Edition du 08-12-2022

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le lundi 26 septembre 2022

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028. Cette annonce fait suite à celle de mars 2021 d’un investissement de 25 millions d’euros incluant la création de 350 emplois.

« La France est au cœur de notre stratégie visant à générer une croissance à long terme et nous permet d’étendre notre position de leader mondial dans le domaine des sciences de la vie », déclare Matthias Heinzel, Membre du Board Exécutif & CEO de la branche Life Science. « Ces dernières années, de nombreux acteurs se sont tournés vers les technologies à usage unique pour leur flexibilité, leur rapidité de mise en œuvre, la réduction des coûts et la limitation des risques de contamination, ce qui a entraîné une croissance à deux chiffres pour ce segment sur le marché. La pandémie a significativement renforcé cette tendance. Cet investissement permettra par conséquent d’accélérer la livraison des produits et technologies essentiels pour apporter des traitements révolutionnaires aux patients dans le monde entier. »

Ce site, qui fournit une large gamme de produits essentiels aux clients développant des thérapies vitales, tels que les anticorps monoclonaux ou des vaccins, développe ses activités par la création d’une nouvelle unité de production d’assemblages à usage unique dans la continuité des deux premières phases amorcées au printemps 2021.

«  L’annonce de ce nouveau programme d’investissement est une grande fierté pour Molsheim et témoigne de la confiance renouvelée du Groupe Merck envers notre site qui assure depuis l’Alsace les activités Single-Use pour le marché européen.  C’est également une reconnaissance de taille pour nos 2 100 employés qui font la force et la solidité de Merck à Molsheim  » ajoute Romina Marcovici, Directrice du site de Molsheim.

« Notre dynamique d’investissement et de création d’emplois en France confirme notre positionnement d’acteur majeur dans le domaine des sciences et des technologies.  Au-delà de notre contribution à l’écosystème industriel français, nous apportons des solutions innovantes pour répondre aux enjeux stratégiques de la santé et aux besoins des patients. Nous nous félicitons de ces investissements qui, en accélérant le développement de nos capacités de production, contribuent à l’indépendance sanitaire européenne face aux défis actuels  », Thierry Hulot, Président de Merck en France.

Avantages des systèmes à usage unique

L’utilisation de systèmes à usage unique pour les procédés stériles ou de biotechnologie présente de nombreux avantages en lieu et place des traditionnelles infrastructures en acier inoxydable : développement des capacités de production en moins de temps et à moindre coûts, diminution des temps de nettoyage et de stérilisation mais aussi les consommations en eau et énergies associées, élimination des étapes de validations de nettoyage particulièrement complexes pour les produits issus de biotechnologies.

Cette expansion entrainera la mise en service de 3500m2 de salles blanches ISO7. Il s’agira de constructions neuves avec des bâtiments à haute performance environnementale.

Des projections de croissances prometteuses

Ce nouveau projet s’inscrit dans la continuité de la stratégie globale de régionalisation des capacités de production et ambitionne de positionner le site alsacien comme hub européen du secteur. Les projections de croissance du marché européen sont très favorables, indépendamment des besoins relatifs à la production du vaccin contre la Covid-19.

Cette unité de production complémentaire produira des assemblages à usage unique Mobius® avec la même qualité et les mêmes normes que celles utilisées sur les autres sites de produits à usage unique de Merck à Danvers aux États-Unis et à Wuxi en Chine.

Récemment, le secteur Life Science de Merck a annoncé des expansions à Wuxi en Chine (100M€), à Darmstadt en Allemagne (140M€), à Cork en Irlande (479M€), à Buchs en Suisse (18M€), et aux États-Unis à Carlsbad (100M€), Madison (59M€), Sheboygan (121M€), Jaffrey (18,5M€), Danvers (21M€) et Indianapolis (500M€).

Ces extensions font partie d’un ambitieux programme pluriannuel visant à étendre les capacités industrielles de l’activité Life Science du Groupe Merck afin de répondre à la demande mondiale croissante en médicaments vitaux et d’apporter une contribution significative à la santé publique.

Perspectives de développement prévues jusqu’en 2028

Depuis les annonces au printemps 2021, l’industrialisation du projet Mobius® à Molsheim s’est articulée autour de 2 grandes étapes, planifiées jusqu’à fin 2022.

Deux lignes d’assemblage (FT1 ou Fast Track 1) ont été installées dans un bâtiment modulaire et les premiers lots produits ont été mis sur le marché en décembre 2021.

Trois autres lignes d’assemblage (FT2 ou Fast Track 2) ont pris place dans un bâtiment existant et la production est sur le marché depuis mai 2022.

En parallèle, trois autres lignes de fabrication de poches sont en cours de qualification pour un démarrage en routine prévu en ce mois de septembre 2022. Ces installations permettent de produire au total 3 gammes d’assemblages à usage unique, avec un portfolio de produits proposés (standard, configuré, à façon) qui va plus que doubler d’ici la fin de l’année. À ce jour, 200 nouveaux salariés ont d’ores et déjà rejoint le site de Molsheim. Conformément aux annonces, 350 collaborateurs seront effectivement affectés à ces opérations d’ici au mois de décembre 2022.

En complément des précédentes phases, la 3ème tranche (FT3 ou Fast Track 3) du projet Mobius® prévoit la construction de nouveaux bâtiments à haute performance environnementale* en novembre 2022 pour une livraison estimée courant 2024.

Ces nouvelles installations, qui monteront graduellement en puissance jusqu’à l’horizon 2028, intègrent la construction d’un bâtiment de production, d’un centre logistique, d’un bâtiment à usage tertiaire comprenant un nouveau restaurant d’entreprise (surface totale 37 000m2) et d’un second parking aérien (720 places).

Au total, 12 lignes d’assemblage et 3 lignes de fabrication de poches automatisées sont prévues pour produire 4 gammes de produits, et couvrir ainsi la quasi-totalité du marché européen. Ces produits à usage unique répondent aux besoins croissants des industries pharmaceutiques dans le développement, la préparation et la fabrication de produits pharmaceutiques jusqu’à l’étape finale de conditionnement.

* La construction prévoit l’installation de panneaux solaires, triple vitrage, isolation renforcée, collecte des eaux de pluie et d’une unité de production d’eau glacée par récupération de chaleur sur l’air comprimé. La réalisation vise la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method). L’intégration de ces éléments, au-delà des exigences réglementaires, générera des économies de CO2 supplémentaires de 28,9 t/an.

Source et visuel : Merck France








MyPharma Editions

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents