Edition du 11-05-2021

Troubles mentaux: 1 personne sur 4 aura besoin de soins à un moment de sa vie

Publié le samedi 8 octobre 2011

Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, une personne sur quatre aura besoin de soins de santé mentale à un moment ou à un autre de sa vie, mais la plupart des pays ne consacrent que 2% des ressources du secteur de la santé aux services de santé mentale.

Les dépenses moyennes mondiales pour la santé mentale sont encore inférieures à 3 dollars par habitant et par an. Selon l’Atlas de la santé mentale 2011, publié par l’Organisation mondiale de la Santé à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, dans les pays à faible revenu, les dépenses peuvent être d’à peine 0,25 dollar par personne et par an.

Le rapport constate également que l’essentiel de ces ressources est souvent affecté à des services qui ne touchent que relativement peu de gens. «Les gouvernements ont tendance à dépenser l’essentiel de leurs maigres ressources pour la santé mentale dans les soins à long terme dans les hôpitaux psychiatriques» a déclaré le Dr Ala Alwan, Sous-Directeur général chargé des maladies non transmissibles et de la santé mentale à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

«À l’heure actuelle, près de 70% des dépenses de santé mentale vont aux institutions psychiatriques. Si les pays dépensaient davantage au niveau des soins primaires, ils pourraient atteindre davantage de gens et commencer à s’attaquer aux problèmes suffisamment tôt pour réduire les besoins en soins hospitaliers plus coûteux.»

L’Atlas met en lumière d’autres déséquilibres. De bons services de santé mentale doivent à parts égales dispenser aux patients à la fois des médicaments et des soins psychosociaux. Or, dans les pays à faible revenu, la pénurie de ressources et de compétences fait que les malades ne sont souvent traités qu’au moyen de médicaments. Le manque de soins psychosociaux réduit l’efficacité du traitement.

Il reste que beaucoup de gens n’ont pas accès du tout aux services de santé mentale. Dans les pays à revenu faible ou moyen, plus des trois quarts de personnes qui ont besoin de soins de santé mentale n’ont même pas accès aux services de santé mentale les plus élémentaires.

«Près de la moitié de la population mondiale vit dans des pays qui ne comptent en moyenne qu’un psychiatre (ou moins) pour 200 000 habitants», estime le Dr Shekhar Saxena, Directeur, Santé mentale et abus de substances psychoactives à l’OMS. «De nombreux pays à revenu faible ou moyen comptent moins d’un spécialiste de santé mentale pour un million d’habitants.»

En 2008, l’OMS a lancé son Programme d’action mondial pour la santé mentale (mhGAP) pour aider les pays à développer les services de prise en charge des troubles mentaux, neurologiques et liés à l’abus des substances psychoactives. Ce Programme apporte des connaissances et des compétences aux agents de soins de santé primaires comme aux médecins généralistes, aux infirmières et aux agents de santé chargés de dépister et de traiter ces troubles.

La santé mentale dans le monde en chiffres :

– La dépression : c’est la principale cause d’incapacité dans le monde
– 33 % des pays n’ont pas de budget pour la santé mentale
– 1 personne sur 4 sera atteinte d’un trouble mental à un moment donné de sa vie
– Toutes les 40 secondes une personne se suicide
– 4 personnes sur 5 atteintes de troubles mentaux dans les pays en développement ne reçoivent pas de traitement
– Près de 50 % de tous les troubles mentaux se déclarent avant l’âge de 14 ans
– 2,5 millions de décès par an sont dus à l’usage nocif de l’alcool
– 50 millions de personnes dans le monde sont atteintes d’épilepsie

Source : OMS








MyPharma Editions

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents