Edition du 24-09-2020

Merck Serono annonce la fermeture de son siège à Genève

Publié le mardi 24 avril 2012

Le groupe pharmaceutique Merck a annoncé mardi ses plans pour la réorganisation de Merck Serono en Suisse, dans le cadre du programme global de transformation annoncé en février. Merck projette des réductions d’effectifs sur plusieurs de ses sites basés en Suisse et a l’intention de transférer certaines des fonctions basées à Genève vers l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine. Les sites de production biotechnologique d’Aubonne (Vaud) et de Corsier-sur-Vevey (Vaud) seront maintenus.

« Les mesures planifiées pour les opérations de Merck Serono en Suisse sont nécessaires pour maintenir notre position concurrentielle au niveau mondial sur un marché en mutation rapide et pour assurer l’avenir à long terme de la société, » a déclaré Stefan Oschmann, Membre du Comité Exécutif de Merck et Responsable de la division Merck Serono. « Malheureusement, ces mesures incluent la fermeture de notre siège à Genève, avec une réduction des effectifs et le transfert de certaines fonctions basées en Suisse vers d’autres sites de Merck. Nous nous engageons à travailler de façon étroite avec les principales parties prenantes, et tout particulièrement les salariés concernés par ce programme, pour trouver des solutions socialement responsables, dont la mise en œuvre d’éventuels programmes d’aide à la création d’entreprise et de propositions de reclassement. »

Une réduction de 500 postes
Merck Serono prévoit de réunir toutes les fonctions relevant du siège sur un campus Merck Serono, à Darmstadt (Allemagne), afin de supprimer certains doublons de fonctions liés à l’existence de deux sièges européens. De plus, Merck Serono prévoit de transférer des postes-clés de recherche et développement de Genève vers Darmstadt (Allemagne), Boston (Etats-Unis) et Pékin (Chine), afin de tirer parti de façon optimale de l’expertise scientifique du pôle d’excellence biotechnologique de Boston, et d’assurer un développement clinique de pointe dans les marchés en croissance. Ainsi, sur les 1 250 postes du site de Genève, plus de 750 postes seraient transférés vers d’autres sites. Par ailleurs, Merck Serono projette une réduction de 500 postes afin de supprimer les doublons de fonctions et de créer une organisation plus simple et plus souple. Merck Serono prévoit en conséquence de fermer son site de Genève.

Malgré ces mesures, Merck Serono maintiendra des unités de production en Suisse et continuera à fabriquer ses produits biotechnologiques à Aubonne (Vaud) et à Corsier-sur-Vevey (Vaud). Merck Serono projette néanmoins la suppression d’environ 80 postes sur l’ensemble des sites situés dans le canton de Vaud (Aubonne, Corsier-sur-Vevey et Coinsins). Les opérations de production actuellement basées à Coinsins seront pour l’essentiel transférées à Aubonne. Merck Serono prévoit de transférer plus de 130 postes de Genève vers les environs d’Aubonne afin que les opérations techniques liées à la production soient plus proches des sites de production. Merck Serono a l’intention de maintenir à Zug ses opérations commerciales liées au marché suisse.

Le processus de consultation des salariés va débuter le 25 avril 2012. Au cours de ce processus, la société va recueillir et évaluer les propositions alternatives faites par les employés. « Merck Serono souhaite, dans la mesure du possible, trouver des solutions socialement responsables et collaborer avec les parties prenantes au niveau cantonal afin d’identifier les opportunités de reclassement pour les salariés affectés par le plan », indique le groupe dans un communiqué.

De plus, une équipe spécifique viendra en aide aux salariés et travaillera avec les parties prenantes du canton pour évaluer les projets possibles de spin-off et de start-up, indépendantes de Merck Serono, et qui pourraient présenter un potentiel sur le long terme. Dans ce cadre, Merck Serono s’est engagé à consacrer jusqu’à 30 millions d’euros pour l’aide au financement de nouvelles structures qui seraient créées par des salariés et qui seraient centrées sur des activités ou des molécules qui ne font pas partie des objectifs actuels ou futurs de Merck Serono.

Au terme du processus de consultation et de l’analyse de ses résultats, Merck Serono projette de débuter les transferts et de procéder à la réduction des effectifs au cours de deuxième semestre 2012, avec l’objectif d’avoir mis en application l’intégralité du plan au premier semestre 2013. Merck Serono compte actuellement environ 17 000 salariés répartis dans le monde entier, dont environ 1 250 basés à Genève.

Source : Merck Serono

 








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents