Edition du 21-02-2019

Médecins généralistes : ce que propose le rapport Hubert

Publié le vendredi 26 novembre 2010

L’ancienne ministre de la Santé, Elisabeth Hubert, qui remet vendredi un rapport à Nicolas Sarkozy sur la médecine de proximité préconise une refonte de la rémunération des médecins. Elle réclame aussi une mesure « urgente » pour les déserts médicaux. Mais ne propose aucune évaluation financière.

 C’est aujourd’hui que le chef de l’Etat va recevoir des mains de l’ancienne ministre de la Santé, Elisabeth Hubert, un rapport sur la médecine de proximité. Au menu : réforme des études, partage d’activité, regroupement dans des maisons de santé…  Nicolas Sarkozy avait fait la promesse de « repenser » la rémunération des médecins libéraux. Le rapport préconise donc une refonte de la rémunération, «obsolète» car axée sur le tarif de la consultation. L’ancienne ministre propose, selon la complexité de l’acte, un «éventail de 4 ou 5 tarifications». «Les valeurs pourraient aisément s’échelonner d’un demi C actuel (11 euros) à 60 ou 70 euros pour une consultation longue et difficile. Un tel système permettrait de sortir du débat récurrent de l’insuffisance de rémunération de certains actes», explique-t-elle.
Afin de limiter les dérapages, le rapport propose que la CNAM, qui dispose du profil des médecins, s’assure qu’ils n’abusent pas de la nouvelle grille. Objectif de la mesure : diminuer le nombre d’actes des généralistes et donner la priorité aux soins importants. « Cela devrait s’accompagner de transferts d’activité vers les infirmières, sages-femmes, etc », notent les Echos.
Le rapport propose par ailleurs d’instaurer un forfait pour les prises en charge lourdes et coordonnées. La rémunération par patient serait attribuée à une maison de santé pluridisciplinaire et non au médecin. Elisabeth Hubert réclame aussi une mesure « urgente » pour les déserts médicaux et propose de  faire de l’offre médicale dans ces zones une «mission de service public» avec une rémunération fixe «conséquente» en sus des honoraires et un minimum garanti par vacation. Une mesure sur la base du volontariat. Le tout dans des locaux mis à disposition par les communes. Enfin, Les Echos notent que le rapport « écarte toute mesure coercitive » vis-à-vis des médecins, estimant que «les incitations ont été jusqu’à ce jour trop éparses, mal ciblées et peu connues pour qu’il en soit déduit un échec».  Pour autant, le rapport Hubert ne dispose ne propose pas d’évaluation financière des mesures proposées. «Il conviendra d’en mesurer la faisabilité», est-il noté dans le rapport.

Source : http://www.lesechos.fr








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions