Edition du 30-11-2020

Médicaments génériques: l’Assurance maladie préconise des baisses de prix

Publié le jeudi 29 septembre 2011

Dans son analyse sur les dépenses de médicaments en 2010, l’Assurance maladie souligne que les prix des génériques français sont plus élevés que dans la plupart des pays européens. Elle préconise ainsi d’optimiser les prix des médicaments génériques, en tenant compte des résultats obtenus dans plusieurs pays européens, grâce à la mise en concurrence des industriels.

Selon l’analyse de l’Assurance Maladie, les médicaments génériques ont permis d’économiser 1,3 milliard d’euros en 2010, grâce notamment à la générication de médicaments au potentiel très important tels que le Plavix® en 2010 (près de 200 M€ d’économies en année pleine). Cependant, si le taux de substitution des médicaments de marque par les génériques demeure à un niveau très élevé (près de 80%), elle note « des difficultés indéniables (…)  pour certaines molécules, pour lesquelles la substitution n’atteint pas le niveau souhaité ». A titre d’exemple, le taux de substitution du clopidogrel (Plavix®) a baissé de 6 points entre mars 2010 et juin 2011 (de 68 à 62%). 
L’Assurance maladie souligne que néanmoins que les années 2011 et 2012 seront marquées par la générication des 2 premiers médicaments remboursés – Inexium® et Tahor® – avec un potentiel d’économies de 300 M€ (respectivement 130 et 170 M€).

Des écarts de prix entre pays considérables
L’Assurance Maladie a étudié les prix moyens des 74 principales molécules génériquées représentant près de 85% des montants remboursés de médicaments génériques. Sept pays européens ont été étudiés : Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Royaume-Uni et France (source IMS Health 2010). « Les prix des médicaments génériques français sont plus élevés que dans la plupart des pays européens », souligne l’Assurance maladie qui constate que les écarts de prix avec les pays pratiquant une politique de prix bas pour les génériques sont parfois considérables. 

Plusieurs pays européens optimisent en outre particulièrement leur structure de consommation : les génériques les plus consommés bénéficient de prix particulièrement bas (parfois inférieurs à 10 centimes par unité standard) tandis que les médicaments princeps présentent à la fois des prix très élevés et des volumes peu importants. En France, la différence de prix entre le médicament princeps et le générique apparaît moins importante. Dans l’hexagone sur ces 74 molécules, le prix moyen par unité standard est de 15 centimes contre 12 centimes en Allemagne, 10 centimes en Espagne ou 7 centimes au Royaume-Uni.  La France est ainsi à la seconde place (ex-aequo avec l’Italie) du classement des prix moyens de médicaments génériques.

La mise en concurrence des industriels
« De manière générale, plusieurs études ont montré l’efficacité de ces mécanismes de mise en concurrence des fabricants pour faire baisser les prix », souligne l’Assurance maladie qui préconise d’appliquer aux médicaments génériques une stratégie de prix comparable aux autres pays européens.

Il existe en Europe plusieurs politiques de régulation des prix des médicaments génériques :

– Le prix du générique est fixé en fonction du prix du médicament de marque lors de sa mise sur le marché, avec une décote. C’est le cas de la Belgique, de l’Autriche ou de la France où le médicament générique est 55% moins cher que le prix du princeps. Le mécanisme de décote peut être progressif dans le temps (Autriche).

– Le prix du générique résulte d’une mise en concurrence des industriels par les pharmaciens à qui un rôle d’acheteur est confié. Les économies réalisées sont partagées entre les pharmaciens et l’assurance maladie. Ce mécanisme existe en Angleterre et aux Pays-Bas. Aux Pays Bas, le plus grand assureur néerlandais a mis en place un schéma de partage des gains entre l’assureur et le pharmacien différent de l’Angleterre mais dans les deux cas, les prix des génériques baissent très fortement

– Dans certains pays tels que l’Allemagne ou les Pays-Bas, les caisses d’assurance maladie réalisent des appels d’offres auprès des fabricants de génériques pour négocier des prix optimisés.

Source : Assurance maladie

Source : Dépenses de médicaments en 2010 – Assurance Maladie – 29 septembre 2011 1








MyPharma Editions

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Publié le 27 novembre 2020

Vous souhaitez garder le contact avec votre patientèle en dehors de l’officine et améliorer le retour en pharmacie de vos patients ? Utilisez le digital afin d’améliorer votre visibilité et mettez en avant votre officine pour rester en tête.

COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Publié le 27 novembre 2020
COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l'essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Celltrion Group a annoncé la clôture du recrutement de 327 patients atteints de symptômes légers à modérés d’infection au SARS-CoV-2 dans le cadre de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le CT-P59, un traitement candidat anti-COVID-19 par anticorps monoclonaux. Celltrion prévoit de soumettre une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès du ministère coréen de la Sécurité des produits alimentaires et médicamenteux (MFDS), sous réserve des résultats obtenus dans le cadre de l’essai pivot de Phase II.

Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Publié le 26 novembre 2020
Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments avec sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale, annonce le renouvellement de son accord de recherche collaborative avec Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux.

Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d’anticorps monoclonaux

Publié le 26 novembre 2020
Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d'anticorps monoclonaux

L’entreprise de biotechnologie sud-coréenne Y-Biologics et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé un projet de partenariat stratégique dans le domaine de la recherche en immuno-oncologie. Ce projet a fait l’objet d’une lettre d’intention signée par les deux partenaires et sera confirmé dans les prochains mois à travers un accord détaillé. La collaboration s’étend sur une durée de trois ans qui pourra être étendue à cinq ans.

Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 26 novembre 2020
Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Aelis Farma, société de biotechnologie basée à Bordeaux, au sein du Neurocentre Magendie de l’INSERM, et spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, vient d’annoncer la nomination de Anders Gersel Pedersen en qualité de Président du Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents