Edition du 22-10-2020

Maladies uro-génitales : Ixaltis lève 8 millions d’euros

Publié le lundi 30 mai 2016

Maladies uro-génitales: Ixaltis lève 8 millions d'eurosLa start-up française spécialisée dans les troubles génito-urinaires vient de compléter avec succès son premier cycle de financement, obtenant 8 millions d’euros qui seront souscrits sous la forme de versements par des investisseurs internationaux. Ixaltis va pouvoir passer à la seconde étape de son développement, dédiée à la recherche sur l’incontinence urinaire.

Fondée par des spécialistes réputés dans les domaines de l’urologie et de la pharmaceutique (le Dr Philippe Lluel, Christian Chavy, le Dr Roberto Gradnik et les professeurs Pascal Rischmann et Xavier Gamé), Ixaltis opère principalement dans la recherche biopharmaceutique et le développement clinique, spécialisée dans les maladie génito-urinaires. La société a acquis trois molécules dont la Litoxetine IXA-001 sous licence exclusive de Sanofi, qui présentent de solides indications d’efficacité lors d’essais pré-cliniques suffisamment convaincants pour entamer une preuve de concept/Phase 2 en incontinence urinaire.

Litoxetine - schema

Litoxetine – schema

Un potentiel estimé à plusieurs centaines de millions d’euros…
Ixaltis a reçu un prêt de 2,8 millions d’euros d’OSEO pour le projet de recherche industriel collaboratif MAGENTA axé sur les maladies uro-génitales. Le 1er cycle de financement de 8 millions d’euros a été souscrit par des acteurs majeurs du secteur du capital-investissement : Irdinov, Ixo Private Equity, Principia et Sofimac. Pierre Olivier Goineau, président actuel de France Biotech a également participé au cycle de financement.

Les enjeux économiques sont importants et le chiffre d’affaires potentiel est estimé à plusieurs centaines de millions d’euros. L’incontinence urinaire est un domaine dans lequel les besoins médicaux ne sont pas satisfaits et la Litoxetine pourrait offrir une solution pour de nombreux patients. Ce trouble touche 400 millions de personnes dans le monde entier, principalement des femmes, et une éventuelle nouvelle solution thérapeutique est d’un grand intérêt pour les personnes qui recherchent des traitements pour cette pathologie.

Source : IXALTIS








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents