Edition du 01-10-2020

Ménopause : la HAS propose le maintien du remboursement des traitements hormonaux

Publié le jeudi 17 juillet 2014

La Haute Autorité de Santé a annoncé le maintien du service médical rendu (SMR) important des traitements hormonaux des symptômes de la ménopause (THM) lorsqu’ils sont gênants au point d’altérer la qualité de vie des femmes. La HAS rappelle que les risques connus de ces traitements se confirment et recommande un traitement aux doses les plus ajustées et le plus court possible, réévalué au moins chaque année.

La ménopause survient en général aux alentours de 50 ans, suite à l’arrêt de la production d’hormones ovariennes (estrogènes et progestérone). Elle peut s’accompagner de différents symptômes : bouffées de chaleur, sudation nocturne, sécheresse vaginale et problèmes urinaires. La Commission de la Transparence (CT) de la HAS a réévalué le service médical rendu des médicaments indiqués dans le traitement hormonal de la ménopause.

Pour un traitement choisi et ciblé

Compte tenu des risques associés à ces traitements et comme elle l’avait conclu dans ses précédents avis, la HAS reconnait l’intérêt d’un traitement des troubles symptomatiques de la ménopause lorsque les femmes en sont très gênées. Elle recommande d’estimer avec attention l’intérêt de la mise en place d’un traitement en fonction de l’évaluation du rapport bénéfice/risque propre à chaque femme.
La HAS insiste sur la nécessité d’une prescription à dose minimale et pour une durée limitée. Elle souligne également qu’à l’instauration du traitement, une information claire et adaptée doit être fournie aux patientes ; les risques inhérents au traitement doivent leur être communiqués. De plus, le traitement doit être réévalué au moins une fois par an en prenant en considération l’évolution possible du rapport bénéfice/risque individuel.

Les principaux risques connus et identifiés des THM sont le cancer du sein (sur-risque qui augmente avec la durée du traitement), le cancer de l’endomètre (l’augmentation du risque est liée au traitement estrogénique, c’est pourquoi un progestatif y est toujours associé chez les femmes non hystérectomisées), le cancer de l’ovaire, le risque thromboembolique veineux et d’accident vasculaire cérébral (surtout durant la première année de traitement).

Détails des indications des THM
La Commission a réévalué toutes les spécialités de THM dans chacune de leurs indications :

Traitement hormonal substitutif des symptômes de déficit en estrogènes chez les femmes ménopausées
Le SMR des traitements hormonaux, estrogéniques ou estroprogestatifs, de la ménopause contenant de l’estradiol, du valérate d’estradiol ou de la tibolone reste important chez les patientes dont les troubles du climatère sont ressentis comme suffisamment gênant pour altérer leur qualité de vie. Les estrogènes ne doivent pas être utilisés sans progestatif. Le SMR de la seule spécialité contenant de l’estriol reste modéré.

– Prévention de l’ostéoporose post-ménopausique chez les femmes ayant un risque accru de fracture ostéoporotique et présentant une intolérance ou une contre-indication aux autres traitements indiqués dans la prévention de l’ostéoporose
L’ostéoporose post-ménopausique peut avoir comme conséquence des fractures notamment au niveau du col fémoral. Le SMR des traitements hormonaux de la ménopause reste important en cas de troubles du climatère associés et de ménopause récente, notamment après une fracture mineure ou si l’examen osteodensitométrique révèle une ostéoporose.

Pour les progestatifs uniquement, en association aux estrogènes
Les progestatifs sont indiqués dans le traitement hormonal de la ménopause et doivent être associés aux estrogènes, en prévention du risque d’hyperplasie de l’endomètre consécutif au traitement estrogénique lorsqu’il est administré seul. Le SMR des traitements progestatifs reste important dans le THM en complément du traitement estrogénique chez les femmes ménopausées non hystérectomisées.

Sourcer : HAS








MyPharma Editions

Vaccins Covid-19 : 25 000 volontaires recherchés pour des essais cliniques de grande ampleur en France

Publié le 1 octobre 2020
Vaccins Covid-19 : 25 000 volontaires recherchés pour des essais cliniques de grande ampleur en France

Afin de pouvoir s’engager dans la conduite de plusieurs essais vaccinaux, la plateforme COVIREIVAC, pilotée par l’Inserm, recherche 25 000 volontaires, âgés de 18 ans et plus, et lance un site d’inscription et d’information dédié. Élaboré avec le soutien de Santé publique France et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ce site vise à apporter l’information la plus précise possible sur le développement des vaccins pour éclairer la décision des volontaires potentiels.

Galapagos / Gilead : AMM européenne pour Jyseleca® dans la Polyarthrite Rhumatoïde active modérée à sévère

Publié le 1 octobre 2020
Galapagos / Gilead : AMM européenne pour Jyseleca® dans la Polyarthrite Rhumatoïde active modérée à sévère

Gilead Sciences et Galapagos ont annoncé que la Commission Européenne (CE) a accordé une Autorisation de Mise sur le Marché pour Jyseleca® (filgotinib 200 mg et 100 mg comprimés), un inhibiteur de JAK1 administré une fois par jour par voie orale pour le traitement des adultes atteints de Polyarthrite Rhumatoïde (PR) active modérée à sévère qui n’ont pas répondu de manière adéquate ou sont intolérants à un ou plusieurs traitements de fond antirhumatismaux (DMARDs). Jyseleca peut être utilisé en monothérapie ou en association avec le méthotrexate (MTX)1.

Biocorp : partenariat avec Aardex pour développer des solutions intelligentes pour l’adhésion aux médicaments de précision

Publié le 1 octobre 2020
Biocorp : partenariat avec Aardex pour développer des solutions intelligentes pour l'adhésion aux médicaments de précision

Biocorp, société française spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication de dispositifs médicaux innovants, a annoncé une alliance avec le groupe belge Aardex, leader mondial des solutions d’observance. En combinant leurs technologies clés, les deux entreprises entendent offrir des solutions spécifiques innovantes pour les essais cliniques et de nombreuses applications commerciales.

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents