Edition du 01-12-2020

Médicaments : les principales classes thérapeutiques remboursées en 2014

Publié le lundi 26 octobre 2015

Médicaments : les principales classes thérapeutiques remboursées en 2014Selon un point publié mi-octobre par l’Assurance maladie, les médicaments de spécialité (traitement du cancer, du VIH, de la sclérose en plaque…) demeurent le principal facteur de hausse des dépenses pour les médicaments délivrés en officine (+156 M€ par rapport à 2013). Avec 1 043 M€ remboursés en plus en 2014 par rapport à 2013, la rétrocession connaît une croissance marquée de ses dépenses avec l’inscription des nouveaux traitements de l’hépatite C (Sovaldi®, Daklinza®…).

En revanche, la CNAMTS souligne que les dépenses en traitements chroniques diminuent fortement. Ces médicaments sont fortement impactés par des générications et des baisses de tarifs.

Source : - Dssier presse CNAMTS

Source : Dossier presse CNAMTS

Les classes thérapeutiques qui augmentent le plus

Les remboursements au titre des traitements de l’hépatite sont ceux qui ont enregistré la plus forte croissance en 2014 (+206% soit 408 M€). Cette classe thérapeutique a été marquée par l’arrivée sur le marché des nouveaux traitements de l’hépatite C : Sovaldi® (Sofosbuvir, +334 M€ entre 2013 et 2014 en rétrocession), Daklinza® (Daclatasvir, +114 M€ en rétrocession) et Olysio® (Simeprevir, +61 M€ en rétrocession). La CNAMTS souligne également que ces nouveaux traitements impactent aussi fortement les médicaments avec ATU, qui sont la seconde classe en termes de dépenses en 2014 (+358,6% soit 377,8 M€ en plus par rapport à 2013).

Les traitements du cancer, première classe thérapeutique en termes de croissance des dépenses en 2013, passent en troisième position en 2014. Ces traitements connaissent toujours une croissance importante en comparaison du reste du marché (+8,7%, soit 162,3 M€). Cette classe thérapeutique est marquée chaque année par l’arrivée sur le marché de nouveaux produits, d’abord admis sur la liste de rétrocession puis progressivement inscrits en ville : Xtandi® (nouveau traitement du cancer métastatique de la prostate, +49,6 M€ entre 2013 et 2014), Xgeva® (Antiostéoclastiques pour les troubles du calcium tumeur dépendants, +30,2 M€), Zytiga® (cancer métastasique de la prostate, +29,7 M€ entre 2013 et 2014), Imnovid (nouveau traitement du myélome multiple, +20 M€), Inlyta® (nouveau traitement de deuxième ligne du cancer du rein, +19,5 M€).

Les médicaments antirhumatismaux spécifiques connaissent en 2014 comme en 2013 une forte croissance (+10,9% soit 80.5 M€ en plus par rapport à 2013). Les volumes remboursés pour cette classe thérapeutique continuent d’augmenter (+10,1% par rapport à 2013). Humira® est aussi en 2014 le médicament le plus prescrit en officine de ville (en montants) avec +35,3 M€ remboursés en 2014 par rapport à 2013. Simponi®, traitement mis sur le marché fin 2012, enregistre une croissance de +25,5 M€.

La croissance des dépenses liées aux médicaments antidiabétiques ralentit par rapport à 2013  mais reste néanmoins importante (+3,3%, soit +44,3 M€ en 2014 contre +78 M€ en 2013). La croissance des volumes s’établit dans cette classe à +4%. Victoza® et Lantus® restent les produits qui, dans cette classe, enregistrent la plus forte croissance.

Les produits pour traiter la DMLA affichent toujours une forte croissance de leurs dépenses (+7,4% soit +34,1 M€ en 2014). Cette croissance se fait sur Eylea®. Ce produit arrivé sur le marché en novembre 2013 connaît la plus forte croissance des dépenses en 2014, parmi les produits délivrés en officine, avec 159,8 M€ remboursés en plus par rapport à 2013. A l’opposé, Lucentis® voit une partie de ses dépenses se reporter sur Eylea®. Cet effet se conjugue aux baisses de prix dont a fait l’objet Lucentis®, qui connaît ainsi la plus forte baisse des remboursements en 2014 (-28% soit – 123,6 M€ en 2014 par rapport à 2013).

La classe des traitements de la sclérose en plaques connait une croissance notable de ses dépenses en 2014 (+7,9% soit 29,1 M€ en 2014). Cette croissance est due à Gilenya® (4ème produit en termes de croissance des dépenses en 2014, parmi les produits délivrés en officine) et à Fampyra® dont les dépenses augmentent respectivement de 42,6 M€ et 12,6 M€.

Les 5 classes thérapeutiques dont le recul est le plus contributif

Les traitements de l’hypertension artérielle connaissent la plus forte décroissance en termes de dépenses en 2014 (-6,8% soit -143,4 M€ par rapport à 2013). La sous-classe des IEC-sartans voit ses dépenses se réduire de 94,7 M€ en 2014 (soit -8,4% par rapport à 2013). Les baisses tarifaires expliquent cette tendance.

 Les hypolipémiants est la seconde classe thérapeutique en termes de décroissance (- 11,5% soit -138,5 M€ par rapport à 2013). De la même manière que pour les traitements de l’hypertension artérielle, cette régression des dépenses est liée à la poursuite des baisses tarifaires et à l’initiation de la demande d’accord préalable à la prescription de rosuvastatine et d’ézétimibe seule ou associée.

La classe thérapeutique des antidépresseurs est la troisième classe en termes de décroissance de ses dépenses (-11,6% soit -59,4 M€ de moins en 2014 par rapport à 2013). En juin 2014, les premiers génériques du Seroplex® sont commercialisés. Ils pénètrent très rapidement le marché. Ainsi, en décembre 2014, le taux de substitution de l’Escitalopram atteint 84% et continue de progresser. Seroplex® est, en 2014, le second produit qui connait la plus forte décroissance de ses dépenses (-68,2 M€ par rapport à 2013).

Les dépenses de la classe des anti-infectieux diminuent de 4,1% soit -38,7 M€. Cette baisse est concentrée sur les antibiotiques qui voient leurs dépenses se réduire de 5,8% soit – 39,6 M€ par rapport à 2013. En 2014, le nombre de boîtes de Pyostacine remboursées a diminué de 855 504 entrainant une baisse de 14,7 M€ de ses dépenses.

Enfin, la classe des traitements de l’Alzheimer enregistre une importante baisse de ses dépenses de -16,5% soit -25 M€. En 2014, Ebixa® connaît une forte décroissance de ses dépenses (-35,3 M€ par rapport à 2013) due à la progression de la part de marché de ses génériques.

Source : CNAMTS








MyPharma Editions

Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés

Publié le 30 novembre 2020
Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l'innovation, du développement analytique et des procédés

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Brian Mullan, PhD, au poste de directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés.

Sanofi : feu vert de l’UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 30 novembre 2020
Sanofi : feu vert de l'UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux enfants âgés de 6 à 11 ans présentant une forme sévère de dermatite atopique et nécessitant un traitement systémique. Dupixent est le seul médicament systémique approuvé dans l’UE pour le traitement […]

AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

Publié le 30 novembre 2020
AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

AB Science et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union Européenne, ont annoncé la signature d’un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros. Le Prêt Covid-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la Covid-19.

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Publié le 27 novembre 2020
Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Vous souhaitez garder le contact avec votre patientèle en dehors de l’officine et améliorer le retour en pharmacie de vos patients ? Utilisez le digital afin d’améliorer votre visibilité et mettez en avant votre officine pour rester en tête.

COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Publié le 27 novembre 2020
COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l'essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Celltrion Group a annoncé la clôture du recrutement de 327 patients atteints de symptômes légers à modérés d’infection au SARS-CoV-2 dans le cadre de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le CT-P59, un traitement candidat anti-COVID-19 par anticorps monoclonaux. Celltrion prévoit de soumettre une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès du ministère coréen de la Sécurité des produits alimentaires et médicamenteux (MFDS), sous réserve des résultats obtenus dans le cadre de l’essai pivot de Phase II.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents