein, de la prostate et de l’ovaire, nous sommes convaincus qu’Ipsen, dont la recherche et le développement sont ciblés sur les cancers hormono-dépendants, saura pleinement exploiter la valeur du BN83495. », a déclaré Stéphane Thiroloix, Vice-Président Exécutif, Corporate Development.

« Le candidat le plus prometteur d’Ipsen en oncologie »
Le BN83495 actuellement en développement est le premier inhibiteur irréversible de la stéroïde sulfatase (STS) par voie orale. La voie stéroïde sulfatase est responsable de la synthèse d’estrone et de déhydroépiandrostérone (DHEA) qui sont ensuite transformés en estradiol et androstènediol (adiol), qui peuvent tous deux stimuler le développement de tumeurs hormono-dépendantes. Le développement clinique de la molécule dans le cancer du sein métastatique chez la femme ménopausée se poursuit, de même que le développement clinique de phase I/II dans le cancer de la prostate résistant à la castration. Ipsen prévoit d’étendre le programme clinique pour inclure les cancers de l’ovaire dans un futur proche.

L’étude clinique comparera le BN83495 en monothérapie à l’acétate de mégestrol chez des femmes post-ménopausées atteintes d’un cancer de l’endomètre positif aux récepteurs hormonaux confirmé par histologie qui présentent une maladie récidivante ou avancée et qui ne sont pas éligibles à un traitement par la chirurgie et la radiothérapie.

Le critère d’évaluation principal de l’étude est la survie sans progression. Les critères secondaires seront la survie globale et le taux de réponse. C’est la première étude clinique de phase II qui débute cette année visant à évaluer la sécurité d’emploi et l’efficacité du BN83495 chez des patients présentant différents types de tumeurs solides.

Dans son communiqué, Ipsen souligne que le cancer de l’endomètre, qui se développe dans la muqueuse interne de l’utérus, est le cancer le plus fréquent de l’appareil génital féminin. Selon l’American Cancer Society, environ 40 100 nouveaux cas de cancer de l’endomètre ont été diagnostiqués aux Etats-Unis et 7 470 femmes environ sont décédées de cette maladie en 2008.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions