Edition du 19-08-2018

Accueil » Cancer » Médecine

Mélanome de l’œil : L’institut Curie organise des web conférences pour garantir l’accès à des soins en France

Publié le vendredi 27 novembre 2009

Examen du fond d’oeil d’un patient ayant été traité pour un mélanome © Pedro Lombardi/Institut CurieL’Institut Curie, un des centres référents pour la prise en charge de ce cancer rare de l’adulte, a été chargé parl’INCa de l’organisation nationale de la prise en charge des patients par les centres de référence. Les spécialistes de l’Institut- ophtalmologistes, radiologues, oncologues médicaux, radiothérapeutes, chirurgiens – partagent ainsi leurs expertises au cours de web conférences, véritables « staffs » virtuels au cours desquelles sont prises les décisions thérapeutiques pour chaque patient.

Le mélanome de l’oeil est le cancer de l’oeil le plus fréquent chez l’adulte. Avec 500 à 600 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en France, ce cancer se classe parmi les maladies orphelines. L’Institut Curie, qui est l’un des centres référents en France pour ce cancer rare, possède une expertise allant de la recherche fondamentale aux soins hautement spécialisés, indispensable pour faire progresser la prise en charge des malades. Il coordonne le groupe de travail national et héberge la base de données nationale

Autre point fort de l’institut : son Centre de protonthérapie. En effet, cette radiothérapie, ultra-précise – uniquement disponible à l’Institut Curie et au Centre Antoine Lacassagne à Nice – permet de préserver l’oeil dans de nombreux cas et de limiter au maximum les séquelles au niveau des tissus sains avoisinants. En juin 2010, suite au plan de rénovation complète débuté en 2006, le nouveau Centre de protonthérapie de l’Institut Curie ouvrira ses portes. Il pourra traiter au moins 550 patients par an, contre 350 actuellement pour des tumeurs de l’oeil mais aussi des tumeurs de la base du crâne et un plus grand nombre de tumeurs de l’enfant.

Chaque année, 300 nouveaux patients atteints de cancer de l’oeil, soit la moitié des patients français, sont pris en charge à l’Institut Curie dans le service d’Ophtalmologie du Dr Laurence Desjardins, qui collabore avec tous les spécialistes de l’institut pour proposer le traitement le mieux adapté à chaque patient. Cette expertise acquise au fil des années permet désormais aux médecins de l’Institut Curie de favoriser au maximum les traitements conservateurs plutôt que l’ablation chirurgicale de l’oeil. Et pour les 300 autres patients ? L’Institut Curie diffuse son savoir-faire partout en France pour assurer une prise en charge de qualité égale à tous les patients, à proximité de leur domicile.

La médecine à l’heure d’internet
Dans cette démarche, une nouvelle étape vient d’être franchie : depuis l’été 2009, les spécialistes de l’Institut Curie se réunissent virtuellement avec leurs homologues de Nice, de Strasbourg, de Bordeaux et de Lyon, grâce à des web conférences, pour partager leur longue expérience de cette pathologie.

« Ce sont de véritables réunions de concertation entre spécialistes – 11 à 12 invités à chaque web conférence -, mais à distance » précise le Dr Laurence Desjardins, à l’origine de la mise en place de ces réunions virtuelles. « Nos homologues nous sollicitent sur certains dossiers que nous étudions et discutons ensemble, afin de prendre la décision thérapeutique la mieux adaptée » ajoute-t-elle.

La structuration de la filière de soins est une condition sine qua none à l’amélioration de l’accès aux soins et à la qualité de prise en charge des maladies orphelines. L’une des missions assignées au centre référent est d’organiser progressivement ce maillage. Comme le souligne le Pr Pierre Bey, directeur de l’Hôpital de l’Institut Curie, « ces web conférences nous permettent de remplir pleinement notre rôle de coordinateur pour le mélanome de l’oeil et d’assurer ainsi l’équité des soins au plan national ». Et l’Institut Curie veut aller plus loin : « à terme, nous envisageons de recourir à ces web conférences au niveau international avec les autres centres référents dans le monde » ajoute le Dr Laurence Desjardins.

Par ailleurs, l’Institut Curie dispose d’une recherche structurée, allant du plus fondamental aux aspects cliniques du mélanome de l’oeil : il coordonne des essais cliniques, étudie les critères génomiques permettant d’améliorer le diagnostic, recherche de nouvelles cibles thérapeutiques… Les enjeux sont très importants car comme le précise le Dr Laurence Desjardins « les patients sont peu nombreux et les connaissances sur la maladie restent  insuffisantes. Il n’y a pas de traitement de référence, en dehors du traitement local. » Seules des institutions telles que l’lnstitut Curie, assurant la prise en charge et la recherche, peuvent participer à l’émergence de nouveaux traitements dans ce type de pathologie orpheline.

Source : Institut Curie








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions